Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Communiqué du Conseil des ministres de ce 27 décembre 2012.

Jeudi 27 Décembre 2012 - 20:19

Communiqué du Conseil des ministres de ce 27 décembre 2012.
Le dernier Conseil des Ministres de l'année s'est tenu, le jeudi 27 décembre 2012, au palais de la République, sous la présidence du Chef de l'Etat, Son Excellence, Monsieur Macky SALL.
A l’entame de sa communication, le Président de la République a tenu à féliciter le Premier Ministre et l'ensemble du Gouvernement pour la confiance renouvelée de l'Assemblée Nationale, à la suite du rejet de la motion de censure présentée par l'opposition parlementaire.

Le Chef de l'Etat s'est également réjoui de l maturité politique de notre système démocratique que la majorité a joué dans les débats et à travers le vote qui a sanctionné la dite motion.

Le Président de la République a engagé le Gouvernement à rester debout en toute circonstance et à maintenir le cap sur le chemin du redressement économique et moral du pays. Dans cet esprit, le Chef de l'Etat a invité chaque ministre à élaborer, dans son département une stratégie et un plan de communication rigoureux et efficaces, destinés à l’information correcte de l'opinion nationale sur les réalisations du Gouvernement.

Au titre de sa communication au Conseil, le Président de la République a aussi évoqué la problématique des eaux pluviales, qui se pose de plus en plus avec acuité, surtout, à la suite du dernier hivernage marqué par une abondante pluviométrie.
Le Chef de l'Etat a relevé à ce sujet, le manque de cohérence et de lisibilité du cadre institutionnel dédié à la gestion de ces eaux ainsi que l'insuffisance des ressources affectées à cet effet, au regard des enjeux et défis de cette question, surtout en milieu urbain. Il y a donc lieu, a indiqué le Président de la République de doter, le Sénégal d'un véritable dispositif opérationnel de gestion convenable des eaux pluviales.

Le Chef de l'Etat a ainsi invité le Premier Ministre à élaborer une stratégie visant une meilleure rationalisation des interventions dans ce secteur, dont les principaux acteurs sont : l'Office National d'Assainissement du Sénégal (ONAS), le Programme de Construction de Logements Sociaux et de Lutte contre les bidonvilles (PCLSLCB), les Collectivités Locales concernées, et l’Agence de Développement Municipal (ADM).

Dans le même cadre, le Président de la République a demandé au Premier Ministre de mettre en place, sous la forme d'un Observatoire, un mécanisme d'évaluation et de suivi du risque-inondation et de proposer une formule de financement pérenne et non aléatoire, des coûts d'exploitation des ouvrages de gestion des eaux pluviales.

Clôturant ce sujet, le Chef de l'Etat a instruit le Premier Ministre d’initier la création d’un Fonds destiné à l'assainissement et dont le financement pourrait être assuré à partir de trois sources que sont: le Fonds d'Entretien Routier, le Fonds de Dotation à la Décentralisation et les ressources propres des Collectivités Locales concernées.

Abordant le troisième volet de sa communication, le Président de la République a soulevé la question de la redynamisation de la politique portuaire du pays, en invitant le Premier Ministre à lui soumettre un plan d'action approprié, pour rendre effectifs, le chantier de la modernisation des infrastructures portuaires ainsi que celui du développement accru du trafic autour de Dakar.
S'agissant des entreprises en difficulté, dernier point de son intervention, le Chef de l'Etat a déploré le fait que de nombreuses sociétés soient à l'arrêt ou fonctionnent au ralenti, une situation qui occasionne aussi bien des pertes d'emplois, qu’elle engendre une contre-performance pour la production nationale et une baisse en volume des exportations.

A ce titre, le Président de la République a demandé au Premier Ministre de procéder, d'ici le 28 février 2013, en relation avec les acteurs du secteur privé, à un recensement exhaustif des entreprises en difficulté, notamment dans les secteurs de l'industrie, de l'agro-alimentaire, de la pêche, des technologies de l'information, de la communication et du tourisme. Il l’a également chargé d’étudier la mise en œuvre rapide d’un plan de relance en faveur des entreprises à l'arrêt ou fonctionnant au ralenti.

A la suite du Chef de l'Etat, le Premier Ministre a rendu compte au Conseil des activités gouvernementales de la semaine, en insistant en particulier sur l’examen de la motion de censure, déposée contre son Gouvernement par l'opposition parlementaire.
Le Chef du Gouvernement a indiqué qu'au-delà du démantèlement des fausses accusations portées contre sa personne par l'opposition parlementaire, sa présence devant la Représentation Nationale a surtout été l'occasion pour lui, d'insister sur les ruptures fondamentales en matière de gouvernance, initiées par le Chef de l'Etat, depuis le 25 mars 2012.

Il s'agit, ni plus, ni moins, a précisé le Premier Ministre, que d'un vaste chantier d'assainissement de la vie publique qui devrait permettre une réconciliation des gouvernants avec les valeurs d'éthique, de responsabilité, de transparence et de culte de l'effort.
Le Premier Ministre a tenu à remercier tous les membres du gouvernement qui ont donné en rang serré, la preuve de leur engagement à ses côtés, pour donner corps aux orientations politiques définies par le Chef de l'Etat. Il a également salué l'action vibrante de la majorité parlementaire qui a manifesté de manière résolue, tout son soutien à l’action de l’Etat et défendu avec foi, la politique de redressement mis en œuvre, sous l'autorité du Chef de l'Etat, par le Gouvernement.

Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l'Extérieur a fait le point sur les différentes crises politico-militaires qui secouent le continent.
Le Ministre des Infrastructures et des Transports, a entretenu le Conseil de l'état des équipements et des transports ferroviaires au Sénégal et a informé sur les mesures envisagées, pour la relance du secteur ferroviaire.

Le ministre de la Santé et de l'Action Sociale a présenté au Conseil un document de politique générale qui va régir son département au cours des prochaines années. Le document établit un diagnostic complet du secteur avec un état des lieux notamment, sur les types de pathologies les plus courantes, les indicateurs de santé, les médicaments, les infrastructures, les équipements et sur les ressources humaines. Le document propose ensuite une analyse des enjeux et défis qui se posent au secteur.

Une série de mesures et d'actions seront engagées au cours des prochaines années (2012-2015), dans la perspective indiquée par le programme de Gouvernement du Chef de l'Etat, quand il déclarait dans son premier discours à la Nation du 3 avril 2012 que : "la santé est la mère des richesses. Il n'est de développement sans amélioration significative du niveau général des indicateurs de santé d'une population", a soutenu le Ministre de la Santé et de l'Action Sociale.

À la suite de la présentation de la nouvelle politique sanitaire, le Chef de l'Etat est intervenu pour féliciter le Ministre de la Santé et de l’Action Sociale pour la qualité de son document et sa présentation pédagogique et didactique. Le Conseil a discuté et adopté le document stratégique.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés. Ndarinfo.com milite en faveur d'un débat citoyen constructif au service de Saint-Louis du Sénégal.

Merci de cliquer sur J'aime !

Cette fenêtre se ferme dans..30 secondes Fermez

Facebook
Twitter
Google+
Instagram
YouTube
Rss


Recherche SUR NDARINFO



Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

Le People de Ndar

Le DG de l'ONAS, deuxieme adjoint au maire de Saint-Louis.

Alioune Badara DIOP, le DG de l'Onas, deuxième adjoint au maire de la ville de Saint-Louis portant...

Seydina Ababacar BITEYE, nommé directeur de cabinet du maire de Saint-Louis

Le chargé de la communication des jeunes de l'APR Saint-Louis a été nommé directeur de cabinet du...











Dernières actualités à la Une

Actualités

Société

Education

Culture

Monde

Science

Facebook
Twitter
Google+
Mobile
YouTube

télécharger notre extension