Amadou Hamdiatou Sy, président de l'Acems: ''le dernier recensement fait état de 400 mauritaniens à l’UGB de Saint-Louis''

Samedi 12 Mai 2012 - 08:19

Amadou Hamdiatou Sy, président de l'Acems: ''le dernier recensement fait état de 400 mauritaniens à l’UGB de Saint-Louis''
L’Amicale des Chercheurs et Etudiants Mauritaniens au Sénégal (Acems)/ section Ugb a un nouveau président. Il s’agit d’Amadou Hamdiatou Sy élu avec 94% des voix. Le nouveau patron des mauritaniens promet de remplir pleinement sa mission au service de sa communauté basée à Sanar. Il a dénoncé le manque de chambres, de bourses et la cherté de la codification. Le nouvel homme fort des chercheurs et étudiants Mauritaniens invite les gouvernements du Sénégal et de la Mauritanie à trouver des solutions avant de plaider pour la paix.


Le dernier recensement fait état de 400 mauritaniens à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis. Amadou Hamdiatou Sy étudiant en Master 2 Management de Projets est porté à la tête de l’Acems. « Je remercie toute la communauté mauritanienne et j’espère que je ne les décevrai pas », dira M. Sy juste après son élection avant de décliner ses ambitions qui tournent autour des volets pédagogique, sportif et culturel.

« Nous envisageons de mener dans le premier volet des cours de renforcement de capacité, des séminaires, des jeux d’esprit, des thé-débats, des causeries pour une meilleure imprégnation des étudiants et chercheurs », a-t-il annoncé indiquant que des tournois de football, de basket-ball et un marathon parrainés par le recteur Mary Teuw Niane seront organisés. Sur le plan culturel, il souligne qu’un vaste plan sera concocté. « Il y aura la journée d’intégration, les 72 heures. Nous allons aussi faire un nouveau recensement pour faire l’état des lieux. », a dit M. Sy qui hérite d’une situation assez critique. « Les étudiants viennent à Saint-Louis pour étudier mais l’accès des chambres au campus social deviennent de plus en plus difficile. Nous devons trouver des solutions à cet épineux problème qui commence à prendre.

Actuellement, seuls 10 bénéficient de bourses. Nous interpelons les gouvernements du Sénégal et de la Mauritanie à trouver des accords pour mettre fin à cette situation», soutient le patron des Mourabitounes de Sanar.

Poursuivant, il estime que la codification est très chère. « Elle est estimée de 250.000 fcfa, une somme qui n’est pas à la portée de tout le monde », reconnait notre interlocuteur rappelant que la plus part des mauritaniens font une formation payante avant de plaider pour la réduction des coûts. « Nous sommes parfois contraints de prendre des chambres à Saint-Louis, Ngallèle, Sanar ou résider dans les salles d’études qui n’ont même pas de toilettes. Nous ne pouvons pas réviser normalement car les conditions de travail sont difficiles », regrette-t-il. Evoquant la situation de la Mauritanie, M. Sy dira que leur pays a toujours traversé des périodes difficiles.

Pour préserver la paix, le président de l’Acems invite les mauritaniens à la patience et surtout à la tolérance car selon lui leur pays n’a pas besoin de tiraillements, de problèmes encore moins de guerre.

Mamadou Sy

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET