Des universitaires pour une plus grande vulgarisation des écrits de Cheikh Anta Diop

Jeudi 20 Février 2014 - 12:54

Des universitaires, hommes politiques et des représentants de la société civile ont plaidé pour une plus grande vulgarisation des écrits du savant sénégalais Cheikh Anta Diop, pour que la jeune génération puisse porter les projets rêvés par le défunt historien et perpétuer de cette manière son œuvre.
 
"Cheikh Anta Diop a beaucoup écrit, mais combien de jeunes Africains ont lu ses œuvres. Je pense qu'il faut vulgariser ses œuvres", a indiqué l'historien Aboubacry Moussa Lam, mercredi à Dakar, lors d'une conférence publique sur l'œuvre et le parcours de savant et égyptologue sénégalais, décédé en 1986.
 
M. Lam était un des panélistes de cette rencontre organisée par l'Institut des droits de l'homme et de la paix (IDHP) de l'Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar, qui porte le nom du célèbre historien que cette manifestation visait à rendre hommage. L'Association des juristes sénégalaises (AJS) a également participé à l'organisation de cette rencontre.
 
Selon Aboubacry Moussa Lam, "(Cheikh Anta Diop) a toute sa vie évertué à démontrer que si l'Afrique n'a pas d'histoire, il ne saurait y avoir d'histoire dans le monde".
 
"On ne peut pas comprendre l'histoire du monde, sans connaître l'histoire de l'humanité qui a commencé en Afrique qui est le berceau de l'humanité", a-t-il poursuivi.
 
Le secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), Diallo Diop, a lui recommandé aux jeunes sénégalais et aux étudiants en particulier d'étudier les œuvres du professeur Cheikh Anta Diop pour s'en inspirer.
 
"Ce qu'on peut recommander aux jeunes, c'est d'étudier ses œuvres, de les lire, d'y réfléchir et de s'en inspirer pour leur travail non seulement académique pour ceux qui font de la recherche, mais aussi pour leur travail social la construction de notre pays" a-t-il déclaré.
 
Pour sa part, Ndèye Astou Ndiaye, professeur à la Faculté des Sciences juridiques et politiques de l'UCAD a estimé qu'il revenait à présent aux jeunes du continent de "perpétuer la vie et l'œuvre de Cheikh Anta Diop".
 
"Il faut se battre pour avoir assez d'œuvres de Cheikh Anta Diop et les mettre à la disposition de nos étudiants pour qu'ils les lisent", a de son côté déclaré le professeur Demba Sy, modérateur des débats de la conférence.
 
Il a invité les étudiants à faire l'effort de lire Cheikh Anta Diop qui selon lui est plus connu à l'extérieur du Sénégal que dans son propre pays. Selon lui, cette tendance doit être inversée.
APS

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET