Des bus de ville SUNLONG à Dakar! A quand le tour de Saint-Louis Dem Dikk ?

Jadis prompt à dire Wade des gages, nous n’hésiterons pas, pour autant, de lui reconnaître certaineNouvelles habitudes. Ne restez pas ici SVP. Ne les saccageons pas !s réalisations. Il ne faudrait pas céder à une uniformisation de la pensée, attitude aux antipodes de la démocratie, que nous laisserons sûrement aux politiciens.

Samedi 31 Mars 2012 - 13:31

Des bus de ville SUNLONG à Dakar! A quand le tour de Saint-Louis Dem Dikk ?
« Mieux vaut tard que jamais », n’est-ce pas ?

Présentement, parler en bien du président sortant est mal vu par une bonne partie de la population sénégalaise. Prompt à dire Wade des gages, nous n’hésiterons pas, pour autant, de lui reconnaître certaines réalisations. Il ne faudrait pas céder à une uniformisation de la pensée, attitude aux antipodes de la démocratie, que nous laisserons sûrement aux politiciens.
Mieux vaut tard que jamais, a-t-on l’habitude de dire. En effet, depuis quelques semaines, le décor de la capitale sénégalaise a considérablement changé. Non pas à cause de ces affiches de candidats qui tapissent les murs, mais par cette bouffée d’oxygène qui s’est imposée à nous et qui tend à faire baisser d’un cran le stress ambiant dan lequel nous baignions. Attendus pendant des mois voire des années, ayant été à l’origine de mouvements d’humeur des syndicalistes de la société 3D, Dakar Dem Dikk (Dakar Aller-Retour), les 235 bus de ville SUNLONG de type SLK 6123, tout neufs en provenance de la Chine viennent grossir et embellir le parking de ladite société à côté des bus Tata ou Volvo souvent en panne et principales cibles du courroux des étudiants, en général, ou des manifestants contre la candidature de Wade..

Coïncidences troublantes :
Loin de nous toute prétention qui consisterait à défendre ou décrier quoi que ce soit, nous cherchons à voir l’impact du nouvel enfant du réseau 3D. Nous soulignerons d’abord la période de mise en circulation de ces joyaux survenue en pleine campagne électorale, malgré une annonce depuis décembre. Rares au premier tour sûrement à cause de la tension sociale, le nombre de bus, circulant en direction des lieux desservis, est impressionnant ces temps-ci. Nous remarquerons enfin, un autre fait, somme toute, habituel ces bus sont peints aux couleurs bleu et jaune avec une bande blanche. De telles couleurs symbolisant aussi celles du parti au pouvoir. Des analystes ne manqueront pas d’insister sur un probable investissement du régime actuel en vue de récolter des voix lors du scrutin présidentiel.

Des bus ultramodernes :
Dakar se met, petit à petit, à l’heure de la modernité. Les bus aident grandement à déstresser, eu égard à ces, non moins précieuses, trentaines de minutes, voire des heures passées aux arrêts des bus. Force est de constater qu’avec ces SUNLONGBUS, le flux est devenu régulier. Nous nous en réjouissons à l’heure où tout est question de mobilité. Le réseau 3D compte regagner sa clientèle, en mettant en place une véritable opération de communication, en desservant aussi de nouvelles destinations.

Les bandeaux lumineux situés à l’avant, à l’arrière et à l’un des côtés permettent d’indiquer même à plusieurs centaines de mètres leur arrivée et la ligne en question. A l’intérieur, le décor est ultramoderne, avec une vingtaine de places assises et à peu prés une cinquante de places debout, Le bus est équipe de lecteurs audio (avec une radio qui diffusent, par moments, des infos en plein parcours) et écran LCD (qui diffusent des spots de sensibilisation ou des films chinois). Un autre bandeau lumineux permet d’inciter les passagers à entretenir leur bien. Les SUNLONGBUS sont aérés avec des vitres multiples et moins d’une dizaine de ventilateurs. Sur le plan sécuritaire plusieurs marteaux de secours (emergency hammer), et des extincteurs sont exposés à côté des issues de secours probablement opérationnelles. Les bus sont sous surveillance électronique avec des caméras installées dont l’une au dessus du transporteur et l’autre au-dessus de la porte milieu. Les boutons de demandes d’arrêts sont multiples à l’intérieur, ce qui expliquerait cet échange entre un receveur à qui un client indiquait, une fois au rond point jet d’eau, qu’il comptait descendre, et le receveur n’a trouvé rien de mieux à lui dire qu’il pouvait descendre et qu’il n’avait pas la possibilité de faire la demande à sa place était donné qu’il devait faire son job.
Nouvelles habitudes. Ne restez pas ici SVP. Ne les saccageons pas !

Déjà, au lendemain du naufrage du bateau Le Joola, Maître Abdoulaye Wade avait invité les sénégalais à une introspection et à éviter les surcharges à bord des moyens de transport. Le confort de l’intérieur va avec un changement notoire des habitudes. Ces bus vont participer à la discipline sénégalaise à travers cette imposition située aux portes avant et milieu sur fond jaune apparaît clairement en rouge : Ne restez pas ici. Cette instruction (mal prise par des clients qui voudraient, vaille que vaille, se rendre à leur destination) est liée au fait si des passagers se mettraient juste aux entrées ce seraient comme si le conducteur aurait appuyé à moitié sur les freins.

Est-il toujours nécessaire de mener des campagnes de sensibilisation pour inciter les citoyens à ne plus saccager les bus. Pourtant autant, ceux-ci ne devraient aucunement constituer un luxe au vingt et unième siècle. A l’avenir avant de revendiquer des droits en détournant les bus de leur axe ou en les mettant à sac, on saura qu’il est de nos devoirs de prendre soin de ces joyaux qui ont participé à moderniser le secteur du transport urbain dakarois. Vivement que la société s’implante sur toute l’étendue du territoire, et que l’on parle de SENEGAL DEM DIKK. D’où l’urgence de rendre opérationnels les projets de décentralisation et de décontration.

Reste à savoir la durabilité de ces SUNLONGBUS urbains (sans immatriculation)qui viennent de la Chine. Pays dont certains sénégalais attribuent à tort au temple de la contrefaçon ou des produits de moindre qualité. A-t-on, au préalable fait des études pour voir la capacité des bus urbains à résister au climat local ? Time will tell.

M. DIALLO IBNOU
Doctorant ès Lettres Modernes, Option Grammaire Moderne
Professeur de Lettres Modernes ( ibndiallo@gmail.com)
Blogueur : ibnoze.seneweb.com




Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET