Infos de Saint-Louis du Sénégal

Chers lecteurs de « Vies de chien ».

Dimanche 10 Février 2013 - 10:24

Chers lecteurs de « Vies de chien ».
Pour des raisons que l’on peut aisément comprendre, notre doyen et ami, l’écrivain Louis Camara, a décidé de suspendre la publication de votre feuilleton hebdomadaire qui paraît régulièrement sur notre site depuis le mois de septembre 2011.

En espérant qu’il aura réussi à vous mettre l’eau à la bouche et à susciter en vous l’envie de savoir comment va se terminer le récit de Nestor le chien de Ndar, nous vous donnons rendez-vous pour la parution prochaine de « Vies de chien » en format livre comme nous l’a assuré l’écrivain lui-même.

Nous remercions vivement Louis Camara d’avoir bien voulu collaborer avec notre site par le biais ce feuilleton littéraire qu’il a gracieusement mis à notre disposition pendant plus d’une année. C’est là une belle preuve que l’outil informatique peut être mis au service de la création littéraire pour une meilleure synergie entre les écrivains et les lecteurs et pour un enrichissement culturel de la toile par les arts visuels et la littérature.

Nous espérons que d’autres écrivains élargiront la brèche ouverte par Louis Camara et sauront faire preuve d’autant de générosité que lui en publiant sur Ndarinfo des extraits de leurs œuvres inédites, ce qui sera aussi une manière de soutenir notre site en ligne qui est le bien commun de tous les citoyens de la ville de Mame Coumba Bang. Pour notre part nous resterons toujours fidèles à notre engagement de donner aux arts et à la littérature la place qui leur revient de droit dans notre site parmi les rubriques duquel la culture occupe une place de choix.

Nous demeurons convaincus que Saint-Louis ne pourra devenir la « capitale culturelle de l’Afrique » que grâce à l’engagement de ses acteurs culturels et la qualité de sa production artistique et littéraire. Encore une fois merci à Louis Camara qui pour terminer en beauté a ôté son manteau de romancier pour revêtir sa tenue de conteur en nous proposant un conte bien « Saint-louisien » qui sera cette fois intégralement publié.

Cheikh Saadbou Seye, administrateur de Ndarinfo.com


Histoire du nain boiteux
A l’entrée de Ndar, dans le nouveau quartier de Pikine et à proximité de la mosquée dite « jakkeey tukuloor », vivait un homme d’une singulière laideur que tout le monde appelait de Ndiaga Niaaw (ce qui était certes un sobriquet car en réalité personne ne connaissait son véritable nom ni ses origines). Ndiaga Niaaw était affligé d’une grave infirmité qui faisait qu’il boitait du pied droit et avait la main gauche bote. Et ce n’est pas tout : le pauvre homme qui était également un nain, avait la tête aussi grosse qu’un canari et des yeux globuleux toujours injectés de sang, semblables à ceux d’un capitaine pourri. D’ailleurs il n’existait personne au monde qui eût pu soutenir le regard terrible du bonhomme dont la voix rauque, caverneuse, achevait d’en faire le personnage le plus rébarbatif que l’on pût imaginer.

En vérité, Ndiaga Niaaw tenait plus du lutin que de l’homme et de fort mauvaises langues colportaient le bruit selon lequel sa mère l’avait conçu avec un génie qui était tombé amoureux d’elle et l’avait trompée en prenant l’apparence de ce dernier. (à suivre…)

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par rahne le 10/02/2013 12:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le site NDARINFO est à encourager,et pourvu kil continue dans sa position de neutralité par rapport à certains débats qui nont aucune utilité pour les internautes et pourles populations de NDAR.Je pense que l'esprit du partage qui anime les membres du CEPS est une opportinuté pour le site de ndarinfo pour donner des informations fiables aux internautes

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Les images de la journée culturelle des maures de Fass Ngom

Une 1ère édition ORGANISÉE PAR L'Association des jeunes engagés de gadgui (AJEG)

Archives ... les journalistes Seydou GUISSE et Moussa Oumar GUEYE !

Seydou GUISSE et Moussa Oumar GUEYE, deux amis, deux grandes voix de la radio en reportage à...

Un blogueur - sappeur » !

Admirez le mariage de couleurs. Parfois, pour être un bon blogueur, rien n’empêche d’être un...

LERAL.NET