Accès à l’eau potable en milieu rural : les bons points du programme AWA.

Le maire de la Commune de Gamadji Saré a salué mercredi « la pertinence de l’approche et du mode de gestion » du projet d’Amélioration de l’accès à l’eau potable avec des technologies à faible cout et de sa gestion locale publique dans les Communes de Saint-Louis (Awa), en indiquant que ce programme a permis de soulager pas moins de 3.500 ruraux du département de Podor.

Mercredi 28 Septembre 2016 - 16:58

«  La plupart des projets de lutte contre l’inaccessibilité de l’eau portable étaient concentrés sur les gros villages qui ont une plus grande capacité de mobilisation de ressources humaines et financières », a dit Therno NDIAYE, en marge de l’ouverture, ce matin, d’un atelier de clôture et de divulgation des résultats de la première phase du projet.

Cette première étape d’une durée de deux ans a permis de mettre en place 6 forages. Trois à Gamadji Saré et trois autres à Dodoel grâce à un financement de 275.000 euros de l’Agence andalouse  de coopération (Aacid).

« Le problème  de l’accès à l’eau potable est un criard surtout au niveau des petites localités qui ne bénéficient pas de forages. Le système de gestion mis en place est un véritable avantage comparatif », a témoigné Abdoubacry SOW, maire de la Commune de Méry.

Appelant à une « démultiplication » de ce modèle «partout au Sénégal», le premier vice-président du conseil d’administration de l’Ard, souligne « l’importance capitale de l’atelier » et invite les participants à faire preuve d’engagement et d’implication pour identifier les contraintes de la phase et faciliter l’exécution de la deuxième partie du projet.

Les « actions novatrices » et la démarche inclusive imprimée à la démarche d’AWA suscitent la satisfaction des bailleurs.

Pablo MINGUEZ, le représentant de l’Aacid a manifesté son intérêt pour  le modèle de gestion que va instaurer le projet, en mettant l’accent sur la valeur du processus formation des comités de gestion.  Pour lui, la continuité  et la durabilité du programme déprendront de ces paramètres.

Il faut rappeler que le projet AWA s’inspire de l’expérience très concluante du Fond Andalouse des Municipalités pour la Solidarité Internationale (Famsi) en Mauritanie.

Au Sénégal, son apport est décisif, selon le directeur de l’Ard qui magnifiait la générosité de l’Aacid et de la coopération espagnole en général.

«  Nous tenons à la remercier pour son engagement et sa clairvoyance dans la recherche de solutions innovantes », a dit Ousmane SOW.

«  Nous avons adopté une démarche inclusive qui a donné la place qui revient aux acteurs, aux collectivités et aux sévices techniques déconcentrés », a-t-il ajouté, en expliquant que cette synergie partenariale a permis, de manière satisfaisante, à donner une solution efficace à  la lancinante problématique de l’accès à l’eau potable dans les zones rurales ciblées.

Par ailleurs, M. SOW renseigne qu’à l’issue des contacts avec les populations, la préconisation d’une approche intégrée et globale s’impose.

« Nous avons compris que l’âcre à l’eau potable n’était pas le seul problème », a-t-il laissé entendre.

> Suivez, en vidéo, ses explications …
 

NDARINFO.COM

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 23:02 GAMBIE : Macky SALL félicite Adama BARROW

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET