BAISSE DES DENREES DE PREMIERE NECESSITE La maldonne du gouvernement d’Abdoul Mbaye

Vendredi 4 Mai 2012 - 14:24

BAISSE DES DENREES DE PREMIERE NECESSITE La maldonne du gouvernement d’Abdoul Mbaye
On en sait davantage sur les raisons qui empêchent les prix des denrées de baisser. Alors que Macky Sall en avait fait l’une de ses plus grandes promesses de campagne, l’application de la baisse des prix des denrées de première nécessité tarde à se réaliser.


Un gros coup d’épée dans l’eau !


On en est encore au prix initial des produits de consommation courante d’avant élection. La raison est toute simple : les nouvelles autorités ont défini leurs nouveaux prix sur la base de ceux qui étaient en vigueur sur le marché entre les deux tours de la Présidentielle. En effet, des commerçants avaient tiré profit de l’incertitude qui régnait entre les deux tours pour imposer leur loi sur le marché. L’on a alors atteint le pic des prix des denrées de consommation courante. Pour preuve, le sac de riz parfumé était écoulé jusqu’à 25 000 de F Cfa. Aujourd’hui, avec le nouvel accord trouvé entre le Premier ministre et certains commerçants, le même sac peut être écoulé à 23 000 F Cfa. Seulement, d’après les informations obtenues au niveau d’autres commerçants, les prix peuvent sensiblement baisser et le même sac de riz parfumé pourrait être acheté par la femme de ménage à 19 000 F Cfa. D’ailleurs, le président de l’Ascosen, Momar Ndao, avait tenté d’attirer l’attention des Sénégalais sur cette erreur des autorités.


Cette maldonne s’explique par la non-implication de tous les acteurs dans la prise de décision. Si les plénières du Conseil interministériel sur la baisse des produits de consommation courante avaient enregistré la participation de tous les commerçants, en tout cas tous ceux impliqués dans l’importation du riz, ce qui n’a pas été le cas au cours des ateliers, le gouvernement aurait pu éviter ce coup d’épée dans l’eau que constitue cette annonce de la baisse des prix des denrées de première nécessité. Une partie des commerçants a été écartée et les décisions ont été prises sans l’avis des plus grands importateurs.


Les gros importateurs laissés en rade


Selon les informations dont nous disposons, parmi ceux consultés, il y a Ibrahima Lo, Serigne Dia Ndongo, Moustapha Lo, Idy thiam, alors que tous ont tourné le dos à l’importation de riz depuis longtemps, notent nos interlocuteurs. Les nouveaux grands importateurs de riz ont été laissés en rade, eux qui, normalement, détiennent la solution. Il s’agit des très connus Moustapha Tall, Bocar Samba Dièye, Marième Dioum, Hamidou Lo, Ibrahima Touré… Aujourd’hui, l’on assiste comme à un boycott de ses grands importateurs qui ont gardé leur stock de riz et refusent de le vendre. Selon une source bien au fait de ce dossier, une étude sérieuse pouvait permettre aux autorités de connaître la quantité exacte du stock de riz et même des autres denrées disponibles sur le marché. A partir de cette information, il leur serait loisible de donner un délai avant l’entrée en vigueur des nouveaux prix.


Et puis, on reproche aux nouvelles autorités de ne vouloir consentir aucun effort pour la baisse des prix des denrées. «Il faut nécessairement une subvention ou la réduction des taxes sur les importations », soutient un commerçant. Sans cela, on tournera toujours en rond sans parvenir à soulager les populations.


D’après certaines indiscrétions, conscient qu’il y a un blocage au niveau de la baisse des prix, le ministère du Commerce tente maintenant d’entrer en contact avec les autres commerçants afin de trouver une solution. C’est seulement au prix d’une large concertation que les décisions se feront ressentir sur le panier de la ménagère.


Babacar DIONE (Li Khew quotidien)

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET