Des projets de loi en vue pour juguler la mendicité des talibés

Lundi 28 Juillet 2014 - 18:50

Des projets de loi sur le fonctionnement des écoles coraniques (daaras) seront adoptés par l’Assemblée nationale, afin de mettre un terme au phénomène de la mendicité des enfants qui se pose avec acuité dans les rues de Dakar, a annoncé lundi le président de la Cellule nationale de lutte contre la traite des personnes au Sénégal (CNLTP), Malick Sow.

‘’Un projet de loi sur le +daara+ (école coranique) et les projets de décret qui l’accompagnent’’ doivent être adoptés par l’Assemblée nationale, a-t-il dit lors d’une conférence de presse sur la traite des personnes.

Le projet de loi est relatif aux ‘’conditions d’ouverture et de contrôle des daaras’’, a-t-il précisé, annonçant également un projet de décret portant ‘’sur les conditions de reconnaissance et les modalités d’attribution des subventions et appuis aux daaras’’.

Un autre projet de loi sur les conditions et titres exigibles aux directeurs et aux personnels enseignants sera également voté par les députés.

Il est également prévu un décret concernant ‘’l’organisation et le fonctionnement du conseil consultatif des daaras, qui sera au niveau du ministère de l’Education et qui sera chargé de la mise en œuvre’’.

‘’Je pense que ce dispositif législatif additionnel, s’il est adopté et s’il est correctement appliqué, peut permettre de réduire le phénomène du point de vue de son aspect mendicité. Quand on parle de mendicité, c’est plutôt les daaras’’, a-t-il poursuivi.

Il a précisé que ‘’l’autre aspect complémentaire’’ a trait à l’’’l’application rigoureuse de la loi 2005 du Code pénal’’. ‘’Le phénomène [de la mendicité] se propage, parce que simplement les gens ont conscience que la loi n’est pas rigoureusement appliquée’’, a-t-il estimé.

‘’A la suite de l’incendie de la Médina, quand le président de la République et le Premier ministre ont annoncé par voie de presse que la loi allée être appliquée, pendant le jour suivant, il n’y a pas eu de mendiants dans la rue’’, a rappelé M. Sow.

Neuf enfants avaient péri en mars 2013 dans l’incendie d’une école coranique (dahra) de ce quartier situé non loin du centre ville de Dakar.

Pour Malick Sow, ’’’il faut une volonté politique ferme, soutenue, claire dans le cadre de l’application de loi qui doit aller avec la formation et la sensibilisation de ceux qui sont chargés de l’appliquer’’.

Pierre Lapaque, représentant régional de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) a pour sa part relevé le fait que ‘’ [les] enfants de la rue sont la première chose qui choque lorsque qu’on est dans les rues de la capitale sénégalaise et dans les grandes villes sénégalaises’’.

‘’Cela fait des années que nous travaillons avec la CNLTP pour à la fois sortir ces enfants et les réinsérer. Sur les deux dernières années, 200 ont été récupérés’’, a-t-il révélé.

‘’La dernière cartographie que nous avons faite pour Grand-Dakar, c'est-à-dire les quatre départements qui entourent Dakar, c’est donc 50.000 enfants qui sont dans les écoles coraniques dont 30.000 mendient entre une heure [et] cinq heures’’, a-t-il révélé.

FD/ASG

APS

Notez


Commentez maintenant

1.Posté par MAR EL HADJI ABDOUL AZIZ le 30/07/2014 06:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le phénomène de la mendicité des enfants est une honte pour le Sénégal. je suis désolé de vous dire de commencer par appliquer la loi existante et d'arrêter de nous endormir avec des projets de loi car chaque seconde qui passe est une seconde de souffrance pour nos enfants.
nous aurions tous pu naître dans une famille en difficulté et nous retrouver talibé.
Le pire est de ne pas sévir contre les associations sensées leur venir en aide qui détournent les dons pour leur intérêt personnel.
les personnes sincèrement engagées dans la lutte contre la mendicité des enfants doivent travailler ensemble pour interdiction immédiate et la prise en charge transitoire par des associations exemplaires qui sont une infime minorité sans moyens. LES ENFANTS NE DOIVENT PAS FAIRE L"OBJET D'UN FOND DE COMMERCE

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET