Saint-Louis du Sénégal - Actualités, Infos et News en direct - NDARINFO

Colère dans le WALO : des producteurs de riz exigent l’audit du PRACAS et réclament la tête de Samba KANTE (vidéo)

Jeudi 23 Mars 2017 - 21:22

Les manifestations de colère de producteurs de riz se multiplient dans le WALO.
 
Jeudi, des riziers, dépités par une mauvaise gestion des campagnes agricoles, une distribution jugée inéquitable des matériels d’aménagement et d’exploitation mis à la disposition du le programme de renforcement et d'accélération de la cadence de l'agriculture sénégalaise (PRACAS), sont montés au créneau pour fustiger une relation incohérente que la SAED entretient avec des pseudo-responsables de la filière riz.
 
Les membres de l’Organisation des Paysans du Sénégal (OPS), soutenus par le Mouvement Républicain pour la Force Paysanne, ont tenu un point de presse à Ross-Béthio pour exprimer leur ras-le-bol devant une multitude de contraintes posées pour anéantir la relance de l’agriculture dans la vallée, si chère au président Macky SALL.
 
«  Le PRACAS doit être audité au même titre que l’organisation de la filière riz pour que les producteurs puissent sentir leur bénéfice dans l’agriculture. Les matériels affectés dans le cadre de ce  programme sont là, mais les bénéficiaires ne le sentent pas », a crié Badara SALL, le Secrétaire général de l’OPS.
 
M. SALL s’est indigné contre l’indisponibilité de l’engrain et la vétusté des aménagements, en révélant que certaines cuvettes de la vallée ont été bâties depuis 1965.
 
«  Le président Macky SALL doit revoir sa politique par rapport aux acteurs qui sont sur place », a-t-il exigé.
 
Très en verve, il note que « la SAED doit être plus visible sur le terrain. Les chefs de secteurs de cette société ne sont passent là, en avant et en amont des opérations agricoles ».
 
Pour Pape Sandjiri DIEYE, membre de l’OPS, la SAED ne s’adresse pas aux bons interlocuteurs, ce qui favorise, selon lui, des détournements permanents des ressources préalablement destinées aux petits riziers dans les champs.
 
«  Au lieu de parler avec les vrais responsables d’organisations paysannes capables de porter les doléances et préoccupations des producteurs, la SAED préfère dialoguer avec des entrepreneurs agricoles qui ne protègent que leurs propres business », a-t-il dénoncé.
 
►►► Suivez l’intégralité de leurs déclarations …
 

NDARINFO.COM

 


Commentez maintenant

1.Posté par Amadou le 24/03/2017 15:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ces genres de réactions ne nous surprennent nullement. Samba Kanté a accordé son temps plus à la parole, qu’au travail. L'alerte est lancée depuis longtemps, mais au lieu de se lancer dans une campagne de redressement de la barre, il ne rate jamais une occasion pour chanter les louanges du Président et les immenses efforts qu'il a consentis dans la riziculture. Malheureusement pour lui, il n'a pas travaillé a traduire les actions de l'état en résultats concrets, dont la consécration est l'atteinte de l'autosuffisance en riz.
Le PRACAS, qu'il présente comme un cadeau du Président à l'endroit des producteurs, est hélas un poison pour lui, en ce sens que la gestion opaque qu'il en fait, le clientélisme qu'il a érigé en règle, lui est tombée dessus. Il s'est toujours détourné de l'essentiel.
A la SAED, on n’a pas besoin d'un Directeur qui se distingue par sa capacité de mobiliser des militants, mais nous voulons plutôt un technocrate aguerri, capitalisant une très grande expérience de la vallée et qui partage concrètement la vision du Président: celle de faire de la vallée le grenier du Sénégal. Le riz au Sénégal, est une question de sécurité et de souveraineté nationale, quand on sait la consommation moyenne par an, d'un Sénégalais (environ 100kg).
Pour qui concerne le matériel agricole subventionné (tracteurs et moissonneuses), nul n’est besoin d'être un génie pour savoir que le coût de la prestation devrait être revu à la baisse. Cela aurait un double impact. Non seulement la charge de production serait réduite pour le producteur, mais cela aurait permis à ceux qui ont acquis leurs matériels en TTC d'être solvables. Mais présentement, avec ce matériel-là, il se passe une concurrence déloyale, qui ne profite qu'à un "lobby".
Pour ce qui concerne les aménagements, il est inadmissible que des périmètres entiers soient abandonnés par le seul fait que la salinité ait pris le dessus sur eux, par défaut de connexion au réseau de drainage. Quel est le niveau de risque de perte de production actuel, à cause de l'enclavement et l'absence de pistes d’accès, pour beaucoup de périmètres?
Il est grandement tant de se consacrer aux réelles préoccupations des producteurs.

2.Posté par khadim sall le 24/03/2017 16:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je confirme votre propos, l'etat du senegal ne sé jamais adressé a la bonne personne en se ki conserne la filiere riz!!! La SAED n'apporte rien de plus au pauvre paysan du Delta! elle est juste la pour soutenir les gros producteur et les griots du DG samba kanté!!! l'etat devé dissoudre la saed pour enfin traité directement aux paysans puiskils ont mieux organisé!!!

3.Posté par Fallou le 01/04/2017 18:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Samba Kante vous ne le connaissez pas mieux que nous à Dakar. C'est le meilleur de sa génération dans son domaine. Excellent parmi les meilleurs. Si vous voulez qu'il réussisse, il faut simplement l'aider dans sa mission exaltante mais difficile. Il ne pourra pas réussir si vous ne l'aider pas. Quiconque ne pourra réussir sans votre aide constant et sincère. Il n'y a pas de secret. Il faut faire bloc autour du DG de la Saed qui n'est la que pour vous aider. Serrez vous les rangs pour aider ceux qui ne veulent que vous aider. Dialogues, critiquez meme quand c'est utile mais faites bloc. Ce qui se passe actuellement ne pourra pas durer des décennies. Demain d'autres viendront avec d'autres intentions. Seul Dieu sait. Bon courage chers compatriotes

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss

Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !


Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
LERAL.NET