Coopération décentralisée: Des jeunes Rezéens solidaires au village de Ronkh.

En avril, ils se rendront en Afrique pour prendre part à un chantier. Ils ont pu en parler avec le maire de Ronkh, reçu en mairie, jeudi. Là-bas, l'eau potable alimente presque tous les villages.

Lundi 14 Décembre 2015 - 12:31

Ronkh est une ville sénégalaise de 28 000 habitants, dans la région de Saint-Louis, 270 km au nord de Dakar, près de la frontière mauritanienne. C'est la correspondance engagée en 1987 par l'école rezéenne de Ragon, avec celle de Diawar à Ronkh, qui a lancé le partenariat avec Rezé. Un partenariat pour aider cette région d'Afrique, où la moitié des habitants vit sous le seuil de pauvreté. Et où l'espérance de vie ne dépasse pas 57 ans.

90 % d'enfants scolarisés


En 2003, dans le cadre de la coopération décentralisée, le partenariat entre les deux villes est officialisé. En 2010 enfin, Commercy - 7 000 habitants dans la Meuse - se joint à Rezé pour intervenir à Ronkh. Avec de beaux résultats : « À Ronkh, l'eau potable alimente désormais la plupart des vingt et un villages. Les écoles sont équipées, le taux de scolarisation approche des 90 %, la collecte des ordures ménagères s'organise et la lutte contre la déforestation est en marche », détaille la mairie de Rezé. On peut encore citer l'aide à la construction d'un marché couvert de 67 commerces.

Concernant l'alimentation en eau potable, l'adduction vers quatre villages, et l'évacuation des eaux pluviales, la Ville de Rezé va ainsi participer, en 2015-2016, à hauteur de 43 500 €. Pour la modernisation de l'élevage, c'est une somme de 10 000 € qui est fournie, dans le cadre d'un programme mixte entre les États français et sénégalais.

Un bravo pour les jeunes

Parmi les prochains projets, il y a donc ce chantier de jeunes. Du 3 au 16 avril, dix jeunes Rezéens de 16 à 25 ans partiront à Ronkh, pour aider les artisans locaux à la construction d'un centre d'état civil communal. Ces jeunes, dont sept sont issus du quartier du Château, ont donné un coup de main, le week-end dernier, à l'organisation d'un concert de rap. Ils sont capables d'aider localement, ici à Rezé, et là-bas en Afrique. Ils méritent un grand bravo.

Jeudi soir en mairie, ces jeunes ont rencontré Amadou Tidiane Ndiaye, le maire de Ronkh, professeur à Saint-Louis, ainsi que Jérôme Lefèvre, maire de Commercy. « Les relations entre nos communes, nos pays, nos cultures, sont fondamentales pour construire un autre monde, plus solidaire, plus juste et plus soucieux de la planète », a conclu le maire, Gérard Allard.

Ouest-france.fr

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par Aïchatou Dia le 14/12/2015 17:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moumar Gueye devrait lire ça au lieu de débiter ses âneries. Un des très nombreux exemples du respect des français pour le Sénégal, qu'il soit citoyen ou institutionnel. Elle me semble très loin, l'humiliation de la colonisation...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET