Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

C'était lui... de Amina Diop

Bonjour ami(e)s lectrices et lecteurs de A vos plumes! Aujourd'hui nous avons le plaisir de vous proposer Amina Diop,une jeune fille de 20 ans étudiante en droit à l'Université Gaston Berger de Saint-Louis. Amoureuse de poésie, elle taquine les muses dans ses instants de répit qui, de temps à autre décident de lui insuffler quelques petites "dégustations", de tous genres. Si bien qu'il semble que son sport favori soit : écrire !
Elle nous présente donc son texte "C'était lui...". Un texte très profond qui une fois de plus nous plonge dans l'univers des poètes mélancoliques, déchirés par la douleur naît de l'amour, d'un amour impossible peut-être mais qui, dans bien des cas reste la meilleure muse.
Bonne lecture et Bon samedi.

Vendredi 2 Novembre 2012 - 11:11

C'était lui... de Amina Diop

J'ai mal, en ces jours sombres

Je ne pense pouvoir me retenir de tomber dans les pénombres

Pénombres d'Ishtar, les chanceux ont vu cupidon

Moi, condamnée par l'écclésia, dans ma prison

Je pleure, enchaînée par la culpabilité

Essuyant toute espérance de vitalité

Le poids de mes sentiments déforment mon organe

Ce tissus musclé, implore ma déesse Valériane

 

Je ne dois pas, ne peut, ni ne devait, non !

A moi l'emprisonnement éternel, les souffrances à jamais

Le voir ne devrait pas suffire comme sanction?

J'abandonnais mes vivantes marais salées

Pour un pays lointain fait de repentis

Remords assaillants encombrant cette existence

Je me fais petite pour Sémiramis

Ma foi s'en voit augmentée à lui, Puissance

 

Je demande pardon à ma personne

J'implore secours pour toute saison

Une vie, désormais chantée en martyr

Les muses m'ont quitté m'empêchant de fleurir

Les fantaisies, telles une averse

Autrefois créatrices d'arts pittoresques

S'en vont de jour en jour

Mon corpus fond dans ce four

 

Chaleur cuisante de Lucifer

Cet être qui me fait me sentir légère

Dans ces passions interdites accumulées

Belzébuth en un court instant m'a fumé

J'eus une présence satanique dans ma lancée

Longtemps tant de vulgaires chansons consumées

Reviennent au grand jour muries

Ma plume vivante ressuscite pour l'infini

 



Commentez maintenant

1.Posté par Cisse le 04/11/2012 22:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Waaaaaaawe

2.Posté par riamdiaw le 08/05/2013 23:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vous etes jeunes et vous avez une belle plume!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés. Ndarinfo.com milite en faveur d'un débat citoyen constructif au service de Saint-Louis du Sénégal.

Dans la même rubrique
< >

Mardi 2 Avril 2013 - 12:35 A Maam Kaaw


Facebook
Twitter
Google+
Instagram
YouTube
Rss



Recherche SUR NDARINFO






Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !







Le Forum des Saint-Louisiens

Annonces gratuites à Saint-louis (Achats et Ventes)

Mercredi 22 Octobre - Gorou Ndar

Assainir Saint-Louis

Lundi 29 Septembre - NDARIEN

Conscience républicaine

Lundi 16 Juin - Khassoum Touré


Dernières actualités à la Une

Actualités

Société

Education

Culture

Monde

Science

Facebook
Twitter
Google+
Mobile
YouTube

télécharger notre extension