2e édition du Welloty Festival de Bababé : Niagass, adopté par le public local

L’enfant de Saint-Louis, Niagass, n’a pas raté sa deuxième sortie en terre mauritanienne.Annoncé comme le gueststar du festival, Niagass, le rappeur aux dreadlocks a ébloui le jeune public par son originalité.

Jeudi 27 Octobre 2011 - 16:55

2e édition du Welloty Festival de Bababé : Niagass, adopté par le public local
La ville de Bababé a vibré sous les sons et lumières de la 2e édition du Welloty Festival. Evénement musical, artistique et culturel, Welooty Festival est présenté par les organisateurs comme un moyen de réunir les différentes communautés de la localité à travers des expositions, conférences, ateliers… Il s’est tenu à Bababé du 19 au 21 octobre 2011. Côté ambiance, le rappeur sénégalais, Niagass était le gueststar du festival Welooty. L’enfant de Saint-Louis n’a pas raté sa deuxième sortie en terre mauritanienne. Annoncé comme le gueststar du festival, Niagass, le rappeur aux dreadlocks a ébloui le jeune public par son originalité. Venu faire la promotion de son nouvel album Disso, il était étonné de voir le public reprendre à la lettre les lyriques de son dernier album. Il a regagné sa ville natale le lendemain de son concert, du 20 octobre.
L’autre représentant sénégalais de ce festival était le groupe Kissal Crew de Thilogne. Deux jeunes rappeurs qui ont ravi la vedette aux artistes locaux grâce à la qualité de leurs chansons. En live ou en free styler, le groupe Kissal Crew a donné entièrement satisfaction au public. Adopté par le public, Julo et Dalel ont promis de revenir à la prochaine édition.

Le nom de ce festival qui symbolise l’originalité et l’attachement aux valeurs humaines, est composé de Wendu (mare) et Looty (nom de la première femme à s’installer sur les lieux). Situé à 350 km au sud de la capitale, Nouakchott, Bababé a ainsi été pendant trois jours la capitale du rap mauritanien. Rendez-vous incontournable du Hip hop mauritanien, les rappeurs se sont déplacés en masse pour soutenir leur camarade promoteur, Yéro. Ils étaient plus d’une quinzaine de groupe de rap à faire le déplacement depuis Nouakchott. En bus, les rappeurs ont regagné Bababé dans la nuit du mardi 18 octobre après 08 heures de trajet.

Au programme, il y avait du rap, des expositions d’arts locaux, une course de chevaux, un concours de miss, des ateliers, des matinées hip hop et un grand concert. Le festival est présenté, par son initiateur, comme un patrimoine culturel et historique de toute une communauté ; un cadre d’échange, de réunification et de sensibilisation. Selon Yéro, le festival constitue un trait d’union entre les différentes communautés (autochtones, maures, rapatriés).

L’événement a enregistré la participation des rappeurs Ziza (lauréat 2011 du Prix Assalamalékoum découverte) le group Minen Téye, Yonta mén, Nas, 3R de Boghé, Négro Fouta, Capitaine Sankara, Dimbe Révolution, Enfant de la Rue, ainsi que quelques artistes locaux comme System Right, Mister Mo, Big Laye, Nigga Laye.

Mame Seydou DIOP

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 20:50 Le sculpteur sénégalais Ousmane Sow est mort

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET