Cheikh Bamba Dièye sur Benno bokk yaakaar et les Locales : « On risque de connaître le même scénario qu’en 2009…»

Mardi 12 Novembre 2013 - 21:46

Cheikh Bamba Dièye redoute le syndrome de 2009 où l’opposition a raflé les grandes villes aux Locales du 22 mars. Pour ne pas subir ce sort, le leader du Front pour le socialisme et la démocratie/Benno Jubël (Fsd/Bj) estime que la «coalition doit nécessairement solidifier ses rangs, installer plus de cohésion et se parler par rapport au futur proche et lointain». A son avis, Benno bokk yaakaar doit être ouvert «à tout Sénégalais qui partage» leurs convictions de rupture, et qui se retrouve dans cette coalition.

Le maire de Saint-Louis qui participait à la rencontre des femmes de son parti, samedi dernier, ajoute : «Si nous sommes mus par l’intérêt saupérieur du Sénégal et si nous voulons créer les conditions de la rupture, nous ne pouvons pas ne pas nous entendre pour créer un cadre de travail dans un Benno bokk yaakaar plus solidaire, plus fort, qui doit nous amener à traverser ces élections locales.» Le ministre de la Communication redoute qu’en laissant les partis aller seuls aux Locales, «on risque de connaître le même scénario qu’en 2009 où Abdoulaye Wade s’est trop impliqué parce que certains de ses militants lui ont demandé, par crainte personnelle, de descendre sur le terrain». Il ajoute : «Je ne voudrais pas qu’on puisse en arriver à ces schémas qui ne sont pas souhaitables par rapport à la qualité du combat que nous avons mené pour mettre en place Bby et surtout par rapport à l’immensité des attentes des Sénégalais.» Il alors temps, recommande l’édile de Saint-Louis, de «descendre le plus loin possible sur le territoire national» et de «poser des actes majeurs dans le sens de la consolidation» de la coalition.

Accompagner Cheikh Bamba Dièye «jusqu’au Palais»
Pour les femmes du Fsd/Bj, le mot d’ordre est clair : la mobilisation, la massification et la consolidation dans un contexte de fronde au sein de leur parti. Pour Bamba Dièye, l’objectif de cette manifestation est «de rappeler tout le monde autour de cette action et de l’intérêt que nous avons pour le Sénégal, de consolider notre formation politique et nous mettre au service de la République et des intérêts des Sénégalais». Pour cela, «nous devons faire un retour dans les bases pour remobiliser» a indiqué Altine Sow, la représentante du parti à Yarakh. Les femmes du Fsd/Bj entendent «accompagner» le ministre de la Communication, des Télécom­muni­­cations et de l’Economie numérique «jusqu’au Palais». Cheikh Bamba Dièye s’est réjoui de cette démarche des femmes de son parti et considère sa formation politique comme «l’une des plus solides au niveau national». Il dit : «Lors des dernières élections, nous n’avions pas fait de campagne et d’alliance, mais nous avions occupé la 6e place derrière toutes les coalitions de plusieurs partis.

Par Justin Gomis | Lequotidien |

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET