Demande de reouverture des frontières par la Cedeao : « Nous allons voir ce que nous pouvons faire », déclare Awa Marie Coll Seck

Samedi 8 Novembre 2014 - 21:44

Demande de reouverture des frontières par la Cedeao : « Nous allons voir ce que nous pouvons faire », déclare Awa Marie Coll Seck
Last Updated on Saturday, 08 November 2014 12:52 Saturday, 08 November 2014 12:30
Written by ama
Write e-mail Print PDF

Si le Sénégal a été félicité par la Cedeao lors de son Sommet extraordinaire tenu, jeudi, à Accra, pour les bons résultats obtenus dans la lutte contre l’épidémie à virus Ebola, l’instance sous-régionale lui a demandé de rouvrir ses frontières terrestres avec La Guinée, un des pays les plus touchés par cette maladie hémorragique. Pr. Awa Marie Coll Seck, sur les ondes de la Rts, rétorque que les autorités sénégalaises vont voir ce qu’elles peuvent faire sans préciser davantage.

Le jeudi dernier, lors de son Sommet extraordinaire à Accra, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a demandé aux Etats qui avaient fermé leurs frontières avec les pays affectés par le virus Ebola de les rouvrir. Car, selon l’instance ouest-africaine, cette mesure viole l’une de ses dispositions les plus sacrées : la libre-circulation des personnes et des biens. Cette injonction de la Cedeao s’adresse en particulier au Sénégal et à la Côte d’Ivoire, lesquels partagent des frontières terrestres avec La Guinée et le Libéria, les deux des trois pays, avec la Sierra Leone, les plus touchés par l’épidémie à virus Ebola.
Présente dans la capitale ghanéenne aux côtés du chef de l’Etat, le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Pr. Awa Marie Coll Seck, a laissé entendre sur la Rts que cette requête de la Cedeao sera étudiée et que les modalités d’une réouverture seront discutées. « La fermeture des frontières n’est pas bien sûr la panacée, tout le monde le sait, mais cette mesure a été à un moment donné nécessaire. Et le Sénégal, comme d’autres pays, vont essayer de voir comment mettre sur pied une surveillance très forte et très précise au niveau des frontières mais cela se fera progressivement. Le président de la République convoquera une rencontre pour qu’on discute des modalités. C’est ce qui est recommandé, mais nous allons voir ce que nous pouvons faire », a dit le ministre de la Santé.

Auparavant, la Cedeao a félicité le Sénégal, de même que le Nigéria, pour les bons résultats qu’il a obtenus dans la lutte contre le virus Ebola. Pour Awa Marie Coll Seck, c’est la reconnaissance des efforts du Sénégal dans la croisade contre cette maladie. « Le Sénégal, et le Nigéria d’ailleurs, ont été honorés pour avoir pu se sortir de cette épidémie. Il n’empêche, nous sommes tous conscients qu’on avait juste gagné une bataille mais pas la guerre. Il faut rester vigilant », a signifié le ministre de la Santé.
Par ailleurs, Awa Marie Coll Seck a indiqué que beaucoup d’autres problèmes liés notamment à la difficulté des pays les plus affectés à faire face à cette épidémie existent. Sur ce point, le ministre a soutenu que des décisions ont été prises notamment celle de renforcer le fonds de la Cedeao pour appuyer ces pays mais également pour mobiliser le personnel de santé pour les aider à mieux lutter contre cette maladie.

Elhadji Ibrahima THIAM
LE SOLEIL

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET