CONTRIBUTION: ODCAV de Saint-Louis: L'ASC Cité Ngallèle est dans ses droits !

Samedi 10 Décembre 2011 - 20:33

CONTRIBUTION: ODCAV de Saint-Louis: L'ASC Cité Ngallèle est dans ses droits !
L'ASC Cité Ngallèle de la zone 5 de l'ODCAV de Saint-Louis, pour la première fois de son histoire, a réussi cette année à se hisser en finale de zone, après une victoire sur l'ASC Ndiolofène.

Ce match de demi finale qui s'est joué le mercredi 16 novembre au Stade Me Babacar SEYE s'est terminé par une séance de tirs au but 4-3 (1-1). Comme à l'accoutumée, les capitaines d'équipes, avant le match, tirent souvent des réserves sur l'équipe adverse, l'ASC Ndiolofène a en fait sur l'ensemble de joueurs de l'ASC Cité Ngallèle avec les motifs suivants: fraude d'identité et d'âge et cumul de licences.

Suite à l'étude de ces différentes dépositions, la CQRP zone 5, siégeant en instance a délibéré comme suit et conformément aux dispositions générales:

- Déclare recevable la réserve de l'ASC Ndiolofène en sa forme
- La rejette en son fond pour absence de preuves
- Maintient le résultat acquis sur le terrain à savoir Cité Ngallèle bat Ndiolofène par quatre (04) tirs au but à trois (03).
L'ASC Ndiolofène a ainsi fait appel contre ce verdict, à la date du 25 novembre 2011, par une lettre adressée au président de l'ODCAV.
Dans cette correspondance, le cas du joueur de l'ASC Cité Ngallèle Haroune AR Rachid SAGNA seul est mis en évidence avec, bien sûr, les motifs cités plus haut mais en plus d’un double qualification, ajoutée par la suite.
Ce dernier motif n'existe donc nullement parmi les réserves dans la feuille de match. L'ODCAV de Saint-Louis après avoir examiné la lettre d'appel de l'ASC Ndiolofène a délibéré par les termes suivants:
Qu'il y a lieu :
- De rejeter le motif du cumul invoqué par Ndiolofène
- De reconnaître l'existence d'une double qualification du sieur Haroune AR Rachid SAGNA
Par ces motifs, la CQRP départementale, après en avoir délibéré sur saisine de l'ASC Ndiolofène conformément à la réglementation:
- Déclare recevable en sa forme l'appel de l'ASC Ndiolofene;
- Déclare fonder le délit de double qualification;
- De donner match perdu par pénalité à l'ASC Cité Ngallèle;
- De donner match gagné par pénalité à l'ASC Ndiolofène;
- De demander l'annulation des licences 62457 et 1856 de Haroune AR Rachid SAGNA.

Il faut aussi signaler que pour le cas du joueur Haroune AR Rachid SAGNA, il s'agit d'une erreur administrative du Secrétaire Général de l'ASC Cité Ngallèle qui avait omis d'annuler la première licence n°62457, établie sur la base de la carte nationale d'identité (ancien modèle) du joueur.

La nouvelle licence n°1856 a été établie sur la base de la carte nationale d'identité (nouveau modèle) du joueur.
Ce qui nous amène au finish à deux licences du joueur SAGNA avec les mêmes informations (Prénoms, Nom, Date et Lieu de Naissance, Catégorie, Equipe, etc.).

La plus sévère des sanctions infligée à l'ASC Cité Ngallèle devait être la suspension du secrétaire général et du joueur. Ce cas présent ne peut nullement entrainer l'élimination d'une équipe.

Moussa Diagne

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par supporter asc cité ngallèle le 11/12/2011 10:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Sénégal est un pays de droit, tout acte qui tend à violer cela doit être répudier et punit. L'ASC cité ngallele une jeune Asc avec des joueurs talentueux, disciplinés raison pour la quelle ils ont beaucoup d'admirateurs à travers la ville de Saint-louis , cette ASC ne doit à aucun cas etre victime d'une telle injustice qui a pour conséquence un découragement des joueurs et des supporters , un découragement qui peut avoir des conséquence néfastes aux activités de la jeunesse à Saint-louis . Donc j'appelle à une mobilisation sans faille autour de l'ASC pour lutter contre cette injustice qui grandit pas la zone 5 en particulier et l'ODCAV de Saint-louis en général. Mobilisons nous tous autour de l'ASC cité Ngallele et infligeaons un carton rouge à l'ODCAV de Saint-louis.

2.Posté par coach boul le 12/12/2011 16:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si tu ve fer un nom en volan, tu riske 2 tou perdre avt datindre ton objectif. ODCAV nou on va vou dissoudre

3.Posté par Moussa Diagne le 16/12/2011 21:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour la première fois de son histoire la zone 5 de l’ODCAV de Saint-Louis a organisé "la finale de la honte". Une équipe régulièrement qualifiée sur le terrain a été écartée au profit de l’ASC Ndiolofène du président de l’ODCAV qui s’est personnellement impliqué dans ce dossier.
Pour preuve comment une CQRP peut-elle statuer sur un motif qui n’a nullement été dit ni transmis sur la feuille de match et dans la lettre de confirmation.
Lors de cette demi-finale remportée héroïquement par l’ASC Cité Ngallèle, trois motifs figuraient sur la feuille de match, à savoir fraude d’identité, fraude d’âge et cumul de licences.
La zone 5 pour faute de preuves apportées par Ndiolofène avait maintenu le résultat sur le terrain. L’ASC Ndiolofène faisant appel a ajouté un autre motif « double qualification d’un joueur au sein de la même ASC ».
La CQRP dans son pv n° 027.2011/CQRP/ODCAV/SL dit que le cumul de licence évoqué par ndiolofène est irrecevable, y ajouta que la thèse d’une fraude de la part de l’ASC Cité Ngallèle est fort improbable, et donne ensuite match perdu à l’ASC Cité Ngallèle suivant le motif de double qualification d’un joueur dans la seule et même ASC.
Il était évident que le président de l’ODCAV usa de son pouvoir avec la complicité des membres de la CQRP pour que l'ASC Ndiolofène puisse injustement jouer la finale.
C’est frustrant pour le mouvement navétane que des fossoyeurs de l’équité sportive restent à ces postes stratégiques.
Un malheur ne venant jamais seul, non contente d’avoir privé l’ASC Cité Ngallèle de sa première finale après six ans d’existence cette ASC vient de subir les affres de l’ODCAV qui l'a suspend pour une année avec une amende de deux cent cinquante mille (250.000) francs au motif que deux joueurs, qui n’ont pas été mandaté par l’ASC Cité Ngallèle, avaient fait une sortie à la radio dunya pour dénoncer l’injustice dont ils ont été victime.
Toutes les ASC de Saint-Louis devraient méditer sur le sort de L’ASC Cité Ngallèle. Tant que ces dirigeants resteront à la tête de ces instances l’injustice demeurera mais unis nous vaincrons. Seule la justice triomphera. Le chemin sera long et plein d’embûches mais victoire et vérité seront au bout du Notre Chemin.

4.Posté par coach boul le 17/12/2011 15:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La CQRP dans son pv n°37.2011/CQRP/ODCAV/SL dit qu’on les a traités de tous les noms d’oiseau. L’ASC est prête à faire écouter à qui veut l’entendre la sortie ces joueurs pour prouver que ces derniers ne leur ont rien dit de mal.
« Boy tay xaliss bi bari na » et « lou mou goudi goudi indil ma keuyite yi ma ray ko » sont les phrases qu’on n’entend dans leurs locaux.
Alors c’est vous qui cherchez à blanchir vos images et c’est dommage car vous êtes déjà des cadavres que même les charognards affamés bouderont.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET