DIRECT - Ça chauffe à l’hôpital de Saint-Louis. Regardez !

Des populations ont manifesté, ce matin, contre la crise qui sévit dans l’hôpital régional de Saint-Louis, en accusant les syndicalistes d’être les auteurs de ce malaise qui plombe la marche de l’institution. Empoignades, contestations verbales ont failli viré au drame entre manifestants et syndicalistes en brassards rouges.

Mardi 12 Avril 2016 - 11:23

NDARINFO.COM

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par N NIANG le 12/04/2016 14:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est avec un profond respect que nous saluons les initiateurs de cette lutte.
Sous une perspective citoyenne ou religieuse, revendiquer ses droits touchant la santé et la sécurité est un impératif pour tous.
Depuis bientôt 10 ans que la survie des populations de Saint-Louis est menacée par un groupuscule d'individus qui ont pris en otage l'hôpital, dans des comportements qui, progressivement se sont éloignés des principes du syndicalisme. Pendant ce temps, l'hôpital de Saint-Louis, malgré son histoire, sa position géographique et son statut de CHU en était arrivé à stériliser son matériel à Louga ou Richard-Toll.
Depuis ce temps 4 directeurs ont défilé et, ont tous été traités d'incompétents et d'immorales entre autres ; quand ils ont été ailleurs ils ont relevé des défis qui ont valu à certains, une reconnaissance retentissante des populations et autorités.
Il est temps que les auteurs de cette situation qui n'a que trop durée reviennent à la raison, qu'ils fassent leur introspection pour se rendre compte de l'énormité de la responsabilité qu'ils devront assumer devant la société et devant Dieu; loin d'être un acte de bravoure, c'est de la méchanceté et de l'ignorance.
Pour revenir à l'essentiel, nous réitérons nos remerciements à l'endroit du citoyen et Imam Abdallah Cissé pour sa déclaration du vendredi 8/04/16 et de ceux là qui, aujourd'hui, portent ce combat au nom de toutes les populations de la zone polarisée par l'hôpital et, au delà, toute personne qui respecte la sacralité de la vie.
Cette sortie est une invite pacifique, faite aux autorités et nous espérons que Mme Le Ministre, nommément interpellé par le porte parole des patients et de la communauté, trouvera une solution conforme à nos attentes.
Ces images peuvent être regrettables mais, elles traduisent l'engagement et la détermination des populations qui, sont prêtes pour user de l'ensemble des moyens à sa disposition et, personne ne douterait qu'elle puisse parvenir à ses fins.
Comme au référendum, le peuple s'est prononcé. ...

2.Posté par moi-meme le 12/04/2016 19:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il fallait que cela arrive un jour...

Ce jour est arrivé, les populations unies comme un seul homme pour dire « trop c'est trop », en face d'eux, des syndicalistes apparemment surpris, sourire au coin, mais tristes dans l'âme.
Ils ont abusé des populations, aujourd'hui, ils sont là, Abdoul Ndongo et ses amis complètement désabusés, malmenés par ces derniers.

Décidément le Sutsas des grands jours est loin. En plus simplement « il est mort », parce que, ceux qui sont aujourd'hui à la tête de ce jadis si bel instrument combien utile n'ont pas su faire une lecture claire de la situation, ils ont préféré, foncer la tête baissée et les yeux fermés comme une bête qu'on amène à l'abattoir. Tout ceci, simplement pour les beaux yeux d'une seule personne, Mamadou Touré.
Seulement, les amours et les plaisirs de « Dame » Touré sont difficilement satisfaisables, parce que en réalité vous ne le savez pas ou vous ne voulez pas le savoir, vous avez affaire à un grand fou. Et, il ne s'arrêtera jamais.

Avec lui vous êtes allé trop loin, comme dit « galou dof dou tère » d’autres me rétorqueront « dina tère, wanté famouy tère mo doul nèkh ay mbokak ».
La preuve, aujourd’hui ceux sont vos parents exaspérés qui sont venus vous dire « doyna ».

3.Posté par Bouba Diop le 13/04/2016 12:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Engagement citoyen salutaire: bravo! Continuons jusqu'au bout!

4.Posté par diokhané le 13/04/2016 15:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour
nous remercions la population et l'ensemble du personnel du CHR qui ont manifesté. La corde de l’esclave est coupée aujourd'hui. Mr TENDENG a été nommé au poste de chef de service de l'AUDIT INTERNE après une expérience de 12 ans respectivement comme chef division Finances, chefs division hospitalisation soins externe, chef division comptabilité. Les syndicalistes ont grévé et ont demandé l'annulation de la note soi disant que c'est un poste qui doit être occupé par un bac + 5. En ce moment ils ont voulu placer Assy., assistante sociale. Finalement la note est annulée après 4 mois de grève.
Ensuite, le poste de chef de service des ressources humaines est mis en compétition, les syndicalistes appuyés par le Directeur Diamé BOB a nommé Mme SAKHANOKHO avec la recommandation de son mari qui est au ministère et ami du DR Diamé BOB; après un an au SRH les syndicalistes l'ont menacé et combattu mme SAKHANOKHO parcequ'elle n'était plus dans leur camp (syndicalistes). Elle a préféré retourné à Dakar à l'hôpital de Pikine.
Le poste de chef de ressources humaines est encore mis en compétition; et Dr Diamé BOB a encore nommé ASSY sous la pression des syndicalistes au détriment d'une dame qui a son DSM option organisation Management Ressources Humaines (ISM). Les syndicalistes ont dit que le diplôme de la dame n'a pas de spécialisation et même n'est pas valable. Ce qui est contradictoire, car MAMADOU TOURE se targue aujourd'hui de ce diplôme pour dire qu'il a un diplôme de management. Ce diplôme délivré après la mise en place du système LMD n'est pas valable. La dame qu'on a nommé au Service des ressources humaines n'avait en ce moment que le diplôme d'assistant social et n'avait pas encore soutenu son mémoire. C'est le syndicat qui lui a complété la somme qu'elle devait à L'UGB pour qu'on lui délivre son attestation . Elle a soutenu sont mémoire quelques mois après avoir été nommée. Aujourd'hui, elle n'a rien fait depuis sa nomination et ne fera jamais rien parce que gestion de projet est une spécialisation, le ressources humaines en est une autre. Aida DIENG DIOUF a été nommée pour la première fois comme chef de service des soins infirmiers par Dr THIANDOUM en 2012 les syndicalistes ont fait appel à leur secrétaire général Mballo Dia THIAM et avec la complicité du Dr NDOYE vice président du conseil d'administration sont revenus sur la note. Cette fois ci c'est le goutte qui a fait déborder la vase.
Soyons unis et debout derrière le Directeur Ousmane GUEYE pour mettre fin à ce forma d'esclavage. Nous demandons l'affectation de Mamadou TOURE, Abdoul NDONGO, Moustapha DIOP, WADE... et le redéploiement de certains agents contractuels à la morgue.
Vive la population de Saint-Louis, unie nous vaincrons

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 23:02 GAMBIE : Macky SALL félicite Adama BARROW

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET