Culture: Le Festival de Jazz va coûter 230 millions FCFA (organisateurs)

Vendredi 10 Mai 2013 - 20:42

Culture: Le Festival de Jazz va coûter 230 millions FCFA (organisateurs)
Le budget prévisionnel de la 21ème édition du Festival international de jazz de Saint-Louis (15-19 mai), qui sera marquée par plusieurs innovations relatives à la sensibilisation sur les changements climatiques et aux questions de genre, est estimé à 230 millions de francs CFA, a révélé vendredi l’Association Saint-Louis Jazz.

"Le budget de la manifestation est de 230 millions de FCFA, même s’il n’est pas totalement bouclé’’, a souligné à Dakar le président de l’Association Saint-Louis Jazz, Me Ibrahima Diop, à l’occasion d’un point de presse.

Il a précisé que ’’le bilan financier sera disponible 15 jours après l’évènement’’.

Le maire de Saint Louis, Cheikh Bamba Dièye, indique que "le thème de cette année tournera autour de la résilience des cités, de la lutte par rapport aux changements climatiques, mais aussi de la promotion du genre et surtout du déficit structurel que nous avons pour aider les jeunes filles à se prendre en charge’’.

"Le jazz, c’est d’abord un cri du cœur, une révolte (…). Il doit être un élément pour faire la promotion de l’ensemble de ce qui fait l’humain aujourd’hui, c’est-à-dire les difficultés liées au genre, les questions de développement durable’’, a-t-il expliqué.

Il a souligné la pertinence des thématiques à l’honneur cette année au Festival de jazz de Saint-Louis. Pour lui, il s’agit de joindre l’utile à l’agréable et "faire en sorte d’utiliser l’espace de rendez-vous international, pour faire un focus sur la problématique urbain au niveau de la ville de Saint louis’’.

Il sera également question, selon le Maire, de réhabiliter les espaces culturels de la ville, de la place Faidherbe, mais aussi l'ensemble des infrastructures de Saint-Louis.

M. Dièye, qui est également le ministre de la Communication et de l’Economie numérique, envisage de faire de Saint-Louis, ’’à l’horizon 2015, la capitale africaine de la culture’’. Et cela grâce au Festival international de jazz, mais aussi parce que '' Saint Louis est un joyau de l'humanité avec 350 mille hectare de réserve de biosphère''.

Le thème de cette année est axé, selon Ibrahima Diop, sur la modification de l’écosystème de la langue de Barbarie avec le canal qui y avait été percé.

"Le Festival est devenu un prétexte car, à travers un colloque, nous allons sensibiliser l’opinion nationale et internationale sur la question, car beaucoup d’îles sont menacée de disparitions, y compris Saint-Louis’’, a-t-il déclaré.

Il y aura également, selon les organisateurs, des colloques sur la protection des filles, les changements climatiques, mais aussi des projections de films, notamment du réalisateur Wasis Diop.

Les organisateurs signalent que c’est l’artiste-compositeur Baba Maal et son groupe qui ouvriront le Festival, annonçant entre autres la participation du Congolais Ray Lema et des musiciens du groupe allemand ’’Bundesjazzorchester’’.

APS

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 20:50 Le sculpteur sénégalais Ousmane Sow est mort

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET