Atelier de partage d’expérience sur l’assainissement et les déchets pour des communes du Sénégal et de la Mauritanie.

Vendredi 16 Mai 2014 - 07:00

Un atelier de partage d’expériences sur les déchets et l’assainissement a regroupé du 6 au 7 mai 2014, des collectivités locales du Sénégal et de la Mauritanie à Podor. Des élus des communes de Rosso, Guédé, Podor, Ourrossogui, Diawara et les communautés rurales de Gainte Pate et Keur baka ont pris à ce conclave à côté de leurs homologues mauritaniens de Rosso, Boghé et Magtalahjar.

En Mauritanie et au Sénégal les ONG, le GRET, EAU VIVE et LE PARTENARIAT apportent à ces collectivités partenaires un appui technique en termes de maîtrise d’ouvrage pour l’assainissement et la gestion des déchets. Ces programmes sont mis en œuvre avec le soutien de partenaires financiers dont l’Agence Française de Développement (AFD), l’Union Européenne (UE) et d’autres les partenaires de coopération décentralisée.

« L’objectif de cet de l’atelier est de renforcer les capacités des différents élus par l’échange sur les méthodes et les outils mis en place dans les collectivités », a expliqué Nicolas Dupuy, le coordonnateur du Partenariat.

« Il vise également à identifier les contraintes auxquelles sont confrontées les autorités publiques locales et les opportunités qui s’offrent à elles, en définissant des messages de plaidoyer auprès des autorités nationales », a-t-il ajouté.

Les échanges ont tourné autour du rôle des communes et de leurs services dans la gestion et le suivi des services d’assainissement et de déchets, des modes de gestion de ces services (régie directe ou délégation à un prestataire) ou encore du financement de l’assainissement.

« Ces présentations et les débats ont permis de mettre en avant un certain nombre de points clés comme la nécessité de réaliser des études préalables (études d’impacts), l’importance des dispositifs de suivi et de contrôle des services par les collectivités maîtres d’ouvrages, le renforcement des ressources humaines au sein des collectivités, la mobilisation des ressources locales à travers la fiscalité ou encore la sensibilisation continue des populations », note M. Dupuy.

À l’occasion de cet atelier qui a regroupé une cinquantaine d’élus, la ville de Podor qui met en œuvre un programme de tri et de valorisation des déchets avec le soutien de l’UE (financements FED) a reçu le prix de « la ville la plus propre » pour témoigner de la qualité du service de collecte des déchets mis en place dans cette commune.

Outre les représentants des collectivités locales et des ONG, l’atelier, qui s’est tenu sous la présidence d’Amadou Sakho, Préfet de Podor, a rassemblé également des représentants des services déconcentrés du Ministères de l’Hydraulique et de l’Assainissement, et du Ministère de l’Environnement.


Ndarinfo.com

DSC04281
  • DSC04281
  • DSC04298
  • DSC04302
  • DSC04311

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par Véra le 16/05/2014 14:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mais pourquoi la Mairie de Saint-Louis et les autorités ne veulent pas venir à bout de l'encombrement humain qu'on observe sur l'Avenue du Général de Gaulle?
Piétons et automobilistes se disputent la chaussée,puisque les trottoirs sont envahis par des étals de marchands ambulants indisciplinés.
C'est INADMISSIBLE ET HONTEUX.

2.Posté par Julien Duroy le 16/05/2014 19:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je réécris ce que je disais hier, puisque l'administrateur a jugé bon de me censurer! Les Français du Partenariat assistent et accompagnent les élus et les fonctionnaires municipaux de Saint-Louis depuis de nombreuses années. Pourtant, on ne voit pas beaucoup de résultats dans les actions de cette municipalité. De plus, le climat général anti-français qui se développe dans la jeunesse de ce pays et en particulier à Saint-Louis a pour conséquence une hausse importante des incivilités envers les toubabs et donc les Français, en particulier dans la rue, où jets de pierre, insultes et crachats sont fréquents.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET