[Déclaration Bennoo Bokk Yaakaar] Pas de médiation pénale : les milliards détournés seront intégralement remboursés

Jeudi 7 Mars 2013 - 20:05

[Déclaration Bennoo Bokk Yaakaar] Pas de médiation pénale : les milliards détournés seront intégralement remboursés


Le 25 mars 2012, en réalisant la seconde alternance démocratique, les Sénégalais, dans leur immense majorité, ont voulu mettre fin à 12 longues années de népotisme, de concussion, de pillages des biens de la nation, de détournements de deniers publics et d’enrichissements illicites.
Dès sa prise de fonction, le Président Macky SALL s’est attelé à poser les bases d’une gouvernance vertueuse et s’est attaqué avec courage et détermination à la politique de prédation des ressources publiques. Il a d’emblée pris des initiatives fortes destinées à combattre les pratiques maffieuses qui ont abimé notre pays avec notamment :
– la réactivation de la Cour de répression de l’enrichissement illicite,
– l’adoption d’un code de transparence,
– la création d’un ministère de la promotion de la bonne gouvernance,
– la mise en place de l’Office national anti-corruption (OFNAC).
Le processus engagé, avec courage, pour traquer, débusquer, infliger des sanctions exemplaires à la fois pécuniaires et pénales aux seules fins de recouvrer la totalité des milliards détournés représente une grande avancée dans la moralisation de la vie publique. Il constitue aussi, sans doute, le moyen le plus sûr de restituer au peuple sénégalais ses biens spoliés. L’objectif de cette belle entreprise est de permettre à terme au peuple sénégalais de bénéficier de ses maigres ressources.
A cet égard, aucun soutien ne sera de trop. C’est pourquoi la majorité Bennoo bokk yaakaar invite tous les sénégalais épris d’éthique républicaine à rejoindre le Président Macky SALL dans ce combat juste et noble.
Heureusement, les sénégalais savent pertinemment que la droiture, l’esprit de justice et le patriotisme ne consistent pas à s’apitoyer sur le sort de ceux qui ont mis à genoux l’économie de leur pays, qui ont fait fi des années durant des principes éthiques les plus élémentaires dans la gestion des biens publics et dont ils ont fait un usage familial et partisan.
C’est ne pas comprendre cela que d’essayer d’émouvoir les populations sur le sort de ceux à qui il n’est demandé que de faire la lumière sur leurs immenses patrimoines acquis en un temps record, au moment où le peuple fait dans la débrouillardise et les stratégies de survie.
Cela tient même du machiavélisme que de s’attaquer à l’Etat et au gouvernement à qui le peuple attend qu’ils lui restituent ses biens spoliés.
C’est là que réside le vrai débat. La stratégie qui consiste à vouloir transformer la traque des biens mal acquis en une question d’atteinte aux droits de l’homme est une supercherie, une vaste escroquerie intellectuelle.
Les sénégalais sont un peuple mûr et avisé et vaine sera toute entreprise de victimisation de ceux là qui, il n’y a guère longtemps encore, faisaient preuve d’arrogance et de mépris insultants à leur égard.
Entendre dire que la justice ne respecte pas les droits de la défense des fossoyeurs de l’économie nationale, dans le cadre de la traque des biens mal acquis, est une insupportable négation de l’impérieux devoir des pouvoirs publics de recouvrer les milliards que l’ancien Président et ses affidés ont soutiré au peuple sénégalais.
Ce noble combat permettra à terme d’extirper notre pays des racines de la gouvernance patrimoniale et participera à l’effort de redressement national auquel le Président SALL appelle tous les Sénégalais.
Il tiendra son engagement de sortir le Sénégal de la gouvernance compradore.
N’en déplaisent à ceux qui ont choisi de se faire les avocats du diable et qui agitent avec impertinence et démagogie des questions de droit et de justice. Rien ni personne ne saurait venir à bout de la détermination du gouvernement à aller jusqu’au bout de ce processus.
Les auteurs de la casse économique et sociale de notre pays ne méritent aucun soutien encore moins de la compassion à la suite de l’interdiction de sortie du territoire qui les frappe à juste titre.
Cette décision reste une mesure de précaution. Une mesure conservatoire légale, opportune et légitime utilisée par tous les pays du monde dans de telles circonstances.
En tout état de cause, l’honneur et le patriotisme commandent de participer aux efforts pour la traque, la restitution des biens et le recouvrement intégral des avoirs spoliés.
Au lieu de rejoindre ce juste combat, certaines personnes se sont érigées en boucliers des pillards, cherchent à semer la confusion dans les esprits et à discréditer cette entreprise de dimension hautement patriotique de traque des biens mal acquis.
La gouvernance vertueuse et la traque des biens mal acquis sont les deux leviers de la politique d’éthique républicaine que portent et partagent les Sénégalais qui ont le souci de donner à tous les enfants de leur pays l’espoir d’une vie meilleure, une chance de réussite.
La Majorité Présidentielle BENNOO BOKK YAAKAAR, en ce qui la concerne, appuie cette démarche de salubrité publique et renouvelle son soutien sans réserve au Président SALL dans son combat pour réparer les dégâts consécutifs à 12 ans de pillage systématique de nos ressources par une poignée de véreux libéraux.

Fait à Dakar, le 07 mars 2013

Le Groupe BENNOO BOKK YAAKAAR

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET