Acte III de la décentralisation: Bokk Gis Gis outré par l’improvisation et le ''manque de concertation"

Mardi 3 Septembre 2013 - 17:53

Acte III de la décentralisation: Bokk Gis Gis outré par l’improvisation  et le ''manque de concertation"
Le Comité Directeur (CD) de la convergence Démocratique Bokk Guis Guis s’est réuni ce Samedi 02 Septembre 2013 à la permanence nationale sous la présidence de Monsieur Pape Diop.
Abordant le point relatif à la vie du parti, le CD est informé de la situation des ventes de cartes. A ce jour, un premier lot de 414 500 cartes a été placé au niveau national.
Le CD s’est réjoui de cette performance réalisée en si peu de temps. Dans le même ordre d’idée, des directives ont été données à Mr Bécaye DIOP, Directeur des structures du parti pour le démarrage effectif du montage des secteurs.
Pour cela, il s’attachera la compétence de superviseurs et commissaires désignés à cet effet. Toutefois, tenant compte de l’hivernage et des inondations qui sévissent dans le pays, le CD recommande à la Direction des structures de limiter ces opérations à la Région de Dakar.
Introduisant le second point de l’ordre du jour relatif à la situation nationale, le Président Pape DIOP a évoqué successivement la problématique des inondations, le harcèlement fiscal à l’encontre des entreprises, l’acte III de la décentralisation mais aussi le changement de gouvernement intervenu ce jour.
Analysant ces différents points, le CD s’est indigné du laxisme du Gouvernement devant la souffrance et la désolation des populations sinistrées. Il exige de l’Etat, la définition et la mise en œuvre de solutions appropriées conformément à ses engagements. Le CD présente ses condoléances attristées aux familles victimes de ces inondations.
Le CD s’est en outre inquiété de l’ampleur de la déstructuration de notre tissu industriel avec la faillite avérée de 378 entreprises victimes d’une pression fiscale insoutenable et d’un climat des affaires délétère , situation dénoncée par l’ensemble des acteurs du secteur privé.
Au sujet de l’Acte III de la décentralisation, le CD a pris acte à l’instar de tous les sénégalais, de l’improvisation et du manque de concertation avec tous les acteurs politiques et de la société civile. Ce n’est donc pas étonnant que ce projet de réforme soit rejeté en bloc par les acteurs à la base.
Appréciant le changement de Gouvernement, le CD déplore la nomination d’un ministre politicien membre de l’APR au Département de l’intérieur à la veille des élections locales, ce que le régime actuel a toujours combattu.

Au demeurant, le CD émet de très sérieuses réserves sur les ruptures tant proclamées par le Président Macky SALL notamment en matière de bonne gouvernance. Il fustige la prolifération des marchés de gré à gré dont le dernier en date est celui du Building administratif qui est d’ailleurs à l’origine du différend entre le Président Macky SALL et son Premier Ministre.


Fait à Dakar, le 02 Sep. 2013

Le Comité Directeur

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET