Affaire de la Lonase: Baïla Wane parle

L'ancien directeur général de la Loterie nationale sénégalaise (Lonase) sort de sa réserve. Baïla Wane qui qualifie de « ridicules » les informations faisant état d’une « vente » de la Lonase étale sa rage. Jurant que le communiqué publié par l’actuelle Direction générale est du « faux », Baïla Wane dit attendre de pied ferme la plainte annoncée contre lui et attaque.

Samedi 16 Avril 2011 - 21:02

Affaire de la Lonase: Baïla Wane parle

Les délégués de la Lonase soutiennent que vous avez « vendu » la boîte. Est-ce le cas ?


(Rires). La Lonase n’a jamais été vendue. Je ne saurais le faire. La création de la société dont on parle date d’octobre dernier. Comment quelqu’un peut-il acheter une boîte et on lui change de directeur général, il ne dit rien, on amasse des bénéfices itou… et il se lève un bon jour pour dire « j’ai acheté la Loterie nationale ». Ce n’est pas possible. Ceux qui disent ça n’ont qu’à montrer le papier qui étaye ce qu’ils disent. Ils ne le feront pas, parce que ce papier n’existe pas. J’avais dit aux syndicats qu’aucune privatisation ne se ferait sans qu’ils ne soient associés. Un séminaire dans ce sens s’était d’ailleurs tenu à Saly. Cette privation dont on parle n’existe donc pas, c’est pourquoi les syndicalistes n’y ont pas été associés parce que ça n’existe pas ! Ceux qui disent ça n’ont qu’à sortir un document montrant que Monsieur Grenier a « acheté » la Lonase. Ils ne le sortiront pas, parce que ça n’existe pas.

Qu’est-ce qui s’est donc passé ?

Par contre, nous avions un problème avec Pmu France. Le Sénégal réclamait 4 milliards 300 au titre du Bénéfice non commercial (Bnc). Comme Pmu France n’avait pas de représentant au Sénégal, on nous a redressé pour 4 milliards de F Cfa et quelque. Ce mois-là, il a d’ailleurs fallu l’intervention du ministre pour qu’on puisse payer les salaires. Pmu France nous réclamait 666 millions pour les images qu’elle nous fournissait, nous ne nous sommes pas entendus. Ils nous ont coupé les images. Ce que je vous dis là date de deux ans. Depuis lors, nous n’avions plus de relations avec Pmu France. C’est moi et mes services qui avons pu trouver des images par un intermédiaire, disons presque de façon clandestine, parce qu’il n’avait pas les droits. N’empêche, cela nous a permis de travailler. Mais cela ne pouvait pas continuer pour une société nationale comme la Lonase, car nous nous exposions à beaucoup de risques notamment des poursuites. Pmu France elle-même avait les mêmes problèmes que nous durant la même période et elle avait besoin d’une société intermédiaire.

Et… ?

C’est en ce moment que Monsieur Grenier a été mandaté auprès de nous par des amis des loteries. Il nous a proposé la création d’une société à Dakar pour contourner tous nos problèmes. Et c’est comme si Pmu France se déplaçait au Sénégal pour nous fournir les images, pour vous dire ! Et ça ne nous coûtait presque rien. La création de cette filiale a été autorisée par une délibération du conseil d’administration. C’est très clair et le président du conseil a dûment signé. Et pour ceux qui en doutent, les documents sont auprès de Me Moustapha Ndiaye. La délibération, la consultation à domicile…tout est chez le notaire. Tout est clair et nous sommes actionnaires. Cette société va développer des jeux que nous étions incapables de faire et nous allons encore gagner de l’argent, tout en étant actionnaire. Mais quand on a amené ici Interact pour faire la loto, les gens n’ont rien dit. Pourquoi maintenant on dit qu’on a vendu la Lonase ? C’est faux. Il faut que la direction générale trouve autre chose que cela. Ce qu’ils ont dit dans leur communiqué est faux. Le Dg n’a pas payé le fournisseur d’images que nous avions trouvé, il a coupé. Ce n’est pas Pmu France car encore une fois, nous n’avons plus de lien avec Pmu France depuis deux ans. C’est faux et ils n’ont qu’à me servir une citation directe si je raconte des histoires. La Lonase perd 30 millions par jour. Le communiqué qu’ils ont sorti est faux. Le Dg n’a qu’à trouver autre chose. Ce n’est pas sérieux. Ce que les gens oublient, c’est que la loi portant privatisation de la Lonase a été votée. Mais elle n’a pas connu de suite encore. Pourquoi reparler maintenant de privatisation ? De qui se moque t-on ? Allez voir Grenier (Ndlr : il nous a indiqué l’hôtel où il loge) et demandez lui s’il a « acheté » la Lonase. C’est du n’importe quoi.

Il paraît que la nouvelle direction veut porter plainte contre vous dans cette affaire ?

J’ai appris ça et je les attends de pied ferme. Tout ce que j’ai fait, c’est sur la base d’une délibération du conseil. Pour tout simplement trouver des images pérennes et renflouer les caisses de la Lonase. Tout ce bruit découle de l’absence d’une passation de service et ce n’est pas de ma faute. La veille de la passation, j’étais avec le Président jusque vers 2 heures du matin. Massamba Sarr a tenté de joindre vers les coups de 9 heures Abdoulaye Diop, pour faire renvoyer la passation. À 11 heures, j’apprends que la porte de mon bureau a été défoncée.

Est-ce que Abdoulaye Diop était au courant de cette opération ? Les syndicalistes disent que non…


Le ministère des Finances a son représentant au conseil d’administration. C’est donc un faux débat.


Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET