Après l'invalidation de sa candidature, Youssou Ndour promet de ''terribles révélations''

Lundi 30 Janvier 2012 - 14:05

Après l'invalidation de sa candidature, Youssou Ndour promet de ''terribles révélations''
Ceux qui croient que Youssou Ndour va croiser les bras, après le rejet de sa candidature à l'élection présidentielle, par le Conseil constitutionnel, n'ont qu'à déchanter. Face à la presse, avant-hier, dans les locaux du siège de son mouvement «Fekke ma ci boole», le chanteur a promis une réaction politique face à l'attaque «politique» qu'il a reçue de la part du pouvoir. «Ils (ndlr : Me Wade et son gouvernement) m'ont cherché, et je vais réagir politiquement. Qu'ils sachent qu'en s'attaquant à moi, ils s'attaquent à un intouchable, et je ne vais pas rester les bras croisés», a fulminé M Ndour qui annonce de «terribles» dans les jours à venir, par rapport à ce qui s'est passé ces derniers jours dans le pays». Et après
ces révélations, Youssou Ndour, qui dit être menacé, envisage d'installer le pays dans le «bordel». «Ceux à qui on demande de respecter la loi et de faire en sorte que la loi soit respectée par tout le monde n'y parviennent plus, maintenant, nous allons faire pareille. Le bordel va maintenant exister dans ce pays», a-t-il déclaré. Le candidat recalé par Cheikh Tidiane Diakhaté et son équipe invite les forces de l'ordre à se ranger du côté du peuple : «Ne soyez qu'avec le peuple, il ne faut pas faire des choses irréparables, sinon vous allez le regretter». Sur le rejet de la candidature de Youssou Ndour, Me Mbaye-Jacques Ndiaye a expliqué avoir déposé au Conseil constitutionnel, le même jour, une requête aux fins de réclamation tendant à la validation de la candidature de son client. Selon lui, «Youssou Ndour a déposé une liste de 13087 électeurs soutenant sa candidature et non 12936». Et de marteler : «L'examen du dossier n'a pas été fait avec sérieux, et les cinq sages doivent motiver le rejet de chaque signature. Ils ne peuvent pas se contenter de faire des motivations générales». Pour le leader de «Fekke ma ci boole», «ce rejet est une décision politique, sur instruction des responsables du pouvoir de Me Wade». Avant d'ajouter : «ma candidature leur fait peur. Ils ont la trouille, ils ont peur de moi, dans la mesure où ce Sénégal qu'ils endormaient, je l'ai réveillé, ce Sénégal citoyen est maintenant une réalité, et il est déterminé à ne pas se laisser confisquer le pouvoir».
Seynabou FALL (Stagiaire)

source: Populaire

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET