Contribution: Appels à la sédition et à la désobéissance civile : Force restera à la loi !


Une élection n’a jamais suscité autant de passion que celle du 26 février prochain. Dans cette ferveur de précampagne électorale, nul n’a le droit de poser des actes antirépublicains, visant à remettre en cause les fondements de la démocratie sénégalaise. Malgré les multiples appels à la paix et à la concorde nationale du Chef de l’Etat Me Abdoulaye Wade, Gardien de la Constitution, des forces centrifuges obnubilées par la conquête du pouvoir, cherchent à tous prix à installer le chaos dans ce pays. A toutes ces personnes mal intentionnées emmitouflées dans de très beaux boubous de démocrates, nous disons que la République s’est suffisamment dotée de moyens pour assurer sa défense. Et en toute circonstance de cause, force restera à la loi !

Samedi 28 Janvier 2012 - 12:17

Contribution: Appels à la sédition et à la désobéissance civile : Force restera à la loi !

Ceux qui veulent brûler le Sénégal sur l’autel de leur égo surdimensionné doivent savoir raison garder. Le peuple sénégalais souverain n’acceptera pas cette forfaiture que mijotent certains esprits égarés. La République a les moyens de se défendre et elle se défendra pour mettre en déroute le plan machiavélique des ennemis de la démocratie. Ces assoiffés de pouvoir qui rament à contre courant de l’histoire et des valeurs de la République, sont aujourd’hui à la croisée des chemins.

Malgré les appels à la sédition et au soulèvement populaire, le peuple sénégalais qui s’est faire la différence entre le bon et le méchant, a déjà tourné le dos à tous ces nihilistes. C’est pourquoi les menaces à peine voilées proférés par certains activistes de tous poils, fait vraiment rire sous cape. Aucun acte séditieux ne peut ébranler les fondements de la démocratie sénégalaise, l’une des plus solides d’Afrique.

Ces mercenaires de la nouvelle civilisation en alliance avec des forces occultes, sont avertis : force restera à la loi. Le Sénégal n’est pas une République bananière et ne saurait l’être. Cette tension inutile savamment entretenue depuis plusieurs mois par ces adversaires du régime, est la preuve par neuf que ces derniers ne sont prêts psychologiquement à aller à l’élection présidentielle du 26 février prochain.

Cependant, ces forces antipatriotiques y seront contraintes. Le scrutin présidentiel se tiendra à date échu et aucune pression d’où qu’elle vienne, ne fera reculer les organisateurs de ces joutes électorales. Il ne sert à rien de bander les muscles ou de jouer à se faire peur. L’Etat a le monopole de la violence légitime et il peut s’en servir à tout moment, si la situation l’exige.

Et puis, comparaison n’est pas raison : le Sénégal n’est pas la Côte d’Ivoire de Gbagbo. A bon entendeur, Salut !

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par le peuple le 02/02/2012 23:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tous ceux qui soutiennent Wade et ses acolythes sont quelque part nourris et entretenus par ce pouvoir diabolique et démoniaque assoiffés de sang. Tenez le pour dit: après la révolution vous serez tous dénichés et pêndus à la palce publique!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET