Décès à Abidjan du chanteur congolais Papa Wemba, roi de la rumba

Musique: le chanteur congolais Papa Wemba, roi de la Rumba, est décédé après un malaise survenu sur scène à Abidjan

Dimanche 24 Avril 2016 - 16:51

Le chanteur congolais Papa Wemba, 66 ans, est décédé dans la nuit de samedi à dimanche après un malaise survenu sur scène à Abidjan où il participait au Festival des musiques urbaines d'Anoumabo (Femua), a annoncé l'organisateur du festival. Papa Wemba, légende de la musique congolaise, "est mort dans la nuit", a déclaré à l'AFP Salif Traoré, dit A'Salfo, le leader du groupe ivoirien Magic System, promoteur du Femua. Il s'est effondré 20 minutes après le début de sa performance: il venait de chanter trois morceaux de son riche répertoire.

Ce malaise a été filmé et retransmis en direct par la chaîne de télévision ivoirienne RTI-1. Sur les images, tournées vers 5 heures du matin (même heure GMT), on voit l'artiste se déhancher sur la scène, tout en chantant, vêtu d'un pantalon noir, d'une tunique blanche et noire, la tête couverte d'un haut de forme rond de couleur rouge.

Alors que ses cinq danseuses continuent à chalouper sur le devant de la scène, on aperçoit soudain en arrière-plan le sexagénaire s'effondrer sur le dos. Les danseuses ne réalisent qu'au bout de quelques secondes ce qu'il s'est passé derrière elles et se précipitent pour secourir l'artiste, tandis que les rejoint un membre de la Croix-Rouge ivoirienne.

Le commissariat général du Femua a exprimé sa "profonde tristesse" et présenté "ses condoléances à la famille de l'artiste et au monde de la culture", dans un communiqué, transmis à l'AFP.

Avec le guitariste virtuose malien Vieux Farka Touré, fils du légendaire Ali Farka Touré, Papa Wemba, 47 ans de carrière musicale, était l'un des artistes africains de renom invités de la Femua 2016, première grande manifestation culturelle après l'attentat qui a fait 19 morts mi-mars dans la station balnéaire de Grand-Bassam.

Le "père" de la rumba congolaise a connu ces dernières années quelques ennuis de santé, selon des sources proches des organisateurs du festival.

La ville de Korhogo (nord), proche des frontières du Burkina et du Mali, deux pays victimes d'attaques jihadistes, aurait dû accueillir les festivaliers ce dimanche, dernier jour de la manifestation. Un programme annulé en raison de la mort surprise de l'artiste.

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET