" Beaucoup d’argent ont été mobilisés pour des politiques inappropriées", déclare Bamba Dièye.

Le désormais ex-ministre des Collectivités locales, Cheikh Bamba Dièye a présidé ce mardi 31 octobre la cérémonie d’ouverture des journées de l’aménagement du territoire. Occasion pour le maire de Saint-Louis de décrier l’inefficience des politiques d’aménagement mis en place jusque-là.

Jeudi 1 Novembre 2012 - 07:47

" Beaucoup d’argent ont été mobilisés pour des politiques inappropriées", déclare Bamba Dièye.
« Pendant de nombreuses années, depuis Mamadou Dia le Sénégal a oublié la dimension aménagement dans sa politique de développement », a déploré le ministre des Collectivités locales sortant.

Selon Cheikh Bamba Dièye même si des initiatives ont été prises avant l’arrivée de Macky Sall au pouvoir, les politiques installées depuis longtemps ont été inappropriées et n’ont jamais été efficaces.

« D’une manière directe ou indirecte, la réalité, c’est d’abord l’inexistence d’une politique d’aménagement cohérente », soutient-il avant d’ajouter : « beaucoup d’efforts ont été fournis dans ce secteur, beaucoup d’argent mobilisés mais le plan national d’aménagement n’est pas opposable aux tiers. On avance, on dépense et on s’arrête. On réfléchit et on y met pas la forme ».

Cette incohérence dans la politique d’aménagement n’est pas sans conséquence sur le vécu des populations.

« L’essentiel des populations de l’intérieur du Sénégal a migré vers la franche côtière. Ce faisant, on a pu constater à Dakar l’accumulation des richesses, des populations et des moyens des ressources publiques sur un espace exigu de 0,3 % et qui requiert le 1 /3 des Sénégalais », constate le maire de Saint-Louis.

« La réalité spatiale du Sénégal est marquée par des déséquilibres entre, d’une part le tiers ouest et le reste du pays et d’autre part, entre Dakar et les autres capitales régionales du pays. La bipolarité urbain-rural, Dakar et les autres capitales régionales se renforce tendanciellement du fait de la rapidité de l’expansion de la métropole nationale et du déclin des régions de l’intérieur », a renchéri Mamadou Djigo, directeur de l’Anat.

Selon leurs explications, cette disparité se traduit par un problème d’équité. C’est pourquoi dira M. Dièye, « le président Macky Sall a compris que l’on ne saurait faire du développement durable sans une bonne politique d’aménagement »

A ce propos, le nouveau pouvoir a misé sur la territorialité du développement. Il s’agira d’après Cheikh Bamba Dièye d’organiser des pôles de développement, de contrebalancer l’attrait que constitue la capitale afin de sortir Dakar de Dakar.

Nettali

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET