Colère dans le Gandiolais : des populations s’insurgent contre un « scandale foncier ».

Des populations de la communauté rurale de Ndièbène Gandiol s’insurgent contre un scandale foncier dans cette localité et menacent se saisir les hautes autorités de ce pays pour se faire entendre.

Mardi 26 Novembre 2013 - 22:23

''Nous ne pouvons pas comprendre que des terres d’une surface d’un hectare et de 1.98 hectare soient remises à des gens alors que les populations défavorisées ne peuvent obtenir ses privilèges », a décrié, mardi, un comité d’action pour la sauvegarde des intérêts des populations.

Le comité qui a attiré l’attention de la Communauté rurale sur les conséquences de l’érosion côtière déplore le manque d’une politique de recasement pour les populations contraintes à une perpétuelle migration. Ils ont révélé à la presse, qu’une partie du Parc national de Langue de Barbarie située dans la zone Tampon, à Gniling Mbao, a été déclassée puis attribuée à un opérateur touristique sans l’approbation du Sous-préfet.

« Pour que quelqu'un puisse bénéficier d'un terrain du domaine national, il faut la délibération du conseil rural et l’approbation du sous-préfet. Alors qu’ici, il n'y a pas eu d’approbation du sous-préfet », a expliqué Mamadou Lamine Diop.

« D’ailleurs, le sous-préfet a envoyé une lettre pour dire que le Conseil a délibéré sur un objet étranger à ses compétences et que par conséquent la délibération est nulle », ajoute M. Diop. Par ailleurs, ils ont indiqué que les plus hautes autorités seront saisies pour que la lumière soit faite cette affaire.

Ndarinfo.com

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par bancal Jean jacques le 29/11/2013 12:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Tout d'abord il s'agit d'un recasement car nous avions un terrain dans la même communauté rurale depuis plus de 15 ans qui est actuellement sous 3 mètres d'eau dans la nouvelle embouchure, et tous les bâtiments ont été perdus. Afin de maintenir les emplois , ce qui a été fait durant toute la durée des travaux. Nous avons demandé un nouvel emplacement à la communauté rurale. La communauté rurale à délibéré en ma présence et donné son accord, mais le Préfet qui était présent suite à une lettre des parcs nationaux à considéré qu'elle n'était pas compétente car il s'agit d'une zone tampon du Parc et nous avons du signer une convention avec les parcs qui ont compris la situation, car les employés étaient dans une situation de danger immédiat. Il s'agissait d'un terrain sans eau, sans électricité, sans route d'accès. La compétence de la communauté rurale ne s'exerce pas dans les parcs nationaux.Je ne comprends pas la polémique. D'autant que la Communauté à donné son accord, nous avions pris l'attache des chefs de villages afin qu'ils nous disent ou nous installer, enfin nous avons amené l'eau dans deux villages proches qui n'en avaient pas et maintenus tous les emplois plus de 6 mois sans activité commerciale. C'est triste de voir la jalousie non constructive envers des Sénégalais qui entreprennent dans la Pays. Que pouvions nous faire d'autre? Je souhaite bien sur à toutes les personnes qui seraient menacées par les eaux de se rapprocher de la communauté rurale pour trouver des solutions à leur problème.
pour résumer,
les chefs de villages proches ont donné leur accord, aucun terrain n'a été ôté à autrui.
la communauté rurale à délibéré à la majorité favorablement en ma présence et en la présence du préfet.
les parcs ont donné leur accord.
Merci de nous laisser en dehors des querelles politiciennes, car je suis un homme de paix.. Et je profite de ce courrier pour remercier tous les gens de Gandiole et de l'Etat qui nous ont soutenus, qui nous ont compris , et grâce à qui nous avons pu relever ce défi.
Je préfère la paix et le développement.
Cordialement
Jean Jacques Bancal

2.Posté par tahir diop le 09/12/2013 21:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En effet je confirme que c'est vraie que vous avez amené l'eau dans deux villages proches qui n'en avaient pas et maintenus tous les emplois plus de 6 mois sans activité commerciale. Nous vous remercions infiniment sur cet acte. Mais je suis désolé de vous voir réagir ainsi car je pensais que vous-même étiez pour la clarté et cela prouve que vous avez rien compris. Je doute fort que celui qui a envoyé ces informations à la presse (Lamine Diop) vous connait pour dire que la question n’est pas une question de jalousie mais une question de corruption. Je pense que Lamine a juste dit tout haut ce que les Gandiolais ont pensé et tel que je le connais il ira jusqu’à apporter de la lumière aux gandiolais. Vous dites que la communauté rurale a délibéré en votre présence et donné son accord ce qui suscité des soupçons et il parait que le jour de cette délibération des conseillers ont accusé le PCR d’avoir perçu de l’argent. Maintenant mettez à la place des populations de Gandiol, et répondez à cette question : Pourquoi le conseil Rural vous donne un terrain et non aux autres au moment ou le besoin est immédiat.
Désolé de vous le dire mais la question ne tourne pas autour de vous ni autour des questions politiques mais les populations ont juste besoin de connaitre la vérité. Et je pense qu’il est impératif qu’un habitant de Gandiol porte la voix.
Tahir diop









3.Posté par Lamine Diop le 10/12/2013 22:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis vraiment désolé de voir que vous réagissais ainsi. Moi qui pensé que même vous même étiez pour l’intégrité et désolé de vous le dire que les choses ne tournent pas sur vous. Je ne vous connais pas. Je suis pour la vérité et je compte porter cette affaire pour que justice soit faite car je pense que il y’a eu une corruption.
Mettez vous a notre place jusqu'à présent aucun effort de recasement n’a été fait malgré la demande incessante auprès des autorités locale et de l’administration territoriale. Et ces derniers s’empressent quand même à octroyer des terres a d’autre et que des conseillés disent qu’il ya eu corruption le jour de la délibération. Je vous rappelle que vous été la seule personne a vous avoir présenté lors d’une délibération pour dire que vous n’avez pas donnez de l’argent comme pour dire le contraire.
Nous ne pouvons pas comprendre que le conseil Rural et la sous-préfecture accordent des terres et zéro hectare aux défavorisés qui sont pour temps des sinistres. Tout cela sent la corruption.








Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET