Charlie Hebdo : l'Iran lance un concours de dessins raillant l'Holocauste

En réponse à la dernière caricature de Mahomet apparue dans le journal satirique publié après les attentats, la République islamique d'Asie de l'Ouest a créé une compétition d'illustrations censées moquer la Shoah. Un prix déjà programmé en 2006.

Mardi 3 Février 2015 - 08:38

Manifestation en Iran contre la parution de la caricature de Mahomet sur la Une de Charlie Hebdo, publiée une semaine après les attentats menés contre le journal satirique. Crédits photo : BEHROUZ MEHRI/AFP
Manifestation en Iran contre la parution de la caricature de Mahomet sur la Une de Charlie Hebdo, publiée une semaine après les attentats menés contre le journal satirique. Crédits photo : BEHROUZ MEHRI/AFP
Des caricatures pour répondre à la caricature. Le centre culturel Sarcheshmeh et la Maison de la caricature irannienne ont lancé samedi la seconde édition de leur concours international de dessins sur l'Holocauste, rapporte le Tehran Times - , relayé par The Independant. Une manière de protester contre la parution de la caricature de Mahomet sur la Une du dernier numéro de Charlie Hebdo, une semaine après les attentats, a déclaré le secrétaire du concours Masud Shojaei-Tabatabaii, lors d'une conférence de presse.
Les dessinateurs, invités à railler l'Holocauste, peuvent envoyer leur proposition jusqu'au 1er avril. Les trois premiers gagnants se verront remettre d'importantes sommes d'argent: 12.000 dollars (10.060 euros) pour le premier, 8000 (7000 euros) pour le second et 5000 (4400) pour le troisième. Les travaux considérés comme les meilleurs seront exposés au Musée palestinien d'art contemporain de Téhéran et dans divers autres lieux de la capitale iranienne.

Contester le double langage de l'Occident sur la liberté d'expression

Une proposition pour le moins perturbante qui n'est cependant pas organisée pour la première fois. En 2006, un an après la parution de caricatures de Mahomet dans le journal danois Jyllands-Posten (également reprises par Charlie Hebdo) qui avait déclenché des émeutes dans de nombreux pays à forte majorité musulmane, l'Iran avait répondu aux dessins par la création de ce concours.
Le plus important quotidien du pays, Hamshahiri, avait indiqué chercher la caricature la «plus intelligente» pour faire la satire du génocide ayant entraîné la mort de près de six millions de Juifs, relatait alors le Guardian . Un concours fermement condamné par Israël et les organisations juives. Massoud Shojai Tabatabai, directeur de la Maison de la caricature iranne qui coordonnait le projet, avait déclaré que son but était de contester le double langage de l'Occident sur la liberté d'expression.
Après l'attentat du 7 janvier ayant entraîné la mort de 12 personnes au siège de Charlie Hebdo, le centre culturel Sarcheshmeh et la Maison de la caricature irannienne réitèrent donc ce concours polémique. L'Iran, qui a condamné l'acte sanglant mené par Chérif et Saïd Kouachi, a néanmoins déclaré que la caricature de Mahomet publié par le journal satirique une semaine après les événements était une «insulte» envers les musulmans et un «abus» de la liberté d'expression.

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET