Assises de SAINT-LOUIS : La peine de 10 ans de Lamarana réduite à 3 ans

Lamarana Diallo a failli tomber à la renverse à l’énoncé du verdict par la Cour d’assises de Saint-Louis qui jugeait son affaire en appel. En une matinée, il venait de voir soustraire de sa peine initiale de 10 ans fixée par la Cour d’assises de Kaolack 7 années dues à la requalification des faits. C’est un homme libre qui a quitté la Cour d’appel, mardi.

Samedi 22 Septembre 2012 - 11:53

Assises de SAINT-LOUIS : La peine de 10 ans de Lamarana réduite à 3 ans
Les faits qui lui ont valu une comparution à la barre de la Cour d’assises de Saint-Louis se sont passés dans la nuit du 11 au 12 janvier 2009. Lors d’une opération de sécurisation, les éléments de la brigade des recherches du commissariat de police de Fatick avaient effectué une descente au domicile de Lamarana où ils ont trouvé, dans sa chambre, dix cornets de chanvre indien. Quelques mois avant cette date, le mis en cause faisait l’objet d’intenses recherches à la suite de la découverte chez lui d’un sceau contenant 600 grammes de chanvre indien soigneusement gardé dans un poulailler à proximité de la fenêtre de sa chambre.

Interrogé sur les faits, Lamarana Diallo a soutenu mordicus ne pas être un trafiquant de chanvre indien, précisant n’avoir jamais été possesseur de chanvre indien. «Les policiers ne m’ont même pas montré les cornets de chanvre indien qu’ils auraient trouvés dans ma chambre. Ils m’ont juste dit qu’ils en avaient fait la découverte. Je ne suis non plus propriétaire des 600 grammes de chanvre indien découverts chez moi lors de la première descente des policiers», persistait le Fatickois.
Son avocat Me Sidy Seck a demandé la disqualification des faits en détention en vue d’une consommation personnelle pour lui faire bénéficier d’une application bienveillante de la loi. Selon Me Seck, son client n’a été condamné que sur la base de rumeurs qui faisaient de lui un trafiquant de drogue. «Au vu du dossier, son client peut parfaitement être acquitté». L’avocat général a, quant à lui, requis de la Cour la confirmation de l’arrêt de condamnation.

Pour Ababacar Diop, le dossier comporte suffisamment d’éléments juridiques pouvant asseoir la culpabilité de l’accusé du chef de trafic de chanvre indien. La configuration de la drogue saisie témoigne de la constance, pense-t-il, de l’objectif de vente. La cour d’assises a finalement répondu favorablement à la demande de la défense en requalifiant les faits en détention de chanvre indien et condamné Lamarana Diallo à trois ans ferme et au paiement d’une amende de 900.000 F Cfa.

Saliou Fatma LÔ
Le Soleil

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET