Cheikh Bamba Dièye veut ''assainir'' la presse en ligne.

Dimanche 17 Février 2013 - 05:53

Cheikh Bamba Dièye veut ''assainir'' la presse en ligne.
Le ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie numérique, Cheikh Bamba Dièye, a souligné samedi à Dakar la nécessité de mettre de l’ordre dans les médias en général et dans la presse en ligne en particulier afin d’en ‘’extirper les acteurs qui se disent journalistes et qui ne sont identifiés nulle part’’.

‘’Pour la protection des journalistes et le sérieux qui va avec cette profession, il faut que l’on puisse extirper ces acteurs qui se disent journalistes et qui ne sont identifié nulle part’’ a t-il dit.

Cheikh Bamba Dièye présidait l’ouverture du forum de l’Association des professionnels de la presse en ligne (APPEL) sur le thème : “l’Economie de la presse en ligne: entreprenariat de l’information et modèles d’affaires ; enjeux et défis techniques de l’industrie de la presse en ligne’’.

Selon lui, ‘’c’est d’abord le rôle des journalistes qui doivent travailler avec les autorités étatiques pour que l’on puisse savoir qui fait quoi dans le secteur de la presse’’. Il a ajouté : ‘’Pour protéger une profession aussi sensible que celle du journalisme il faut nécessairement la coopération entre l’Etat et le secteur de la presse’’.

‘’Nous allons définir un cadre dans lequel devront évoluer les journalistes et qui va nous permettre de définir une stratégie qui nous sera propre et ainsi faire de telle sorte que la carte de presse ne serait plus disponible et accessible d’une simple machine’’ a assuré Cheikh Bamba Dièye.

‘’Qu’elle soit délivrée par le ministère ou une structure ad hoc, cette carte devient une nécessité et nous allons faire très vite pour le bien des professionnels du secteur de l’information’’, a-t-il souligné.

Pour sa part, l’Association des professionnels de la presse en ligne (APPEL) compte saisir le ministère de la Justice pour ‘’aller en guerre » contre ‘’ces personnes qui assistent à des manifestations pour réclamer de l’argent indûment » derrière le métier de journaliste, a dit son président Ibrahima Lissa Faye.

Il a par ailleurs relevé que »la presse en ligne et les développeurs constituent deux maillons importants du secteur des TIC qui ne bénéficient pas bien des retombées d’un domaine très florissant ».

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 08:32 GAMOU : Le sens d’une célébration

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET