Congrès du PS: Les quatre raisons qui disqualifient Ousmane Tanor Dieng

Ces derniers temps, il semble qu’il est « interdit » aux membres du parti socialiste d’évoquer les questions liées au parti et particulièrement la succession de Ousmane Tanor DIENG lors du futur congrès. Pour preuve, ceux qui l’ont éssayé,ont été traduits devant le conseil de discipline, d’autres ont été tout bonnement renvoyés (ça ne sera pas mon cas car je ne suis pas militant du PS ni d’aucun parti politique).

Mardi 20 Mai 2014 - 15:34

En tant sénégalais, j’ai besoin d’un cadre d’expression libre, et je crois en avoir le droit. Car, le paradoxe qu’il y a dans la démarche d’encadrer notre liberté d’expression est que les instances du PS n’offrent plus aux militants un cadre d’expression. Le comité central, qui représente la principale tribune des militants, est en train de mourir de sa belle mort car depuis la présidentielle, il n’a été tenu qu’une seule fois avant celle préparant la tenue du congrès. Et je précise que je ne mène le combat de personne, vu que toute opinion défavorable à l’un est classé pro l’autre. Moi je ne suis d’aucun camp, et si je devais en avoir, le mien serait juste le Sénégal DIEUM KANAM.
Au moment d’évaluer la participation du PS aux présidentielles de 2007 et 2012, plusieurs raisons ont été évoqués pour expliquer la déroute de OTD qui à sa prise de parole a endossé l’ensemble des responsabilités de l’échec. Les militants avaient applaudis son courage et sa sincérité. Ils n’avaient pas tort en réalité. Il était le principal responsable. Car c’est lui et lui seul qui avait rendez vous avec le peuple sénégalais qui devait choisir son président, et il avait perdu de nouveau. Mais suffit-il d’endosser les responsabilités pour que le reste, et le plus important, à mon avis, pour un candidat à une élection présidentielle, soit passé sous silence ? Ce serait vraiment un silence coupable.

Je souhaite revenir sur les raisons objectives des échecs d’OTD. L’on se demanderait la pertinence de cet exercice par un non militant du PS.C’est effectivement parce que, personne dans ce parti n’a jusque-là dit tout haut ce que les électeurs, voir certains socialistes disent tout bas. Et pourtant c’est ce qui explique les échecs de Tanor, et pour les mêmes raisons qui demeurent il risque de ne plus jamais être élu au Sénégal. Et d’autre part, les inconditionnels de OTD essaient de faire croire aujourd’hui qu’il doit valablement diriger le parti même s’il ne compte plus se représenter au nom du Ps pour un quelconque mandat électif.

Quelques raisons objectives de l’échec de Tanor :
Considérons Tanor comme « un produit » politique à vendre au client qui s’appelle électeur. Les deux dernières élections présidentielles les ventes ont chuté de manière vertigineuse. En Marketing, on dirait que le produit est en fin de cycle ou en déclin. Ce déclin résulte de plusieurs facteurs tels que les changements des critères de choix et des goûts des électeurs, en plus de la montée en puissance de nouveaux leaders jeunes. Cette fin de cycle ne s’explique pas par l’âge de Tanor car il est relativement jeune, mais plutôt par l’effondrement des ventes du « produit Tanor ».Le cycle de vie d’un produit ce n’est pas son âge, mais la durée de consommation du produit dans le marché. Et malheureusement, les clients disent souvent et partout « Your product no longer seems to be exciting and up-to-date. »

2ème raison : « un produit »non familier
Au Sénégal, quand vous prononcez le nom de Moustapha NIASSE, les électeurs l’associent : ancien ministre des affaires étrangères ;Macky SALL ,DG PETROSEN, ministre de l’énergie, de l’intérieur, premier ministre, ancien président de l’assemblée nationale, ancien maire de fatick ;Cheikh Bamba DIEYE maire de saint louis ;Idrissa SECK Premier ministre, maire de thiès,Khalifa SALL maire de Dakar,Aissata TALL SALL Avocat et maire de podor,et Tanor ils l’associeront à quoi ?

Certes il a été ministre des affaires présidentielles et a beaucoup travaillé pour son pays. Mais politiquement, que signifie ce poste aux yeux des sénégalais ? Surtout qu’il n’était pas célèbre et n’existe plus dans l’organigramme du gouvernement du Sénégal. Son mandat de député a été éphémère, presque inconnu .Chez les nouveaux militants du Ps et les électeurs comme moi, presque personne ne se souvient du passage de Tanor à l’hémicycle. Combien il est difficile de vendre un produit auquel le client n’est pas familier ! Many people don’t recognize our product,we should raise brand awareness.

3ème raison : Un homme presque inconnu
En 2000, quand Abdou DIOUF, perdait le pouvoir, j’avais 14 ans. J’ais commencé à voter en 2007 et donc forcément à reconnaître Tanor. Beaucoup de jeunes comme moi sont dans la même situation, ne connaissant que les nouveaux jeunes leaders politiques (Idrissa seck,Macky sall,cheikh Bamba Dieye, Khalifa Sall, Barthélémy Diaz, Moussa Sy entres autres…).

Malgré mes recherches, je ne peux dire avec certitude, quelle filière a étudiée Tanor. Dans quelle université ? Quelles fonctions a-t-il occupées ? Ailleurs, à défaut de publier sa biographie, son cv aurait fait le tour du pays.
Outre, (c’est peut-être subjectif mais important aux yeux des sénégalais car ils se sont maintes fois demandé), combien d’épouses a-t-il ? Une ?deux ?trois ? Moi, j’ai entendu du tout. Je l’évoque parce qu’il arrive qu’ils se demandent aussi laquelle de ses épouses serait Première Dame s’il était élu ?Qui sont ses enfants, où vivent-ils ?Autant de questions dont les réponses leur auraient permis de vendre le « produit ».La majeure partie des jeunes actifs dans la scène politique sénégalaise, n’avaient pas l’âge de voter quand Tanor exerçait pleinement ses fonctions aux côtés du Président Diouf. Même s’il était l’homme fort du régime, il reste inconnu à nos yeux. S’il demande nos voix aujourd’hui, je doute que l’on s’identifie à lui ou qu’il puisse satisfaire nos critères de choix.
4ème raison : Son discours inaccessible et son trop plein de politesse qui tuent son charisme.

Les journalistes qui couvrent les sorties de Tanor ont tendance à rapporter textuellement ses propos pour éviter tout risque de les dénaturer. Car son discours est très soutenu, très technique, seuls les initiés le saisissent. Pire les spécialistes du discours disent que le ton et le rythme ne sont pas captivants, la taille très longue. Beaucoup de sénégalais ont presque une fois loué la discrétion de l’homme, sa politesse, son calme, sa clairvoyance, sa générosité politique…Des qualités quasi rares chez les hommes politiques de façon générale.

Ses qualités lui ont joué de sales tours. Il est réfractaire au folklore politique, son discours n’est pas poignant. Tout le contraire du très charismatique Abdoulaye WADE. Comme on dit il faut parfois montrer sa force pour ne pas à l’utiliser. Quel militant socialiste n’a pas entendu de la part des sénégalais cette phrase ; Si vous mettez Me Aïssata Tall Sall, Barthelemy Dias, Khalifa Sall ou autre à la tête du parti, je voterai pour vous.

Ceux qui ont connu de grands échecs et ont l’audace de penser à la mesure de ces échecs sont devenus ou redevenus de grands hommes. Quel est donc le secret de ceux qui perdent mais savent se redresser subrepticement et rebâtir sur les ruines de la défaite ?

Nous avons pu identifier 4 caractéristiques fondamentales : Premièrement, il y a qu’ils ne croient pas au mauvais sort, deuxiement il n’y a qu’ils restent persuadés qu’ils demeuraient les plus forts, troisièmement il y a qu’ils se serrent les coudes et avancent en rangs serrés et quatrièment, il y a qu’ils sont persuadés que demain leur appartient. Il y a dans la vie un temps au cours duquel on accumule de l’expérience, parce qu’on travaille, on voyage, on échange avec les gens d’horizon divers, on monte des projets dont certains sont des réussites et d’autres des échecs. Puis il y a un temps pour la réflexion qui ne signifie pas qu’on sorte de l’action. Il faut alors oser la remise en cause des idées préconises, il faut oser faire bouger les lignes , oser réfléchir autrement, oser les changements, oser affronter les difficultés, oser le dialogue, oser proposer, oser dire la vérité, oser dire non.
Forts de cette disposition d’esprit, ils peuvent dès lors oser, et tout d’abord oser croire, et donc être capables d’oser d’entreprendre. C’est pourquoi nous demandons aux militants du Ps, d’oser avouer certains échecs. Personne ne doit dire qu’il est tard pour bien faire, que vous ne pouvez plus reprendre le gouvernail et redresser la barre. Il faut que ceux qui gèrent le comité central, mettent en œuvre les moyens dont ils disposent, ils sont nombreux, ils sont essentiellement humains et c’est là ce dont les sénégalais ont le plus besoin.

LASS BADIANE Président
Mouvement GRAND YOFF DIEUM KANAM
76 755-55-55

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET