CHARLES CAMARA : un homme humain !

Grand. Je dirai « tu », je dirai « vous » !

Lundi 23 Juin 2014 - 20:26

Permets-moi Grand de te parler comme si tu étais en face de moi ! Hier dimanche 23 juin 2014, je te vois dans un film expliquer, je dis à un jeune frère voilà un homme qui a prophétisé, en des termes très clairs, sur mon avenir à partir de sa foi et de son intelligence. Après avoir dit cela, je me suis engagé à t’appeler ces jours-ci car racontant ce que vous aviez dit sur moi, j’étais ému et je garde toujours mon étonnement. Même si je te rencontre une minute, tu me répètes la même chose et je vois tout ce que tu as dit sur moi jour après jour. Je me rappelle, il y a cinq ans, devant les élèves du prytanée militaire à l’école même à l’occasion de la cérémonie de présentation de l’ouvrage du Dr Mor FAYE.

Comme vous le savez, je n’ai jamais oublié ces paroles, je ne peux les oublier. Vous les prononciez avec beaucoup de conviction, ce qui m’étonne toujours grandement.

Grand, je vous ai connu grâce au film de témoignage que nous réalisions pour rendre hommage à un de vos chers amis qui lui a été rappelé à Dieu dans des conditions terribles à l’époque, à la suite d’un accident de la circulation, une aube au village de Rao : Monsieur El Hadj Mansour NIANG, plus connu sous le nom de Mansour NIANG. Paix à son âme ! Il fut votre collègue au prytanée militaire de Saint-Louis, brillant intellectuel et grand enseignant de lettres classiques.

Jeunes étudiants à l’époque avec notre caméra, vous nous avez reçu humblement et vous avez pris le soin de faire avec nous le parcours de la maison qu’habitait Mansour NIANG. Ce geste m’a beaucoup touché et j’ai compris que j’avais affaire à un grand homme.

En vous, j’ai vu un homme désintéressé, un homme d’une humilité qui sort du commun, un intellectuel comme on en voit rarement, un homme qui a tourné le dos à l’amour des biens matériels de ce bas monde. Un véritable homme de savoir. Vous étiez un littéraire intégral, un amoureux des idées, de la pensée, du savoir tout simplement.
Malgré votre célébrité, vous êtes resté un homme sobre et authentique.

Grand, c’est à la lecture de votre disparation sur le site web de ndarinfo revenant d’un cours, séance tenante, que j’écris ces mots si incohérents avec des mains tremblantes !

Grand, je m’apprêtais à vous appeler cette semaine pour prendre de vos nouvelles et vous remercier encore pour tout le soutien moral que vous m’avez apporté jusque là.

Grand, je ne peux croire ce que j’ai lu. Peut être un jour, j’y croirai.
Tu resterais dans nos mémoires !
Tu resteras dans nos vies !
A ta famille, je présente mes sincères condoléances !
Repose en paix !


Fernand Nino MENDY

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET