Bouna Warr, directeur de l'ARD: ''Nous rêvons d'une collectivité locale qui assure sa productivité''

Vendredi 10 Août 2012 - 21:26

Bouna Warr, directeur de l'ARD: ''Nous rêvons d'une collectivité locale qui assure sa productivité''
Monsieur Bouna Warr, vous êtes le directeur de l'Agence Régionale de Développement de Saint-Louis, pouvez-vous nous dire ce que c'est une ARD ?

M. B. Warr : Une Agence Régionale de Développement est une structure technique d'appui aux collectivités locales d'une région. Sa principale mission est d'aider les collectivités locales plus spécialement dans quatre domaines que sont : l'appui à la planification, l'appui à la maitrise d'ouvrage surtout pendant la construction d'infrastructures, l'appui à la mise en place d'une base de données qui permet d'évaluer le développement local et d'offrir aussi des informations pertinentes pour la prise de décision au niveau local. C'est aussi l'appui à la coordination et la mise en synergie des interventions pour que tous les projets et programmes mis en œuvre dans la région soient en ancrage parfait avec les orientations de l'Etat. Nous les aidons aussi dans la mobilisation des services techniques et dans la mobilisation des partenaires de la coopération décentralisée, de partenaires techniques et financiers pour le financement de leurs plans d'actions.

Quels sont les ressources dont dispose l'ARD sur les plans humain et financier ?

M. B. Warr : Conformément à ses missions, l'ARD dispose d'une petite équipe mais qui rassemble des expertises avérées dans les domaines de la planification, de la gestion de base de données donc suivi-évaluation, de la construction d'infrastructures d'où la maitrise d'ouvrage et enfin de la communication et d'information. La comptabilité est aussi présente. Ainsi dans l'organigramme, on retrouve le Directeur assisté par deux Chefs de Programmes et quatre chefs de Division. Nos moyens financiers nous proviennent d'une dotation de l'Etat aux environs de 100 000 000 de Francs CFA par année et d'une cotisation de 40 000 000 de la part des collectivités locales. En outre, nous assurons des prestations avec des projets et programmes que nous conduisons au niveau local et où ils remboursent ces programmes et couvrent nos dépenses. Cette ressource prend de plus en plus de l'importance dans les budgets des ARD en particulier dans le budget de l'Agence de Saint-Louis.

Quels sont les outils techniques de l'ARD ?

M. B. Warr : Nous avons d'abord un plan de travail annuel où nous fixons tout ce que nous faisons en matière de planification, du suivi-évaluation, de l'appui à la maitrise d'ouvrage, de conduite des coopérations décentralisées et même des projets de développement que nous avons en notre sein. Nous avons par exemple, les projets de développement agricole, le PIDEL (Programme Intégré pour le Développement Economique Local) et la promotion agricole et agropastorale que nous avons grâce à l'Agence Espagnole de Coopération Internationale pour le Développement. Donc ce plan de travail annuel, conçu à travers les différents objectifs de l'ARD provient des orientations que le Conseil d'Administration prévoit comme orientation de l'ARD lors de sa première réunion annuelle d'adoption du budget.

Pouvez-vous développer brièvement les réalisations phares de l'ARD de Saint-Louis ?

M. B. Warr : Nous avons réalisé les Plans Locaux de Développement étant donné que nous avons 39 Collectivités Locales dans la région de Saint-Louis à savoir 20 communes et 18 communautés rurales. Nous avons aussi fait des formations pour le renforcement des capacités des élus, pour le renforcement des capacités des services techniques d'appui, pour le renforcement des capacités de la société civile parce qu'il est nécessaire de faire participer ces gens au développement et surtout leur donner la gestion des infrastructures publics dont ils disposent dans leurs villages et quartiers. Nous avons aussi des projets de développement avec la coopération espagnole avec qui nous sommes entrain de mettre en place au niveau de la région de Saint-Louis ce qu'on appelle les pôles de développement économique qui correspondent à des départements. Ainsi, Podor sera un pôle agricole par excellence de par sa production végétale, l'élevage et l'aquaculture. Au niveau du département de Dagana il sera question d'en faire un pole agro-industriel avec toute la transformation qu'il y'a et les activités amont de l'activité agricole. Enfin, le département de Saint-Louis sera un pôle basé sur le développement des services de l'éducation, de la santé, des transformations de produits agricoles etc. Le but sera d'assurer à la région de Saint-Louis ce qu'on appelle sa fonction de productivité.

Quelle est la place de la coopération décentralisée dans le processus de développement de la région de Saint-Louis ?

M. B. Warr : La place de la coopération décentralisée dans le processus de développement de la région de Saint-Louis pouvait être très importante. Permettez-moi de distinguer deux types de coopérations. Il y'a la coopération décentralisée qui se fait entre collectivités locales de la région de Saint-Louis et collectivités locales du Nord et du Sud et la coopération bilatérale entre le Sénégal et d'autres pays dont le Saint-Louis constitue la zone des concentration comme la coopération espagnole. C'est une coopération très fructueuse qui est entrain de faire dans le développement de la région. Bientôt, nous mettrons un budget d'environ 2 milliards que nous allons concentrer dans 3 communautés rurales pour avoir un impact économique très visible. Maintenant, il y'a la coopération décentralisée des collectivités locales du Nord et du Sud où il faut le reconnaitre les coopérations pour la région de Saint-Louis sont entrain de trainer terriblement. Mais par contre, il y'a certaines communes ou communautés rurales qui aujourd'hui ont des coopérations qui semblent quand même mieux aller. C'est le cas de Gandiol, de Gandon et de Ronkh. Mais je pense que les collectivités locales de manière générale dans la région de st louis doivent saisir cette opportunité de la coopération décentralisée car dans les bonnes années où on faisait les estimations des apports de la coopération décentralisée tournaient autour de 8 milliards par année.

Quelle rôle joue ou compte jouer l'ARD de Saint-Louis dans le cadre de l'attraction des partenaires techniques et financiers dans la région de Saint-Louis ?

M.B. Warr : Nous savons que pour être durable un partenariat doit être soutenu par la transparence. Parler de transparence renvoie à une concertation continue qui permet aux deux partenaires d'être d'accord sur les orientations. Et une fois en accord avec les orientations, on en vient au plan d'action. Chacun y met du sien mais surtout dans le respect des échéances en d'autres termes le respect des engagements vis-à-vis de l'action. Donc l'Agence Régionale de Développement lance un appel aux collectivités locales de la région de Saint-Louis pour adopter un meilleur comportement qui sied dans un développement de la coopération décentralisée. Malheureusement des limites se présentent car il existe certaines responsabilités que nous ne pouvons pas faire à leur place. Néanmoins nous y veillons et faisons tout notre possible pour que cette coopération soit vraiment fiable. Il faut vraiment amener la confiance et nous avons espoir que des projets structurants seront faits au contentement des deux partenaires.

A quel type de collectivité locale l'ARD rêve t-elle et comment y accéder ?

M.B. Warr : Nous rêvons d'une collectivité locale qui assure sa productivité. Cela signifie que si la moyenne nationale par habitant dans la création de richesses est de 700 000 francs, on souhaiterait que la collectivité locale de Saint-Louis ait au moins une fois et demi cette productivité. Un deuxième rêve pour nos collectivités locales est que ce développement économique sur la productivité se ressente sur la fiscalité de la collectivité locale qui justement abrite ce citoyen. Enfin, un dernier rêve est de voir cette collectivité locale disposant de moyens financiers sur son économie locale puisse être en mesure d'apporter ses contribution dans la collaboration de mise en œuvre de nouveaux investissements mais aussi utilise le reste pour l'entretien des infrastructures déjà acquis au sein de cette collectivité locale. Le but est de se trouver dans une dynamique de développement irréversible.

Comment voyez-vous l'avenir de l'ARD dans la région de Saint-Louis ?

M. B. Warr : Je pense que l'avenir de l'Agence Régionale de Développement de Saint-Louis s'annonce très prometteur car les collectivités locales dans leur ensemble ont déjà apprécié le rôle positif joué par l'ARD de Saint-Louis dans leur développement. Je pense que si les générations à venir persistent dans l'effort que nous faisons preuve depuis l'implantation de l'ARD, les choses ne pourront que mieux se porter. Et pour preuve, j'ai grand espoir à l'endroit de l'équipe présente à l'ARD de Saint-Louis, je veux nommer les collègues qui pourront rallumer et pérenniser ces succès et avoir la confiance des collectivités locales. J'exhorte enfin les collectivités locales à montrer davantage leur appropriation à l'Agence Régionale de Développement en s'acquittant de leurs cotisations à temps, en fréquentant l'ARD, en exprimant leurs besoins puisque l'ARD est à leur entière disposition. En retour, il faut que l'ARD fasse un effort pour une plus grande régularité de ses réunions de conseil d'administration. Je pense que l'ARD de Saint-Louis continuera sur cette lancée à être citée en exemple car le recrutement se fait de façon objectif d'où le professionnalisme et la compétence de nos agents qui réunissent tous les critères pour être des personnes du développement. Ces critères sont l'honnêteté, la patience, le culte du savoir-faire, mais aussi et surtout le partage de l'information. Dés lors, nous tendons les bras à tous les partenaires pour trouver ensemble de nouvelles clés pour ouvrir les portes du développement local.

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par M.L.Diop le 22/07/2013 12:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
j'adresses mes salutations et mes encouragements à l'endroit de M. Bouna Warr et à toutes l'équipe de l'agence régionale de développement de Saint-Louis . vous faite un travaille remarquable . je suis Technicien en réseaux et données informatiques et télécoms, mais voilà le travaille que vous faite m'a autant séduit que j'envisage de venir m'installer pour travailler dans la vallée. j'y connais pas grand chose mais j’espère avec votre appui je vais y parvenir. Je vous prie monsieur le directeur si vous lisez ce commentaire, de m'accorder une audience pour mieux vous faire part de ma volonté de retourner à la terre .
cordialement !

M.LDiop

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET