Adieu Jacob

Mardi 7 Janvier 2014 - 12:37

Adieu Jacob
L'image touchante de la mort ne s'offre pas a l'homme sage comme un objet d'effroi,ni a l'homme pieux comme un dernier terme.Elle ramène le premier a l'étude de la vie, et lui apprend a en profiter; elle présente au second un avenir de bonheur, elle lui donne l'espérance au milieu de ses jours de tristesse.Pour l'un et pour l'autre,la mort devient la vie disait Goethe. Ce dimanche 4 janvier, nous n'etions pas nombreux pour prier sur ta dépouille mais tes proches étaient présents et tes amis ont fait le déplacement .
En faisant l'oraison funèbre , Madiodio a fait frémir plus d'un en évoquant vos liens d'amitié . Pour ma part, j'étais meurtri dans ma chair et me suis souvenu cette fameuse année ou tu es venu en Cote d'ivoire pour la première d'un film avec ton inséparable Conde . Nous avions sillonnes les artères de la ville et tes tableaux se sont vendus comme des petits pain et a coup de million. Je me souviens de ce mois de carême ou après ma descente du bureau, tu venais me chercher devant la Banque Africaine de développement a deux rues de ton hôtel, le Novotel.
Ce dimanche matin, en te voyant inerte toi qui aimais tant te mouvoir, tant te déplacer , j'ai eu mal au cœur . Jacob j'ai pas eu le courage de t'accompagner aTIAKA NDIAYE alors
Je me suis réfugie chez moi et je me suis recueilli devant un tableau que tu m'avais offert a Abidjan. Ce tableau continue a m'intriguer car ce n'est pas ta peinture habituelle oui Jacob ce tableau est unique avec deux yeux au regard perçant sur un fond d'un bleu chardon argente. Personne ne me croira mais j'ai vu le tableau pleurer a moins que ce ne soit moi
Adieu l'ami ,d'ici j'entends les vagues de l'ocean qui viennent s'écraser sur le flanc des barques au repos et juste a cote Mame Coumba Bang veille sur toi
Alain Maty Ndiaye

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par Malick Diarra le 07/01/2014 14:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce beau témoignage reflète sincérité d'une amitié fraternelle d'un artiste par rapport à l'autre. Etre continûment fidèle à cette démarche, c'est traduire le message du ciel dans un charroi d'humanité.
Cette philosophie de l'infini chantée par Banzoumana Sissoko dans Tara, exprime une vérité qui contraint l'être à réfléchir sur la vie après la vie.
Doudou Ndiaye Maty, de si loin que je me souvienne, tu gardes cet équilibre spatio-temporel qui apaise le chagrin et comble la solitude des autres. Sois en remercié. Bravo.
.Condoléances à la famille éplorée.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET