ASSAINISSEMENT ET GESTION DES DÉCHETS : des élus sénégalais et Mauritaniens partagent leurs expériences.

Mercredi 20 Juillet 2016 - 22:06

+++ Envoyé spécial+++
Le maire de la Commune de Boghé (Wilaya de Brakna/Mauritanie) a mis l’accent, mercredi, sur la place prépondérante qu’occupe l’assainissement et la gestion des ordures ménagères dans la gestion des municipalités de ce pays, en indiquant que ces « questions » deviennent de plus en plus «  cruciales » du fait de leur persistance. 

Hamady Hachemiou DIA qui s’exprimait, ce matin, en marge d’un atelier de partages d’élus Sénégalais et Mauritaniens, de chefs de services déconcentrés et de partenaires sur le projet Acteurs locaux de l’Assainissement et des Déchets : Innovations au Sénégal et en Mauritanie (ALADIN), financé par l’Agence Française de Développement et l’Union Européenne, a souligné le partenariat entre la commune et le Gret dans la définition de stratégies pertinentes visant à prendre en charge ces deux problématiques. 

« Depuis que nous travaillons ensemble, nous avons connu de grandes avancées», s’est réjoui le maire DIA qui souhaite le lancement d’une phase opérationnelle qui permettra aux populations de constater de visu, les réalisations de ce programme à l’échelle de la Ville. 

Dans le même sillage, la Commune de Rosso (Wilaya de Trarza/Mauritanie) par la voix de son directeur technique, salue l’importance des orientations déclinées à travers le Projet ALADIN et les riches enseignements tirés des échanges avec d’autres communes de deux pays. 

« C’est très positif », témoigne Ibrahima DIA qui, en guise d’exemple, évoque la visite d’échanges effectués à Podor, dans le cadre de ce programme financé par l’Agence Français de Développement (Afd) et l’Union européenne. 

Il faut rappeler qu’en Mauritanie, 91% de la population ne dispose pas d’une toilette améliorée contre 61% pour le Sénégal.

Dépotoirs sauvage d'ordures ménagères à Dioubel, un quartier de la Commune de ROSSO( Wilaya du TRARZA/Mauritanie). Crédit Photo: NdarInfo
Dépotoirs sauvage d'ordures ménagères à Dioubel, un quartier de la Commune de ROSSO( Wilaya du TRARZA/Mauritanie). Crédit Photo: NdarInfo
En matière de gestion des déchets solides, la pratique la plus courante dans les deux pays, est le rejet des ordures ménagères dans des dépotoirs sauvages disséminées en ville, auxquels on met le feu de temps en temps, avec de graves conséquences pour la santé des personnes et des animaux 

Par ailleurs, l’immense majorité des vidanges de fosses de toilettes est réalisée de manière non hygiénique et dans des conditions sanitaires alarmantes. Elle aboutit à un rejet anarchique des boues dans la nature, ou dans la rue, sans traitement. 

Depuis 2010, Le Gret qui intervient en appui à plusieurs communes mauritaniennes (Diawara, Gainte Pathé, , Keur Barka, Rosso, Boghé), a intégré dans son plan d’action le volet hydraulique et assainissement, a renseigné le coordonnateur local du Gret, Moulay Ould Mouhamed Vall  Ould BLEILLA. 

Un appui au développement local est fourni en matière de planification, de gestion avec un important volet de renforcement de capacités. C’est d’ailleurs dans cette optique qu’un séminaire de formation au profit des techniciens, ouvriers et agents municipaux, a été organisé, en prélude à l’atelier d’échanges des élus. 

Aujourd’hui, l’implication des Communes des deux pays frères suscite la satisfaction des partenaires même si beaucoup reste à faire. 

«  Le fait que les communes votent un budget et l’affecte à l’assainissement, nous pensons qu’il lui permettra d’être autonome et de pendre en charge les animateurs et comités de gestion », soutient Mme Tacko Diallo GAYE, chef de Mission ALADIN chez Eau Vive, partenaire du Gret dans la mise en œuvre du projet Aladin, à suite de cette rencontre qui a regroupé près d’une cinquantaine d’acteurs. 

La volonté clairement affichée des maires encourage d’importantes perspectives d’actions et de réalisations dans les municipalités ciblées, en plus des riches expériences déjà acquises au fil des échanges. 

Frédéric DAVID, le coordonnateur du Gret au Sénégal, a souligné le soutien des partenaires financiers(Afd,UE) et l’assistance du Partenariat Lille-Saint-Louis dans la mise en œuvre du programme, en réitérant la ferme volonté d’accompagner les communes pour œuvrer pour l’amélioration des conditions de vie des populations. 
 

NDARINFO.COM

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par Tintin le 20/07/2016 23:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est bien ! les 2 pays les plus sales de la sous-régions pour les ordures partagent leurs expériences .....mais quelles expériences au fait ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET