48 HEURES APRES L’ENVOL DE SENEGAL AIRLINES : Un avion se plante, Karim fâche Brussels airlines, la Belgique menace de rappeler son ambassadeur

Vendredi 28 Janvier 2011 - 10:16

48 HEURES APRES L’ENVOL DE SENEGAL AIRLINES : Un avion se plante, Karim fâche Brussels airlines, la Belgique menace de rappeler son ambassadeur
Décidément, l’envol de la nouvelle compagnie Sénégal Airlines est des plus turbulentes. 48 heures après son vol inaugural, l’un des deux avions de la compagnie, dénommé ‘’Caymor’’ n’a pas pu décoller pour Bamako ce mercredi. D’après un passager interrogé par le journal L’As « l’appareil devait décoller vers les coups de 13 heures, mais à notre grande surprise, on nous a signalé des ennuis techniques ».

Pourtant, quelques jours avant, le président Abdoulaye Wade et son fils ministre en charge du Transport aérien, Karim, accueillaient en grand pompe les deux appareils (Airbus A-320). Par une « extraordinaire valorisation de l’ordinaire » (pour emprunté l’expression d’un commentaire du journal L’Observateur), Wade père avait convié toute la République pour témoigner de la « réussite » du fils : avoir mis sur pied une nouvelle compagnie sur les cendres de l’ex-Air Sénégal international (Asi) tombée en faillite en 2009.

Comme pour ne rien arranger aux choses, le ministre de tutelle, qui fait face à une grogne des ex-agents d’Asi qui réclament jusque-là des droits, a ouvert d’autres fronts pour minimiser la concurrence à laquelle fait face Sénégal Airlines. Ses services ont ainsi retiré à Brussels Airlines l’autorisation de desservir via Dakar les capitales Banjul (Gambie), Conakry (Guinée) et Freetown (Sierra Leone). « On ne peut plus faire quelque chose qu’on a fait pendant huit ans », a déploré le porte-parole de Brussels Airlines, rapporte l’Afp ce jeudi. L’on précise que ces vols combinés faisaient l’objet d’un accord bilatéral entre le Sénégal et la Belgique et « toujours respecté » par la compagnie.

Les protestations de la compagnie belge (détenue à 45% par les Allemands) ont trouvé écho au plus niveau de la diplomatie belge. L’Afp révèle que la Belgique menace de rappeler son ambassadeur au Sénégal. « Le dossier est à tel point important pour la Belgique que je me verrai contraint de rappeler mon ambassadeur pour consultation afin d’examiner, de concert avec les autorités européennes, une réaction appropriée au cas où l’interdiction n’est pas levée dans un délai raisonnable qui ne devrait pas excéder les 24 heures », a averti le ministre belge des Affaires étrangères, Steven Vanackere, dans une lettre à son homologue sénégalais citée par l’agence Belga.

Seneweb.com

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET