Deux projets d’une capacité de 368 Mw en cours de réalisation

Lundi 9 Février 2015 - 18:18

Mansour Faye, ministre de l’hydraulique et de l’assainissement, a annoncé que l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie (Omvg) a mis en place deux nouveaux projets énergie majeurs, pour un financement global de près de 800 millions d’euros (soit 520 milliards FCFA). Il s’agit du barrage de Sambagalou qui sera réalisé à Kédougou au Sénégal et va fournir une production énergétique de près de 128 Mw et un réseau d’interconnexion de près de 1 700 Km dont les 700 seront réalisés à l’intérieur du territoire sénégalais. Le second projet concerne le barrage de Kaléta (en Guinée Conakry) qui fournira une capacité de 240 Mw dont les 30% seront destinés aux autres pays membres de l’Omvg. Un investissement dont la première phase sera terminé au mois de juin 2015.

Selon le ministre, la mise en œuvre de ces projets pourrait conduire au développement des pays membres. Mais, la réalisation de ces projets n’est pas sans difficulté. De l’avis de Mansour Faye, le problème principal de l’Organisation sous régionale est de concrétiser ses actions. Ces projets seront financés par la Banque mondiale et Eximbank de la Chine.

Développement de l’agriculture  

Daniel Gomes, ministre des ressources naturelles de la Guinée Bissau, par ailleurs, président du Conseil des ministres de l’Omvg, pour sa part, a souligné que ces projets permettront aux populations des zones rurales de pratiquer plusieurs activités, notamment l’agriculture et améliorer leurs conditions de vie. Selon lui, les états membres de l’organisation, dans un futur proche, pourront bénéficier de l’énergie à travers ces projets.

Le président en exercice du Conseil des ministres de l’Omvg a aussi annoncé que l’organisation va procéder bientôt à la pose de la première pierre du barrage Sambagalou. Concernant les difficultés, Daniel Gomes a fait savoir que l’Omvg rencontre des problèmes de financement pour la réalisation de ses projets. A cela, s’ajoute le problème de communication au sein des états membres. Selon lui, les populations ne sont pas bien informées sur les grands projets.

M. Gomes a également estimé que l’organisation doit augmenter la fréquence des réunions du Conseil des ministres et celles des chefs d’Etats. A cela, il ajoute que l’Omvg doit avoir son propre siège, élargir ses bases et offrir de meilleures conditions de travail et d’exonération au personnel. Enfin, il a souligné le rôle important que joue le Sénégal dans l’organisation.

Mansour Faye présidait la  réunion de la 41ème session ordinaire du conseil des ministres de l’Omvg, en présence de ses homologues de la Gambie, de la Guinée Bissau et de la Guinée Conakry, ce lundi 9 février à Dakar. Cette rencontre annuelle fait suite à la réunion du comité de pilotage de la mission appui conseil pour la réalisation du projet énergie de l’Omvg qui s’était tenue du 29 janvier au 2 février 2015, à Dakar. 

Source: Seneweb.com


Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.

Dans la même rubrique
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 23:02 GAMBIE : Macky SALL félicite Adama BARROW

Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET