Saint-Louis du Sénégal - Actualités, Infos et News en direct - NDARINFO

CEREMONIE DE PRESENTATION DE VŒUX 2017 DE LA SAED : le discours intégral de Seyni NDAO

Mercredi 1 Février 2017 - 07:10

CEREMONIE DE PRESENTATION DE VŒUX 2017 DE LA SAED : le discours intégral de Seyni NDAO
Permettez-moi à l’entame de mon propos, de rendre grâce à Dieu, le Tout Puissant, le Miséricordieux pour nous avoir accordé, une année agricole paisible dans l’ensemble, malgré les écueils de parcours et les vicissitudes de la vie.
 
Aussi, je saisis l’occasion qui m’est offerte, pour vous réitérer toute ma loyauté et ma gratitude pour votre confiance renouvelée à l’endroit de ma modeste personne.
 
Par ailleurs, il a été donné de constater pour m’en réjouir, vos qualités managériales combinées, à votre amour pour le travail, à votre humilité déconcertante et votre générosité naturelle qui font de vous un grand Leader à tout point vue.
 
Je peux également vous affirmer, sans risque de me tromper que ce sentiment que je viens d’exprimer à votre égard est largement partagé au sein de la SAED.
 
Monsieur le Directeur Général,
 
L’année 2016 aura été, une année charnière, notamment dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’Accélération de la Cadence de l’Agriculture Sénégalaise (PRACAS) qui constitue, faut-il le rappeler, le volet agricole du Plan Sénégal Emergent (PSE).

 
Comme vous le savez, sans doute, l’épine dorsale du PRACAS, est le Programme National D’Autosuffisance en Riz (PNAR) pour lequel, il est attendu de la Vallée du Fleuve Sénégal, une part contributive de 57%, de l’objectif national qui est estimé à 1 600 000 tonnes de paddy à l’horizon 2017.
 
Monsieur le Directeur Général,
 
Je vous assure pour ma part que je m’évertuerai au quotidien à ne ménager aucun effort pour mériter votre confiance, en m’acquittant loyalement et pleinement, des responsabilités qui sont les miennes.
 
Aussi, je pus vous témoigner à cet instant précis, pour vous rassurer que vos collaborateurs et l’ensemble du personnel de la SAED qui vous accompagnent, dans l’accomplissement de votre noble mission, se donnent corps et âme, avec en bandoulière, un sens élevé de leurs responsabilités, dans l’optique de l’atteinte des objectifs du PRACAS, dans toutes les étapes de sa mise en œuvre.

 
Monsieur le Directeur Général,
 
Au plan technique, l’année agricole 2016 s’est déroulée dans la dynamique de mise en œuvre des activités, inscrites au titre de la Onzième Lettre de Mission (LM11) et du Programme National d’Autosuffisance en Riz (PNAR).
 
En ce qui concerne les infrastructures hydro-agricoles qui participent à l’amélioration de la base productive, le bilan de l’année 2016 porte sur l’aménagement de 10 296 ha, dont 3 386 ha de nouveaux périmètres, 794 ha de périmètres réhabilités et 5 216 ha réfectionnés.
 
En termes de bilan depuis l’avènement du PRACAS, ces réalisations portent à :
 
  • 10 574 ha la superficie nouvellement aménagée,
  • 19 885 ha les périmètres qui ont été réfectionnés et qui, jusque-là, étaient exploités dans des conditions difficiles,
  • 3 391 ha les périmètres dégradés qui ont été entièrement réhabilités, compte non tenu des autres 3 739 ha dont la réhabilitation a déjà démarré.
 
A ces superficies, il faut ajouter l’entretien, en 2016, dans le cadre du FOMPI, de 1 312 ha de périmètres non transférés, pour leur permettre d’aller en campagne dans les meilleures conditions.
Dans le même domaine, il est également utile de mentionner la réalisation de 68 km de pistes rurales et l’installation d’équipements électriques pour huit (08) grandes stations de pompage.
 
En outre, la poursuite des travaux de maintenance des adducteurs et des émissaires de drainage a permis de conduire, une gestion optimisée des axes hydrauliques et de sécuriser l’irrigation des périmètres hydro-agricoles, malgré la présence récurrente, d’un certain nombre de plantes aquatiques dont le Typha en particulier.
S’agissant des équipements agricoles et du matériel d’irrigation, il convient de souligner, l’acquisition de 178 tracteurs et accessoires, de 50   moissonneuses-batteuses, de 65 batteuses et 1000 GMP subventionnés à hauteur de 60% par l’Etat.
 
Monsieur le Directeur Général,
 
Une fois encore, ces actions sur la base productive ont eu leur impact sur la mise en valeur agricole. Ainsi, en 2016, malgré les difficultés, rencontrées en hivernage, la filière a enregistré, en termes d’emblavures, 69 015 ha avec une production record obtenue en riz paddy de près de 472 000 tonnes, contre 438 337 tonnes en 2015 et 430 972 tonnes en 2014.
 
Ainsi, dans le cadre de l’exécution du PNAR, malgré les multiples contraintes notées durant les campagnes rizicoles, on enregistre avec satisfaction, une progression constante de la production de paddy au cours de ces trois (03) dernières années, ce qui augure de bonnes perspectives, quant à l’atteinte des objectifs d’autosuffisance en riz.
 
S’agissant des cultures de diversification, on a obtenu en 2016, une production de 117 771 tonnes d’oignon, ce qui constitue une réelle performance.
Toutefois, on a également constaté un net recul de la production de tomate qui n’a été que de 31 817 tonnes.
 
Toutefois, des solutions sont en train d’être apportées concernant la tomate industrielle avec l’ensemble des acteurs de la filière par rapport aux difficultés que traversent cette spéculation, grâce au soutien financier de l’AFD et à l’appui technique des Sociétés d’aménagement du Nord, partenaires de la SAED, dans le cadre de l’accompagnement et de la professionnalisation des filières agricoles au niveau de la Vallée du Fleuve Sénégal.
 
Quant aux filières en émergence, telles que la patate douce, le maïs et le gombo, il faut noter que celles-ci, continuent leur percée dans la dynamique de diversification des cultures.
 
En valeur monétaire, la valorisation primaire en 2016 des productions rizicole et maraîchère, en termes de chiffres d’affaires,  est estimée à 90,6 Milliards FCFA dont 59 Milliards FCFA pour le riz et 31,6 Milliards pour les cultures maraîchères.
 
Monsieur le Directeur Général,
 
Globalement, les importants résultats engrangés durant l’année agricole 2016, témoignent à suffisance, des innombrables potentiels dont regorgent la Vallée du Fleuve Sénégal, qui est une zone agro-écologique, apte à promouvoir une agriculture intensive et compétitive.
 
Les nombreux efforts consentis par l’Etat avec l’appui de ses Partenaires Techniques et Financiers (PTF), ont permis de maintenir le cap de la performance et de consolider les acquis.
 
A titre d’exemple, le volume financier total des projets et programmes en cours dans la Vallée du Fleuve Sénégal, en termes de valeur monétaire est estimé à plus de 170 Milliards de francs, répartis comme suit :
 
  • 3PRD (AFD) : 21 Milliards ;
  • PDIDAS (BM) : 43 Milliards ;
  • PRACAS (Etat) : 19 Milliards ;
  • PGIRE 2 (BM) : 15 Milliards ;
  • AIDEP (AFD) : 21 Milliards ;
  • ASAMM (AFD) : 15 Milliards ;
  • APEFAM 1 (AFD) : 15 Milliards ;
  • Saldé Wala (Etat) : 2,5 Milliards ;
  • PAM (Fonds Saoudien) : 10 Milliards ;
  • PAPRIZ 2 : 4 Milliards ;
  • Waoundé (BADEA) : 6,5 Milliards.
 
C’est pourquoi, dans la perspective de l’atteinte des objectifs qui nous sont assignés, il est plus que jamais nécessaire aujourd’hui, d’accélérer la cadence pour hisser encore plus haut, le flambeau de la performance, en travaillant plus et mieux avec loyauté et abnégation, dans un esprit chevaleresque et solidaire.
 
 
 
Monsieur le Directeur Général,
 
Dans le cadre de la mise en œuvre du PNAR, on note pour s’en réjouir, une nette amélioration des conditions de culture et un accroissement constant de la production rizicole, au cours de ces dernières années de campagnes rizicoles.
 
Cette situation pose dès lors, la problématique de stockage, de transformation et de commercialisation du riz de la vallée, dans une perspective d’atteinte des objectifs d’autosuffisance en riz.
 
C’est dans ce sens, que conscients de cette situation lancinante, les pouvoirs publics ont eu à déployer, depuis plusieurs années déjà, d’énormes efforts pour améliorer les capacités de stockage au niveau de la vallée du fleuve Sénégal.
 
A ce titre, il est utile de rappeler que la capacité de stockage au niveau de la vallée qui était jusqu’à récemment de 74 950 tonnes a été renforcée de 64 336 tonnes additionnelles, grâce entre autres, à la construction de 102 magasins dont 36 acquis dans le cadre du PRACAS, compte non tenu de l’installation de 110 tentes bâchées pour faire face, provisoirement, aux besoins de stockage des saisons sèches chaudes.
 
 A la date d’aujourd’hui, l’on dispose au niveau de la Vallée du fleuve Sénégal, d’une capacité de stockage actuelle de 139 286 tonnes.
 
En ce qui concerne le segment de la transformation, on note actuellement dans la Vallée avec beaucoup de satisfaction, grâce à une forte implication du secteur privé, l’implantation de 36 rizeries d’une capacité annuelle de 469 498 tonnes avec des équipements standards de dernière génération, aptes à produire du riz blanc d’une qualité irréprochable.
 
Ce niveau de performance jamais atteint auparavant, a été rendu possible, grâce aux multiples efforts déployés par les plus hautes Autorités de ce pays, sous l’impulsion de son Excellence, Monsieur Macky SALL, Président de la République.
 
Monsieur le Directeur Général,
 
Dans le cadre de l’Aménagement rural et de la Sécurisation foncière, le programme de l’année 2016, a porté essentiellement sur l’élaboration de trois (03) nouveaux POAS dans la zone du bas-Ferlo, avec les communes de Kamb, Mboula et Gandé et l’actualisation de douze (12) POAS de première génération.
Au plan stratégique, la SAED a noué un partenariat avec trois (03) Sociétés d’Aménagement du Nord (CACG, BRL et SCP) pour un accompagnement technique et multisectoriel dont il faut se réjouir déjà, des premiers résultats enregistrés, notamment en ce qui concerne l’appui sur diverses problématiques, relatives entre autres, au pilotage administratif et financier, à la planification et au suivi-évaluation des projets et programmes, à la sécurisation du foncier rural, à la gestion de l’eau et à la professionnalisation des filières agricoles.
 
Il faut également noter, dans le même ordre d’idées, le démarrage de l’étude portant sur l’évaluation du transfert des aménagements hydro-agricoles.
 
Dans le même registre, il importe de rappeler, les conventions signées avec un certain nombre de partenaires, dont en particulier, la CNAAS, la BNDE, le CMS, Naatal Mbay, le FNDASP, l’ANSD, le FONSIS, le FONGIP, l’UGB, le CIRAD et l’IRD, etc.
 
A ce sujet, il me plait de souligner, le partenariat déjà existant de si belle manière entre la SAED et l’ISRA, la CNCAS, Africarice et Beydundé.
 
 
Monsieur le Directeur Général,
 
Au plan social, au-delà de cette présente cérémonie de présentation de vœux, qui est désormais inscrite dans le calendrier annuel des activités de la SAED, il faut mentionner, l’octroi au personnel de six (06) billets de pèlerinage aux lieux saints de l’Islam et de la Chrétienté (05 pour les agents en activité et 01 pour les retraités), la remise des cadeaux de fin d’ année et l’organisation de la colonie de vacances pour les enfants des agents de notre Société.
 
Il est important aussi de souligner à travers l’IPM et le service médical (01Médecin d’entreprise et 01 infirmière), la prise en charge médicale correcte du personnel de la SAED et de leurs familles.
 
Monsieur le Directeur Général,
 
En termes de perspectives pour l’année 2017, divers programmes et projets d’envergure ont déjà démarré ou sont sur le point de l’être.
 
Au sujet des infrastructures hydro-agricoles, il est prévu :
  • la création de 3 094 ha de périmètres irrigués ;
  • la réhabilitation de 4 549 ha d’aménagements hydro-agricoles ;
  • la réfection de 400 ha de casiers rizicoles ;
  • la réalisation de 217 km de pistes rurales.
Dans la même lancée, les travaux de maintenance des adducteurs et émissaires de drainage vont se poursuivre en 2017 pour une gestion optimisée et sécurisée des axes hydrauliques et des périmètres irrigués.
 
Dans le cadre de la Coopération avec les Partenaires Techniques et Financiers (PTF), il est attendu pour l’année 2017, en termes de Projets et programmes, un financement global de plus de 80 Milliards de francs répartis, ainsi qu’il suit :
 
  • APEFAM 2 (AFD): 32 Milliards ;
  • PIV Podor (BOAD): 10 Milliards ;
  • Savoigne (BADEA) : 5 Milliards ;
  • PARIIS : (BM) : 2,5 Milliards ;
  • Projet Amélioration Capacité de stockage (Coopération Espagnole) : 2 Milliards ;
  • Projet Indien (Exim Bank) : 32 Milliards.
 
Au chapitre de la mise en valeur agricole, les perspectives de productions pour les trois principales filières au niveau de la Vallée, se déclinent, comme suit :
 
  •  Filière riz : 750 800 tonnes ;
 
  • Filière oignon : 150 000 tonnes ;
 
  • Filière tomate industrielle : 120 000 tonnes.
 
S’agissant du stockage, on peut noter pour 2017, la construction de 89 magasins dont 39 dans le cadre des projets SAED et  50 avec la Coopération espagnole.
En ce qui concerne la transformation, il faut souligner pour s’en réjouir, grâce à l’engagement et au dynamisme du secteur privé, l’implantation de nouvelles rizeries pour une capacité additionnelle de près de 140 000 tonnes  et dont le démarrage des activités est imminent.
Monsieur le Directeur Général,
 
Après ce bref survol du bilan technique de l’année agricole 2016 et la description sommaire en termes de perspectives, des projets et programmes de la SAED pour l’année 2017, je tiens à vous réitérer à présent, toute la détermination et l’engagement résolu du personnel de la SAED à ne ménager aucun effort pour vous soutenir pleinement et loyalement, dans votre noble mission sacerdotale, que son Excellence, Monsieur Macky SALL, Président de la République a bien voulu vous confier.
 
Tous, ensemble, unis et solidaires, je suis convaincu que nous pourrons relever, conséquemment, les nombreux défis de l’agriculture irriguée, au niveau de la vallée du fleuve Sénégal, dont en particulier celui de l’autosuffisance alimentaire en riz.
 
Monsieur le Directeur Général,
 
A présent, il me plaît, à l’entame de cette année nouvelle 2017, de vous présenter, mes meilleurs vœux de santé, de bonheur et de réussite dans toutes vos entreprises professionnelles et personnelles.
 
Je formule également, les mêmes vœux à l’endroit de votre épouse, de vos enfants et de toute votre famille.
 
A vous, Monsieur Gouverneur de la Région de Saint-Louis et Monsieur le Président du Conseil d’Administration de la SAED, je souhaite une bonne et heureuse année 2017, qu’elle soit pour vous et toutes vos familles, une année de santé, de bonheur et de prospérité.
 
Ces vœux du nouvel an s’adressent également à l’ensemble du personnel de la SAED. Vœux de santé, de bonheur et de réussite professionnelle et sociale à vous tous et à vos familles, respectives.
 
Mes meilleurs vœux, font également à l’endroit des vaillants agents de la SAED à la retraite et à leurs familles respectives.
 
Aux agents de la SAED qui sont à la veille de la retraite, nos vœux les meilleurs, vous accompagnent avec un sentiment de profonde gratitude pour votre apport inestimable, dans le cadre de la bonne marche de notre Société, dont vous faite la fierté.
 
Aux partenaires techniques, financiers et sociaux de la SAED, ainsi qu’aux producteurs de la Vallée, je formule également mes vœux de santé et de succès dans toutes vos entreprises, vous accompagnent.
 
DEWENETI ET BONNE ANNEE 2017 A TOUS.
 
 


Commentez maintenant

1.Posté par diallo le 01/02/2017 09:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous êtes une fierté pour la SAED et le Sénégal

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif pour l'avancement et le rayonnement de Saint-Louis du Sénégal.