Baïla Wane traîné devant la Crei par le personnel de la Lonase

L’ancien directeur général de la Loterie nationale sénégalaise (Lonase) aurait provoqué une rupture de contrat pour en signer un autre, aux fins de détourner de l’argent vers le Liban. Le collège des délégués du personnel de cette société a interpellé le Procureur spécial près la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) pour l’ouverture d’une enquête sur cette affaire.

Lundi 2 Mars 2015 - 09:04

Baïla Wane est rattrapé par son passé. Sa mauvaise gestion à la Loterie nationale sénégalaise (Lonase) lui a valu la prison. Il est libre, mais traîne toujours des casseroles de son passage dans cette société. Le collège des délégués du personnel de la boîte a fait état d’un autre «scandale» au parfum d’«enrichissement illicite». La juridiction spéciale est interpellée. «Nous interpellons ou saisissons le Procureur spécial près la Cour de répression de l’enrichissement illicite, aux fins de l’ouverture d’une enquête sur cette conspiration spectaculaire. Sans exclure de porter l’affaire devant les juridictions de droit commun, nous interpellons la Crei pour que les personnes impliquées dans cette mascarade soient punies et que l’argent détourné vers le Liban soit rapatrié dans les comptes de la Lonase», a lancé Seydou Mboup, secrétaire général du collège des délégués du personnel de la Lonase. Les plaignants semblent déjà tenir leur «criminel», connaissant le signataire du contrat incriminé. «A qui profite le crime ? Répondre à cette question ne relève de l’impossible, puisque le contrat de la conspiration a été signé le 1er octobre 2009 (Baïla Alioune Wane)», a affirmé Seydou Mboup.

Selon les travailleurs de la Lonase, «le projet d’informatisation des prises de paris (sportifs) a été matérialisé par un contrat signé entre la Lonase et Periferic matériel control (Pmc) suite à un appel d’offres international et portait sur la couverture technique de l’ensemble du réseau commercial». Le coût global de ce contrat est d’environ 3 milliards F Cfa répartis entre matériels, droit d’usage, frais financiers, maintenance et services. «Ce contrat a atteint au mois d’octobre 2009 un niveau de réalisation d’environ 63% et la Lonase était alors à 851 millions F Cfa du terme de ses engagements financiers pour acquérir, à titre définitif, tout le dispositif d’exploitation. C’est à ce moment que la rupture du contrat avec Pmc est intervenue», a-t-il expliqué. Ce que les travailleurs ne comprennent pas et trouvent paradoxal. Puisqu’au moment de rompre le contrat avec Pmc, «il n’y avait aucune difficulté dans l’exécution du contrat Lonase/Pmc, et au sujet des obligations techniques, aucun grief n’était relevé à l’encontre de Pmc». Les plaignants ont retracé le synopsis ayant abouti à la rupture de ce contrat par Baïla Wane.

«Pour provoquer la rupture du contrat, la direction générale (sous Baïla Wane) avait délibérément refusé d’honorer les obligations financières de la Lonase vis-à-vis de Pmc, poussant ainsi ce dernier à arrêter ses prestations», a expliqué Seydou Mboup. Après cette rupture, la Lonase, par le biais de son directeur général d’alors, Baïla Alioune Wane, va signer, le 1er octobre 2009, un «contrat de partenariat tripartite du même objet» avec Trust brokerage group (Tbg) et le groupe Editec. «Editec agit pour le compte de Tgb en qualité de partenaire technique. En contrepartie, la Lonase verse des redevances à Tgb, qui reversera à son tour une partie de ces redevances à Editec. Ce contrat sans appel à concurrence, pour une durée de 7 ans, devrait coûter à la Lonase 132 millions F Cfa/mois, soit plus de 11 milliards F Cfa au minimum», a révélé Seydou Mboup. Le directeur général de Tgb serait un «prête-nom».

L'OBSERVATEUR

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET