Benoît Sambou rend hommage à Mgr Augustin Sagna, un ''artisan de la paix''

Mercredi 19 Décembre 2012 - 21:45

Benoît Sambou rend hommage à Mgr Augustin Sagna, un ''artisan de la paix''
Monseigneur Augustin Sagna, inhumé mercredi à Ziguinchor, était ''un artisan de la paix'' et s’est ''inlassablement'' battu pour son retour dans le Sud du pays, après l’avènement du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) il y a trois décennies, a dit le ministre de la Jeunesse et de la Promotion des valeurs civiques, Benoît Sambou.

''Avec l’avènement de la crise casamançaise […], il (Mgr Sagna) a toujours été un artisan de la paix en poursuivant inlassablement le processus [de paix] jusqu’à sa retraite'', a dit M. Sambou lors des obsèques, à la cathédrale Saint-Antoine de Padoue de Ziguinchor.

Benoît Sambou conduisait une délégation comprenant son collègue des Sports Mbagnick Ndiaye, le ministre-conseiller à la présidence de la République Abdoulaye Badji et des députés.

L’archevêque de Dakar, le cardinal Théodore Adrien Sarr, a célébré la messe de sépulture et d’enterrement de Mgr Sagna.

L’évêque de Saint-Louis, Mgr Ernest Sambou, a prononcé l’homélie en présence de plusieurs évêques du Sénégal et de la sous-région, des autorités administratives, militaires, coutumières et des chefs musulmans de la région de Ziguinchor.

Mbagnick Ndiaye a évoqué ''le rôle important'' qu’a joué le défunt évêque de Ziguinchor dans le dialogue interreligieux au Sénégal.

''Il était l’ami de toutes les notabilités coutumières, religieuses, de toutes les confessions avec lesquelles il entretenait des rapports égalitaires faits d’estime réciproque'', a témoigné Benoît Sambou.

''Aujourd’hui, comment ne pas évoquer la paix qui se dessine pour la Casamance ? Nous l’avons fait aux obsèques de Mgr Maixent Coly. Aujourd’hui, nous demandons encore à Mgr Augustin Sagna que, de là-haut, il prie […] avec tous les saints pour que l’année 2013 nous apporte la paix définitive en Casamance'', a dit le cardinal Théodore Adrien Sarr.

L’imam Mouhamadou Sow, cadi de Ziguinchor, parlant au nom de la communauté musulmane, a indiqué que Mgr Augustin Sagna était un ''homme très vertueux, bon et charitable, un militant engagé dans la recherche de la paix en Casamance''. Il a magnifié le rôle qu’il a joué dans la promotion du dialogue interreligieux.

Mgr Sagna est décédé le 12 décembre à l’âge de 92 ans, à l’hôpital régional de Ziguinchor où il avait été évacué la veille. Natif de Bignona, dans la région de Ziguinchor, il avait été ordonné prêtre le 27 mars 1950 à Ségou (Mali). Le pape Paul VI l'avait nommé deuxième évêque de Ziguinchor à la suite de Mgr Prosper Dodds, selon un communiqué des autorités catholiques.

Il a été ordonné évêque le 15 janvier 1967 et avait comme consécrateur principal Mgr Hyacinthe Thiandoum, alors archevêque de Dakar, assisté de Mgr Luc Sangaré, archevêque de Bamako, et de Mgr Prosper Dodds, évêque de Saint-Louis, selon le communiqué.

Mgr Augustin Sagna avait comme devise épiscopale : "Omnia in Christo" (Tout en Christ). Il a été remplacé à la tête du diocèse de Ziguinchor par le défunt Maixent Coly, le 23 octobre 1995. Depuis, il s’est retiré à Cabrousse. Il devient ensuite curé fondateur de la paroisse Saint-Jean Baptiste de ladite localité.

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET