Derniere minute: Le procureur a demandé 10ans pour Aida Ndiongue

Le procureur n'a pas fait dans la dentelle. Il a requis 10 ans de prison ferme contre Aida Ndiongue et compagnie qui sont accusés d'enrichissement illicite dans le cadre des produits phytosanitaires du Plan Jaxaay.

Mercredi 15 Avril 2015 - 19:09

Derniere minute: Le procureur a demandé 10ans pour Aida Ndiongue
Après la partie civile, le parquet a fait son réquisitoire en demandant au juge de condamner l’ancienne sénatrice et de ses complices, à une peine d’emprisonnement de 10 ans ferme.

Le maître des poursuites, après avoir rappelé le déroulement des faits, a confié au juge qu’il doutait de la sincérité des documents fournis par la prévenue. Cela à cause dit-il des nombreuses tergiversations de certains témoins qui ont défilé devant la barre.

Le représentant du ministère public a ensuite fait savoir que, “le système de prête-nom ne souffrait d’aucune contestation”. Et sur le faux, le parquet a ajouté qu’il est évident qu’il y a supposition de personne à savoir qui à payer la livraison du matériel. “On essaie de faire croire à une livraison qui en vérité n’existe pas, cela est du faux à notre sens”.

S’agissant du prévenu Amadou Ndiaye, le parquetier a souligné que le comptable, ne peut pas justifier comment il a fait pour payer les chèques de livraison. Quant à Abdou Aziz Diop, à qui il est reproché le détournement de dénier public, le représentant du ministère public a expliqué qu’il ne peut non plus justifier les actes qu’il a eu à mener dans cette action. “Chacune des infractions reprochées au prévenu sont établies, on aurait même pu les poursuivre pour association de malfaiteur car chacun d’entre eux a eu à réaliser des infractions qui ont conduites à leur arrestation”, a expliqué le procureur.

Ce dernier reste convaincu que Modou Sall, un des co-prévenus d’Aida Diongue, a joué un rôle d’aide et d’assistance, “les deniers de l’Etat ont manifestement été pillé, c’était des commandes pour le mieux-être des populations, ce n’est pas normal qu’elles soient pillé dans des conditions aussi légères”, a jouté le procureur.

Au finish, le parquet, après avoir requalifier les faits en complicité d’escroquerie portant sur des deniers publics à l’endroit d’Abdou Aziz Diop a demandé au juge de le condamner de ce chef d’accusation. Quand aux autres, à savoir Aida Mbodj, Modou Sall et Amadou Ndiaye, le maître des poursuite a demandé qu’ils soient retenu dans les liens de la prévention pour escroquerie, faux en écriture privé et exercice illégale de profession. Pour la répression, il a requis la peine de 10 ans d’emprisonnement ferme avec la confiscation de tous leurs biens et une amende de 5 millions.


Actusen.com

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET