Concerts « Off », « Taakussanu Ndar », Foire artisanale : Ces manifestations périphériques qui font le charme du Saint-Louis jazz.

Pour satisfaire la curiosité de tous ceux qui veulent assister à cette 23ème édition du festival de jazz de Saint-Louis, les organisateurs s’activent de toutes parts pour assurer un succès éclatant aux différentes manifestations périphériques. Parmi elles, figurent les concerts « Off », le « Takussan Ndar », la Foire artisanale…

Dimanche 3 Mai 2015 - 09:27

 

Depuis sa création, Saint-Louis/Jazz offre à de jeunes musiciens sénégalais et étrangers un beau plateau pour la promotion de leurs productions. Comme les années précédentes, de 17h à 20h, des concerts de hip hop, mbalax, reggae et d’autres genres musicaux se tiendront dans les quartiers de Saint-Louis du 22 au 24 mai. Le grand concert de clôture du « Off » aura lieu sur la scène du « In », à la Place Faidherbe, le 25 mai, à partir de 21h.


Les populations auront ainsi l’occasion de découvrir l’auteur, compositeur et chanteur sénégalais Pape Birahim, qui a fait ses preuves devant le grand public à travers la chanson « Sa Rimbam ». Depuis, le nouveau chouchou de la musique sénégalaise ne cesse de monter en puissance et la sortie de son album « From Medina », le 20 mai 2014, présente un artiste pétri de talent avec une aisance dans tous les styles musicaux. Sa voix, sa mélodie, le rendent encore plus original. Un mélange de Mbalax et de Rnb qui convient parfaitement au jeune public.

Jeune diva de la musique sénégalaise, Aïda Samb est également attendue à Saint-Louis. Elle fait partie des talentueux artistes qui assurent les chœurs des chansons de Youssou Ndour. Nominée aux Koras Music Awards du 28 décembre 2012 à Abidjan, Aïda Samb remporte haut la main le trophée de la meilleure artiste catégorie musique traditionnelle en Afrique de l’Ouest avec son titre fétiche « Saaraba », une reprise de son grand-père Samba Diabaré Samb et dont la vidéo a été réalisée par l’un des plus grands cinéastes sénégalais, Moussa Touré, réalisateur du film « La Pirogue » sélectionné au Festival de Cannes 2012.

Papa Demba Aw, plus connu sous le nom de Niagass, participera également à l’animation. C’est un artiste rappeur, chanteur, compositeur, comédien. Il a fait ses débuts à Saint-Louis avec le groupe Bbs (Blood brothers of Saint-Louis) qui deviendra plus tard Tundu Wundu. Ensuite, Niagass s’affirme au plan national en sortant son premier album solo qui s’intitule « Xiru-Sirru » ou le cri du vieux chat puis, en 2011 son deuxième album solo Disso (la concertation). Il a aussi fait beaucoup de featurings avec pas mal d’artistes tels que Fou Malade, Gaston, 2M²… Et des films diffusés dans Tv5, Cfi… et des vidéos clips.

Plus connu sous le pseudonyme de One Pac, le rappeur saint-louisien Birane Amar Wane développe un nouveau concept qu’il intitule Hip Hop Soul Jazz, un mélange de rap, de soul music et de jazz. A travers ce concept, il veut démontrer que le rap est issu de ces genres musicaux qui représentent la culture noire en général. Hip Hop Soul Jazz est un projet à long terme qui sort par volumes au fil du temps. Son premier disque de 11 titres est sur le marché depuis le 26 mai 2014, en collaboration avec le studio Bois Sakré du Groupe Daara j Family.

Gospel et scène des artistes

Grâce à la collaboration avec le Diocèse de Saint-Louis, des concerts de gospel seront organisés à la Cathédrale de Saint-Louis du 22 au 24 mai. Ce sera une opportunité, pour de nombreux festivaliers, de revivre ou de découvrir ce mélange de profane, de spirituel de blues et de jazz. Et tous les soirs, du 21 au 24 mai, la Scène des artistes aura lieu à l’Institut français et sera, jusqu’à l’aube, le « pont musical » entre les artistes programmés sur la scène du « In » et d’autres artistes sénégalais très talentueux.

Manifestations culturelles et sportives

Pour prêter une béquille aux concerts du « In » et du « Off », les organisateurs ont prévu, dans la vieille cité, des manifestations culturelles et sportives d’assez bonne facture. Ainsi, pour une meilleure implication des populations locales dans la fête et afin de faire découvrir aux festivaliers les richesses culturelles de Saint-Louis, un large éventail d’activités et de manifestations culturelles se déroulera sur toute l’étendue du territoire communal pendant le festival.
Le « Taakussanu Ndar », carnaval traditionnel, typiquement saint-louisien, est une procession de troupes folkloriques d’ethnies différentes venant de plusieurs quartiers de la ville. Il constitue une occasion d’apprécier l’élégance des femmes et des hommes saint-louisiens dans leurs tenues traditionnelles et toute la diversité culturelle de notre région. Cet événement riche en couleurs se déroulera le 23 mai et animera les artères de la ville tricentenaire pendant 2 heures d’horloge.

La lutte traditionnelle donnera un cachet particulier à cet événement culturel de grande envergure. La lutte sénégalaise est un sport traditionnel très populaire qui intègre une dimension culturelle et folklorique. Au départ sport amateur, la lutte sénégalaise est devenue un sport professionnel qui attire de plus en plus de jeunes sportifs et de spectateurs. Traditionnellement, les premiers combats de lutte se déroulaient après la saison des pluies et opposaient les lutteurs de villages environnants dans des championnats appelés Mbaapat. Pour cette 23ème édition, de grands noms de la lutte saint-louisienne assureront le spectacle le dimanche 24 mai au stade Me Babacar Sèye. Une course cycliste ouverte à tous aura lieu le vendredi 22 mai. Cette activité organisée par la ligue de Saint-Louis se déroulera sur un circuit totalement urbain et en plusieurs catégories.

Sensibilisation sur les maladies

Pendant plus d’une semaine, le festival fera l’objet d’une attention particulière de la part des autorités sénégalaises et incitera, certainement, bon nombre de festivaliers et autres visiteurs à affluer vers Saint-Louis. C’est pourquoi, en marge des festivités, un forum sera organisé pour informer et sensibiliser les Sénégalais sur les risques cardiovasculaires et sur les meilleures façons de les prévenir. Des consultations gratuites sur ces maladies et les Ist seront également effectuées en collaboration avec le ministère de la Santé et l’Université Gaston Berger de Saint-Louis au profit des populations locales. Le dimanche 24 mai 2015, une randonnée pédestre est prévue afin de sensibiliser les populations sur l’importance de la marche qui contribue à réduire les risques de maladies cardiovasculaires.

Foire artisanale et commerçante

En dehors des concerts et des manifestations culturelles et sportives, Saint-Louis/Jazz organise une foire artisanale à la place Faidherbe et une foire commerçante sur le quai Henry Jay pour permettre aux festivaliers de bénéficier de la richesse des créateurs locaux. L’objectif est de contribuer à la valorisation et à la promotion des produits artisanaux. Cette foire enregistrera aussi la participation d’artisans venus des pays de la sous-région tels que le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Burkina, la Côte d’Ivoire, etc.

Un peu d’histoire

Organisé par l’association Saint-Louis/Jazz, le Festival international de jazz de Saint-Louis, selon le président Me Ibrahima Diop, est né en 1993 sous l’impulsion de jeunes saint-Louisiens passionnés de jazz, du Centre culturel français de Saint-Louis et du Syndicat d’initiative et de tourisme. Depuis la première édition, le festival a enregistré la participation de plus de 250 musiciens connus à travers le monde tels que Manu Dibango, Abdoullah Ibrahim, Pharoah Sanders, Jerry Gonzales, Youssou Ndour, Gilberto Gil, Liz McComb, Wasis Diop, Ali Farka Touré, Richard Bona, Richard Galiano, Roberto Ciotti, Elvin Jones, Lucky Peterson, Randy Weston, Orchesta Aragon ou encore Femi Kuti.
Aujourd’hui, 22 ans plus tard, le Festival international de jazz de Saint-Louis est devenu un levier de promotion économique important pour la ville, mais aussi l’un des plus importants festivals d’Afrique, en termes d’image, de notoriété et d’affluence. En effet, cet événement de renommée internationale accueille, chaque année, des milliers de festivaliers, devenant ainsi un rendez-vous musical incontournable pour les jazzophiles, africains, européens, américains, asiatiques.

Ce festival, a souligné le président du Saint-Louis/Jazz, Me Diop, incite des milliers de touristes à affluer vers la vieille ville. Il captive, par sa notoriété, l’attention des autorités sénégalaises, des représentations diplomatiques et des institutions internationales qui se retrouvent à Saint-Louis le temps du festival. C’est pourquoi l’Association compte organiser, en marge des festivités du festival, un forum pour sensibiliser les populations locales sur les maladies cardiovasculaires qui constituent un fléau surtout pour la région de Saint-Louis. Des concerts de musique (Jazz, blues, gospel, hip hop…), des manifestations culturelles et sportives, des foires et des expositions rythmeront cette 23e édition. Face à un public de plus en plus exigeant, Saint-Louis/Jazz donne une importance capitale à sa programmation artistique, développe des projets plus créatifs, sans ôter au festival son ambiance de fête si particulière et son identité originelle.

Le Soleil

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 20:50 Le sculpteur sénégalais Ousmane Sow est mort

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET