600 MILLIONS DE FCFA DU REFEME: À Saint-Louis, les femmes s’impatientent.

Lundi 21 Septembre 2015 - 18:13

Les femmes de Saint-Louis n’ont toujours pas reçu les 600 millions de F Cfa que leur a promis le ministre délégué chargé de la Microfinance et de l’Economie solidaire, dans le cadre du financement du réseau des femmes pour l’émergence. Elles déplorent le retard dans l’acquisition des fonds.
En remettant au réseau des femmes pour l’émergence de Sain

t-Louis un volume global de crédit d’un montant de 600 millions de francs F Cfa destiné à pérenniser l’entrepreneuriat féminin et l’inclusion financière des femmes de la zone Nord, le ministre délégué Moustapha Diop, chargé de la Microfinance et de l’Economie solidaire, a soutenu qu’il veut donner un souffle nouveau à la capitale de la région. Et lui permettre d’exploiter les nombreuses opportunités économiques et sociales qu’elle recèle. Cet objectif a suscité, depuis la cérémonie de remise de ce crédit, un grand espoir chez les femmes de la région qui ont fini de déposer leurs dossiers pour l’acquisition de financements. C’est ainsi que plus de 1000 dépôts ont été enregistrés dans la région, selon la Présidente du réseau, adjointe au maire et chargée de la commission action sociale à la mairie de Saint-Louis.


« Les femmes attendent avec impatience ces financements et depuis la venue du ministre Moustapha Diop, elles ne cessent de m’interpeller sur l’arrivée de ces fonds », dit Bineta Fall. Cette dernière est aussi la Présidente des femmes de l’Apr de Saint-Louis. Cependant, elle reste catégorique sur l’acquisition et la destination de ces financements.

« Cet argent est destiné à toutes les femmes du Sénégal, sans couleur politique, et je peux vous assurer qu’à Saint-Louis, lors de la mise en place de ce réseau, toutes les femmes ont été invitées », nous a-t-elle garanti. Et de révéler sur sa lancée que la responsable du Pds, Mbeugué Seck, qui est une femme de développement, est au centre du processus.

« Dès les premières heures de la mise en place de ce réseau, elle était avec ses sœurs et les appartenances politiques ont été mises de côté et seul l’intérêt de la femme en général a primé », souligne-t-elle. Bineta Fall de rejeter ainsi, et avec fermeté, les informations selon lesquelles ces financements sont destinés aux femmes de l’Apr.

Pour preuve, elle nous a invités à aller voir les femmes des autres partis de l’opposition en citant les noms de ces responsables. La plupart d’entre elles ont confirmé ses propos mais elles dénoncent le retard dans l’acquisition de ces fonds qui, à les en croire, vont permettre l’autonomisation des femmes de la région de Saint-Louis.

« Le contrôle de ce financement nous échappe »


Interpellé sur les raisons de ce retard, le service régional du développement communautaire de Saint-Louis déclare ne pouvoir fournir aucune information relative à ces financements.

« Ni les services techniques, ni l’administration territoriale ne peuvent donner des informations solides par rapport à ces financements. Le contrôle nous échappe », renseigne Abdoulaye Djiby Sambou, chef de service du développement communautaire. Il recommande de se rapprocher de Bineta Fall, présidente des femmes de l’Apr et du réseau des femmes pour l’émergence.

Il est à signaler que dans les rangs de l’Apr, les femmes de Saint-Louis représentent la quasi-totalité des groupements féminins qui ont déposé des demandes de financements.
Enquête



Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET