Culture: La compagnie Diagne Art exhibe la danse contemporaine dans la banlieue.

Lundi 25 Mars 2013 - 13:42

Culture: La compagnie Diagne Art exhibe la danse contemporaine dans la banlieue.
En tournée nationale, la compagnie Diagne Art de Saint Louis a présenté en début de semaine à Sédhiou une pièce de Danse contemporaine. Nommé « Banlieue », ce spectacle a passé en revue les maux dont souffrent les populations marginalisées non sans les inviter au don de soi pour inverser la tendance.

La danse contemporaine, concept nouveau pour les populations de Sédhiou, a drainé une foule des grands moments. Ceux qui s’attendaient à entendre des sonorités de tout genre liées à la musique sénégalaise ont vite désenchanté. A la place de l’harmonie sonore, les spectateurs ont eu droit à une expression du corps magistralement exécutée par trois artistes. Au-delà des mouvements, ils ont su faire comprendre aux populations qu’il s’agissait d’un cri de douleur traduit par le geste.

« J’ai créé cette pièce fin 2011 mais depuis, elle n’est jouée que sur des scènes internationaux (France Pays, Bas Afrique du Sud et l’Ile de la Réunion). J’ai compris qu’il était temps qu’elle retourne au bercail et qu’elle soit jouée dans les quartiers populaires », a expliqué Alioune Diagne, danseur, chorégraphe et Directeur artiste du festival duo solo danse de Saint Louis. Interpellé sur les thématiques exploitées, il a fait cas du désœuvrement des jeunes qui tentent au prix de beaucoup sacrifices à rejoindre l’hexagone qui ne leur souri pas à tous les coups. A côté de ces maux, il a souligné la mauvaise foi des hommes politiques qui préfèrent ériger des monuments de centaines de millions dans des quartiers ou la quasi-totalité des hommes sont au chômage.

Poursuivant, M. Diagne l’initiateur de ce projet à inviter les jeunes au don de soi et à l’esprit d’entreprenariat. Pour lui les populations ne doivent pas attendre tout de l’Etat surtout si celui si n’est intéressé que par son maintien au pouvoir. Lui emboitant le pas, Aliou Kéba Badiane, Directeur du centre culturel régional de Sédhiou s’est félicité du choix de la région ou la précarité sociale est très criante, faute d’initiatives endogènes de développement. Revenant sur les vertus de la danse contemporaine, M. Badiane a évoqué le bien être physique à cause de la forte intensité sportive et les thèmes d’engagement qu’elle porte.

Ibrahima Diallo
(Correspondant à Sédhiou)

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 20:50 Le sculpteur sénégalais Ousmane Sow est mort

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET