Ablaye Cissokho et Simon Goubert en spectacle samedi à Dakar

Le batteur et pianiste français Simon Goubert et le koriste sénégalais Ablaye Cissoko, accompagnés de trois autres musiciens, donnent samedi soir (21 heures) à l’Institut français de Dakar (ex-CCF) un concert, dans la foulée d’une semaine de répétition et d’enregistrement d’un disque à venir.


Jeudi 14 Avril 2011 - 20:18

Ablaye Cissokho et Simon Goubert en spectacle samedi à Dakar
Le batteur et pianiste français Simon Goubert et le koriste sénégalais Ablaye Cissoko, accompagnés de trois autres musiciens, donnent samedi soir (21 heures) à l’Institut français de Dakar (ex-CCF) un concert, dans la foulée d’une semaine de répétition et d’enregistrement d’un disque à venir.

Organisé avec le soutien de la Fondation BNP-Paribas et de la Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Sénégal (BICIS), le spectacle, élément du projet artistique qui le porte, est la concrétisation d’une idée née lors de la dernière édition du Festival de jazz de Saint-Louis (20-23 mai 2010).

Goubert et Cissoko sont accompagnés pour cette aventure par les Sénégalais Babou Ngom (percussions), Ousmane Bâ (flûte) et le Français Jean-Jacques Avenel (contrebasse), pour des formules d’orchestrations.

Ce concert est le fruit d’une rencontre entre Ablaye Cissoko, connu pour ses belles incursions dans le jazz, et Simon Goubert, batteur et pianiste ayant accompagné de grands jazzmen (Steve Grossman, Sonny Fortune, Martial Solal, Lee Konitz…).

D’un côté, Cissoko est accompagné de son équipe traditionnelle (Babou Ngom, Ousmane Bâ), de l’autre, Goubert vient avec Jean-Jacques Avenel qui vient donner un coup de main à la section rythmique. Dans leurs répétitions, les cinq instrumentistes essayent de trouver des régions communes entre les différents courants que chacun porte.

Lors d’un show-case organisé jeudi matin à l’Institut français, Simon Goubert s’est dit ‘’très heureux’’ d’être à Dakar pour un travail dans lequel il espère faire ressortir, avec ses amis, ‘’la profondeur, l’esprit et l’engagement’’ qui les réunissent.

Ils n’ont pas encore tous les titres des morceaux du projet de disque, mais Ablaye Cissoko et Simon Goubert, Jean-Jacques Avenel, Babou Ngom et Ousmane Bâ sont sûrs d’inscrire dans la durée leur aventure.

Simon Goubert, habitué depuis deux ans du Festival de jazz de Saint-Louis grâce au mécénat de la Fondation BNP-Paribas, annonce déjà trois de ses compositions, deux ou trois pièces d’Ablaye Cissoko, des improvisations.

De ces conversations entre musiciens devraient sortir diverses orchestrations, des duos ou trios (contrebasse/kora, flute/kora/contrebasse, batterie/contrebasse/kora).

(APS)

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 20:50 Le sculpteur sénégalais Ousmane Sow est mort

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET