Alioune Tine libéré, le M23 appelle à une manifestation pacifique

Au Sénégal, après 48 heures passées dans les locaux de la police judiciaire, le coordinateur du M23, Alioune Tine a été libéré fin de soirée ce lundi. L'opposant affirme être fatigué mais heureux d'être libre. Son mouvement appelle à manifester ce mardi après-midi 31 janvier, à la place de l’Obélisque. L’objectif est de demander à Abdoulaye Wade de retirer sa candidature à la présidentielle du 26 février prochain.

Mardi 31 Janvier 2012 - 08:35

Alioune Tine libéré, le M23 appelle à une manifestation pacifique
Le M23, qui affirme défendre la Constitution, appelle à une manifestation pacifique mardi. Il est bien déterminé à mobiliser les Sénégalais, en dépit de l’arrêt rendu par le Conseil constitutionnel, qui confirme la participation d'Abdoulaye Wade à la présidentielle.

A travers cette manifestation, le Mouvement du 23 juin espère de nouveau mobiliser les Sénégalais pour contester la candidature du président. Le M23 estime que la validation de sa candidature par le Conseil constitutionnel est un « coup d’Etat constitutionnel ».

Ce mouvement se montre déterminé, mais selon Abdou Aziz Diop, le porte-parole du M23, la manifestation sera pacifique. « La place de l’Obélisque sera notre point de ralliement suite au rappel des troupes pour montrer que le mouvement est debout et qui ne renonce pas au combat politique en dépit de la décision du Conseil constitutionnel ».

Le M23 n’a pas déposé de demande d’autorisation de marche, et de son côté, le ministère de l’Intérieur, joint par RFI, estime que ce rassemblement n’est donc pas autorisé. Pour la présidence, cette manifestation est un appel à l’insurrection. Comme l’explique Serigne Mbacké Ndiaye, le porte-parole d’Abdoulaye Wade. « Les appels que nous entendons aujourd’hui sont des appels à l’insurrection. Nous pensons que c’est irresponsable de vouloir jeter les enfants d’autrui dans la rue , de les mettre en face des forces de l’ordre. Nous pensons que l’Etat – et nous l’avons dit et répété- s’est donné les moyens de faire régner l’ordre et la discipline dans notre pays. »

L’objectif du M23 est de pousser Wade à renoncer à sa candidature, d’ici le début de la campagne électorale prévu le 5 février.

De son côté, Serigne Mbacké Ndiaye, le porte-parole de la présidence, ne semble pas entendre ces doléances. Il a affirmé hier que l'important était d'avoir une élection présidentielle « transparente » en février, pas d'être « candidat ».

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET