"Crise" malienne : Une réincarnation de l'histoire du "tires-ailleurs" sénégalais.

Lundi 14 Janvier 2013 - 19:25

"Crise" malienne : Une réincarnation de l'histoire du "tires-ailleurs" sénégalais.

Encore une nouvelle preuve d'illusion de penser que les pays africains sont indépendants. Le Mali tout comme le Sénégal et bien d'autres "ex-colonies" françaises restent en réalité des territoires français tout comme les dom-toms français aux Antilles ou dans les Caraïbes. Les preuves irréfutables primaires ont été le conflit "politico-ethnique" de la Côte d'Ivoire avec des milliers d'innocents sacrifiés tout comme la guerre de la Libye ayant mené à l'assassinat de Kadhafi, une partie de sa famille et de son peuple. Voilà, deux humiliations de la souveraineté africaine (si elle existait) à travers l'ingérence notoire des autorités françaises pour leur propre intérêt sur le continent africain. Pratiquement rien a changé depuis l'ère coloniale, l'Afrique est peut être autonome mais NULLEMENT INDÉPENDANTE.

Les feux qui déciment les peuples africains par leur division pour le règne occidental, qui détruisent leurs territoires afin d'y maintenir davantage leurs emprises ; ces feux qui y installent en permanence de l'instabilité sont allumés par ces mêmes autorités françaises et quand ça se propage pour menacer d'autres de leurs intérêts environnant et politique géostratégique, on revoit les mêmes courir de gauche à droite pour essayer de les éteindre, et toujours pour leurs propres intérêts avec les mêmes moyens : les armes.

Le concept de la France "Patrie-mère" s'illustre une fois encore de plus belle comme lors des 2 guerres dites "mondiales" où tous ceux qui étaient convoqués pour venir se battre aux cotés de "Patrie-mère" ont accouru à ses cotés tout comme les armées sénégalaise, guinéenne, burkinabé, etc. (armées de la sous-région) convoquées vont aujourd'hui accourir se battre au coté de l'armée française, non pas pour aider l'armée malienne, inexistante d'ailleurs, à chasser les touaregs mais pour répondre à un ordre de la France, la patrie-mère car un semblant d'initiative a déjà été pris par les dirigeants des états membres de l'OUA mais cela a été freiné par les autorités françaises sur leur ordre, à travers le conseil de sécurité de l'ONU (à cause des otages français), jusqu'au moment où ils ont tenté et raté récemment d'aller sauver ces otages français détenus par ces ignorants perdus dans le désert désignés par l'Agence Presse Internationale (tout un système manipulateur) "d'islamistes" (qui sont d'ailleurs terroristes, coupeurs de mains, lapideurs pourtant violeurs, etc.) alors qu'ils ne sont que des bandits de grand chemin en quête de sous et de pouvoir dans le désert qu'ils semblent tant affectionner.

Le fait que leur presse insiste sur le mot "islamistes" lors de ce genre d'évènements n'est autre chose qu'un moyen biaisé de lutter contre la propagation de l'Islam de paix et d'amour, universel et pacifiste ayant pour valeur caractérielle l'amour de l'être-humain tout court ayant eu par grâce et miséricorde l'image d'un Dieu Unique, l'islam vrai tels qu'il est vécu par ceux qui se réclament musulmans et citoyens du monde.

L'uranium nigérien, le pétrole congolais, le cacao ivoirien, le phosphate sénégalais, mauritanien ou marocain, le coton malien et toutes les autres richesses de l'Afrique restent des propriétés à part entière des occidentaux ex-colonisateurs de ces pays. S'ils en ont besoin plus que quiconque, tous les autres perdront y compris les africains, normalement propriétaires des ressources des terres qu'ils occupent. Une preuve irréfutable souvent citée est le groupe français Total, l'une des plus grandes compagnies de raffinerie de pétrole au monde alors que la France n'a nulle part sur son territoire un gisement de pétrole, de même que sur ses territoires dits "outre-mer".

Et pourtant, cette société fait depuis des années autour de 10 milliards d'euros de bénéfices annuellement pendant que les pays où s'extrait la majeure partie de son pétrole brut en Afrique sont pauvres et n'ont aucune indépendance ni audace d'aller vendre leur pétrole ailleurs ou à qui ils voudraient. Et c'est ce même cas qui perdure dans toutes les relations où régit le concept de la "Françafrique" créé par le défunt régime de l'ex-président mais qui existe en réalité depuis l'ère du commerce triangulaire jusqu'à nos jours. De nouveaux rapports révèlent d'ailleurs que plusieurs terres africaines et domaines ont même été vendus en complicité avec les autorités africaines aux multinationales occidentales ou à quelques pays émergents comme la Chine et l'Inde.

L'Afrique n'est pas fabricant d'armes et ne l'a jamais été mais elle reste le continent où il y a le plus de guerres et le plus de tués par des armes durant ces dernières décennies. Sans guerre, l'industrie d'armement de l'occident tomberait en faillite. Mais pour que leurs armes soient vendues, l'occident est à l'origine de plusieurs foyers de tension dans le monde et vend généralement ses armes qui ne s'utilisent presque plus sur leur territoire depuis la dernière guerre dite mondiale mais poussent leur utilisation sans aucun gêne dans les pays où il veut garder leurs emprises néo-colonialiste par leur satanique principe du "diviser pour mieux régner". L'Afrique a jusqu'à présent des terres riches pour l'agriculture et en ressources naturelles à l'état brut mais continue à englober pourtant le plus de populations mourant de famine ou menacées de mortalité dont l'origine est la misère et la précarité, vécues tous les jours que le Tout-Puissant fait dans cette vie. L'Afrique est endettée et pourtant ses populations n'ont jamais contracté directement aucun crédit et ne sont jamais au courant des demandes de prêts de crédits faits par leurs autorités, ni informées sur leur utilisation. Alors, c'est quoi le problème avec l'Afrique ?!

Les africains doivent-ils continuer à survivre dans ce monde tels que d'éternelles victimes de tout le reste du monde ou ne devraient-ils pas lutter pour mettre un terme à tous ses abus que subit l'Afrique et ses populations politiquement et socialement parlant ?! A-t-on besoin d'être armé jusqu'aux dents ou propriétaires de bombes nucléaires pour revendiquer ses droits humainement ou de s'asseoir à la même table que les dirigeants des 5 pays dits "puissants" pour se faire respecter, entendre ou rompre certaines injustices imposées aux pays dits pauvres ou faibles ?! Mais afin, c'est quoi le problème avec l'Afrique ?!

Aboubakrine Ndiaye

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par alibaba le 15/01/2013 10:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très intéressante diatribe, merci. Mais les faits sont têtus : ce sont des Français qui meurent ou risquent leur vie en ce moment pour défendre le Mali contre la peste fondamentaliste. Sans les soldats français, les énergumènes enturbannés seraient en train de marcher sur Bamako, avant de s'attaquer au Sénégal. C'est ce que vous souhaitez ? La réalité est toujours plus puissante que les théories plus ou moins fumeuses.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET