[Come Back] Le 13 janvier 2010, El Hadji Diouf visitait le Prytanée militaire de Saint-Louis.

Vendredi 13 Janvier 2012 - 13:55

[Come Back] Le 13 janvier 2010, El Hadji Diouf visitait le Prytanée militaire de Saint-Louis.
Durant toute son enfance, El Hadji Diouf, Saint-louisien bon teint, n’a pas eu l’occasion de fouler la terre du Prytanée militaire de Saint-Louis. Mais, grâce à ce qu’il sait faire le mieux, le football, il a reçu tous les honneurs des enfants de troupes et de leurs responsables. En effet, présent à Saint-Louis, Diouf s'est rendu à cette école, situé à une vingtaine de kilomètres de Saint-Louis, à Bango.

Un mythe, le Prytanée militaire l’a été pour El Hadji Diouf. Et c’est la star du football sénégalais qui l’a dit aux enfants de troupes qui l’ont accueilli dans ce creuset d’excellence. Diouf, qui était avec son frère Abdoulaye Niang et Latyr, un de ses amis, ancien enfant de troupe, était flanqué de ses quatre gardes de corps. Nous sommes le mercredi 13 janvier. La vedette du ballon rond débarque sur les lieux, le sourire aux lèvres et d’un air taquin, il s'adresse au comité d’accueil composé d’enfants de troupe : «le Prytanée, j’ai toujours souhaité y mettre les pieds.» Très décontracté, Diouf serre la main de tous les membres du comité d’accueil qui ne pouvaient pas contenir leur joie. C’est le moment choisi par les enfants de troupe qui se prélassaient dans les dortoirs pour sortir de partout, avec des appareils photos afin d'immortaliser ces moments. Diouf, très sensible et l’air visiblement satisfait de cet accueil populaire, a suivi ses guides dans une des salles de la Direction pour bénéficier d’un exposé sur le fonctionnement de l’école. Ensuite, le sociétaire de Blackburn s’est adressé aux enfants de troupe. «Je sais que c’est très dur pour vous. Car, vous avez laissé vos familles respectives pour venir ici. Je vous comprends, car j’ai vécu la même chose. J’avais quitté mon Saint-Louis natal pour aller suivre une formation dans un centre en France. Ça me rappelle 1995, quand je suis arrivé en France. On ne sort jamais si ce n’est le samedi pour aller faire du shopping. Et pour sortir, il fallait bien travailler. Je sais que vos parents vous manquent. C’est pour vous dire qu’on ne peut rien avoir si on ne fait rien. Si je suis resté tout ce temps sans voir ma famille, mes amis, c’était pour réussir dans la vie. Etre quelqu’un. Une personne connue dans le monde. Aujourd’hui, je remercie le Bon Dieu. Et c’est tout ce que je vous souhaite. Essayez tout le temps d’être le meilleur. Et Incha Allah ça marchera». Et d'ajouter : « Je sais que, vous serez des leaders, demain. Car beaucoup de chefs d’Etat sont passés par ici et ont vécu ce que vous endurez maintenant. Les joueurs de l’Equipe nationale, par ma voix, vous soutiennent.» Après ces salamalecs, pouvait commencer la visite guidée. Et là, El Hadji Diouf a pu se rendre dans les salles de cours, les dortoirs et autres lieux mythiques de l’école, accompagné d’une foule d’enfants de troupe, tous acquis à sa cause. Et, le Lion avait du mal à marcher à cause des autographes. Au dortoir, Diouf qui visitait les locaux a dû rebrousser chemin pour s'attarder sur un «bleu» qui était cloué au lit souffrant d’un malaise pas trop grave et qui n’a pas pu être avec ses camarades pour batifoler avec le double Ballon d’Or. Cette visite guidée a particulièrement touché Diouf qui, une fois dans le bureau du commandant d’école, le lieutenant-colonel Gora Mbaye, pouvait livrer ses impressions. «C’est la première fois que je mets les pieds au Prytanée militaire. Pourtant j’habite à Saint-Louis, tout prêt. J’ai tout fait à Saint-Louis. Quand on est à l’extérieur, on croit que vous dormez sur des lits en diamant. À l’époque, quand j’étais tout jeune, je me rappelle que les jeunes du Prytanée venaient dans les boîtes de nuit rafler toutes nos nanas. Mais bon, je suis content de venir voir comment les enfants vivent ici. Et je vais contacter les gars de Puma (son équipementier) pour vous offrir des équipements», a-t-il déclaré.

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET