Déchargé des élections : Ousmane Ngom va à la reconquête de Saint-Louis

Mercredi 3 Août 2011 - 12:50

Déchargé des élections : Ousmane Ngom va à la reconquête de Saint-Louis
Me Ousmane Ngom, surnommé « Le Général » par ses partisans, est aux anges, après avoir été dessaisi de l’organisation des élections. Pour cause, il va se lancer à la reconquête de la ville de Saint-Louis, gagnée lors des dernières Locales par Bennoo. Son retour est salué par les libéraux, plus particulièrement ses sympathisants, qui ont sonné une grande mobilisation pour marquer sa rentrée politique. Suffisant pour que ces derniers prédisent « la mort de Bennoo Siggil Ndar »

« Je reviens dans l’arène pour que nous gagnions la présidentielle de 2012 au premier tour ». Tels sont les premiers mots de Me Ousmane Ngom, lancés à l’endroit des militants libéraux de Saint-Louis, qui l’ont accueilli triomphalement. Une foule bigarrée qui a scandé, « Général » à tue tête, mobilisée par des responsables comme Aïda Dione, présidente du groupement féminin PASTEF. Touché par cette mobilisation, Me Ngom défie l’opposition, en misant sur la « victoire de Me Wade en 2012 au premier tour ». Il compte se mobiliser, avec à ses côtés ses autres frères du PDS, « et comme un rouleau compresseur, broyer l’opposition », qualifiée de « minorité » à Saint-Louis par l’ancienne conseillère municipale et secrétaire élue. « L’opposition a les rênes de la commune, et n’arrive pas à faire mieux que l’équipe bleue qui était aux commandes. Le maire Bamba Dièye a lamentablement échoué. La ville est très mal éclairée, insalubre, et il passe tout son temps à lorgner le fauteuil du Président, au lieu de venir s’occuper des problèmes de Saint-Louis », dira-t-elle. Lieutenant de Me Ngom, cette femme multiplie ses actions sociales à l’endroit des populations. Pour elle, la victoire passe par l’occupation du terrain politique en multipliant les échanges, les thé-débats avec les militants, et surtout les populations qui n’adhèrent pas aux idéaux du PDS. Avec sept secteurs et le soutien de la jeunesse de Darou, Aida Dione salue les initiatives de Me Ousmane Ngom pour massifier le parti. Elle a profité de l’accueil de son mentor, qualifié d’homme politique charismatique, pour souligner que l’unité est impérative entre les responsables. Toutefois, Aida Dione pense que Me Ngom est l’homme qui fait peur à l’opposition, vu son parcours politique. Conscient de ce facteur, Me Ngom n’est pas allé par quatre chemins pour montrer que son appartenance à la famille libérale doit le pousser à contribuer à la victoire. Il se dit soulagé et libéré, car désormais, à l’en croire, il a le temps de faire la politique ; et que le moment de faire face à ses détracteurs a sonné. « Depuis 2002, j’organise les élections, mais les tocards nous incriminent, et je pense que l’opposition a tort de penser qu’Abdoulaye Wade va gagner si j’ai en charge l’organisation des élections », a-t-il lancé à ses militants massés devant sa maison familiale. Il a été noté une forte présence de la jeunesse, dirigée par Cheikh Gaye, sans oublier la mobilisation des sympathisants d’Ousmane Diop de Pikine, de Cheikh Sène, Dage du ministère de l’Iintérieur, et de Bara Diop de Gandon, directeur des constructions au même ministère.

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET