Saint-Louis du Sénégal - Actualités, Infos et News en direct - NDARINFO

Abdallah DIONNE à Saint-Louis : « Après le conseil décentralisé de Saint-Louis, l’Etat a injecté des sommes consistantes dans différents secteurs »

De passage à Saint-Louis pour la campagne électorale, le Premier ministre a cassé du sucre sur le dos de Me Wade, en lui attribuant la responsabilité de l’ouverture «catastrophique» de la brèche au niveau de la langue de barbarie. Pour lui, Wade n’a qu’une seule ambition : amnistier son fils.

Jeudi 13 Juillet 2017 - 00:01

Abdallah DIONNE à Saint-Louis : « Après le conseil décentralisé de Saint-Louis, l’Etat a injecté des sommes consistantes dans différents secteurs »
C’est tard dans la soirée avant-hier que la tête de liste nationale de Benno, le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne, est arrivée à Saint-Louis. La place Abdoulaye Wade a été très exiguë pour accueillir sa délégation. Le Premier ministre et tête de liste nationale en a profité pour étaler les acquis du régime à Saint-Louis et ses environs. A l’en croire, dans les secteurs de l’éducation, de la pêche, de l’assainissement et de l’hydraulique, de grands pas ont été faits.

D’un ton ironisant, il soutient que les ministres Mansour Faye et Pr Mary Teuw Niane font du service camarade pour leur ville. « Après le conseil décentralisé de Saint-Louis, l’Etat a injecté des sommes consistantes dans différents secteurs pour améliorer les conditions de vie des populations du Nord», a-t-il juré. Selon M. Dionne, l’Etat va dégager dans le budget de 2018 la somme de 15 milliards pour la sécurisation, la stabilisation de la brèche. « Cette ouverture humaine catastrophique a été l’œuvre de Wade, mais nous allons tout réparer», a-t-il précisé. Pour lui, l’opposition a perdu à Saint-Louis. «Dans cette ville et environs, les 46 coalitions ne verront que du feu», se vante-t-il. Très en verve, le Premier ministre s’en est aussi pris à Me Abdoulaye Wade.
 
«Il y a une tête de liste nationale qui vient d’atterrir. Il cherche à s’installer à l’Assemblée nationale pour plus tard tenter de faire amnistier son fils», a-t-il dit.
 
Mansour Faye s’est même permis d’entonner une chanson pour la victoire de Dionne sur le plan national. L’édile de Saint-Louis, à l’image de ces collègues du département, a fait un tableau reluisant des réalisations.

JOTAY


Commentez maintenant

1.Posté par IDE NIASS le 13/07/2017 08:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

WADE AU SENEGAL

Il devient dès lors utile de rappeler quelques-uns de ces évènements pour rafraîchir la mémoire de ceux qui seraient susceptibles de se laisser tenter par l’oubli. En effet, sous le règne de Wade, il s’est passé une noria de scandales au vu desquels l’accueil qui lui a été réservé devient incompréhensible, sinon incongru : 12 milliards1 de FCFA pour le monument de la renaissance ; 28 millions de dollars en l’air pour réparer l’avion présidentiel ; 205 milliards dépensés pour l’OCI dont Karim Wade était le responsable de l’organisation; plus de 45 milliards de francs Cfa pour chanter et danser avec le Fesman géré par Sindjily Wade ; 90 millions en cash dans l’affaire Segura ; coûts mirobolants et stériles du plan Tàkkal ; 20 milliards dans l’affaire Sudatel. un voyage controversé en Libye dont on ignore toujours les soubassements ; wax-waxeet flagrant; plusieurs manifestations tant au niveau national qu’international pour la dénonciation constante des nombreuses dérives du pouvoir de Gòor gi. Le comble semble toutefois avoir été atteint lorsqu’il avait voulu imposer son fils nolens volens au peuple sénégalais. Mais heureusement, celui-ci s’est levé comme un seul homme pour lui dire NON!
Il est d’autant plus nécessaire de rappeler les faits susmentionnés que l’ancien Président de la République – qui, à la lumière de son récent discours, semble plus mû par des motivations personnelles et familiales que par l’intérêt national – dit être revenu au pays pour soulager les souffrances des populations. Ce qui est non seulement très démagogique mais peu vraisemblable puisqu’il avait largement le temps et la possibilité de le faire pendant les douze années durant lesquelles il avait les pleins pouvoirs en détenant la majorité absolue à l’Assemblée Nationale, et au cours desquelles ses partisans lui obéissaient au doigt et à l’œil comme un monarque. Par conséquent, cette promesse est d’autant moins surprenante et crédible que la saison de la pêche aux voix est ouverte avec le démarrage de la compagne électorale en vue des prochaines élections législatives. De plus, Me Wade est aujourd’hui officiellement âgé de 91 ans, et comme le dit Yasmina Khadra : « A quatre-vingt ans, notre avenir est derrière. Devant, il n’y a que le passé.


2.Posté par Amadou Thioune le 13/07/2017 10:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nos parents de Gueth N,dar doivent en vouloir a Abdoulaye Wade qui avait ouvert la bréche et la laisser sans rien faire il na jamais pennser au conséquence catastrophique des dégats que aurais du fait la bréche combien de peheurs sont mort et disparus au beulbeu??????

3.Posté par Amadou Thioune le 13/07/2017 10:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nos parents de Gueth N,dar doivent en vouloir a Abdoulaye Wade qui avait ouvert la bréche et la laisser sans rien faire il na jamais pennser au conséquence catastrophique des dégats que aurais du fait la bréche combien de peheurs sont mort et disparus au beulbeu??????

4.Posté par AKS le 13/07/2017 12:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au moment où Mr Abdoulaye Wade ouvrait la brèche qui était son premier ministre.

5.Posté par Sindoné le 13/07/2017 14:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est ça même. Il ont mis l'argent dans des secteurs différents de ceux qui étaient prévus. Resultat des courses: ... on attend ecore l'arrivée!

6.Posté par BABA le 14/07/2017 11:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ABDOULAYE WADE OU LA GESTION GABEGIQUE DES DENIERS PUBLIQUES DE L ETAT .NOUS NE SOMMES PAS AMNESIQUES DE SES TRAVERS ,DE SES DÉRIVES , DE SON DICTAT ,DE L ENRICHISSENT ILLICITE DE SON ENTOURAGE DONT LES DIGNITAIRES DE SON RÉGIME ET PRINCIPALEMENT SON FILS KARIME LE FUILLARD EXILE HONTEUSEMENT LE POIDS DE SON PACTOLE VOLE( QUI POUVAIT SERVIR A CONSTRUIRE DES FORAGES ,DES MATERNITÉS , A RELEVER LE PLATEAU TECHNIQUE DES HÔPITAUX) L EMPECHE DE SEJOURNER AU SENEGAL. WADE TOUT CE QUI L INTÉRESSE C EST DE TOUT FAIRE POUR CONSERVER L ARGENT DU PEUPLE VOLE PAR SA FAMILLE .A QUOI BON TOUT CELA ? LE MOMENT EST VENU DE PRENDRE TA RETRAITE AU LIEU DE TERNIR LE PEU D ESTIME QU IL VOUS RESTE POUR DIRIGER UNE COALITION POLTRONNE COMPOSÉE DE JEUNES INCAPABLES.

7.Posté par biirou tioman le 15/07/2017 16:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
si Abdoulaye wade a ouvert la brèche, il a eu peur des vociférations quotidiennes de Golbert diagne chaque jour sur la montée des eaux.
Si les guet-ndariens croient que 2 millions et un moteur règlent leurs problèmes, c'est bien ! Mais ce quartier a besoin de délocalisation, puis d'un programme de transition professionnelle il y a plus de pêcheurs en activité que de poissons à pêcher.
Macky sall est le fils de wade, et il l'a accompagné dans tout ce qu'il a fait de mal jusqu'en 2009

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.