Dissimulant son accouchement à sa belle famille-Diénaba Sadio, épouse d’un émigré, jette son bébé dans une fosse de latrines

Mercredi 9 Juillet 2014 - 17:18

La cour d’assises de Ziguinchor a statué hier sur un cas d’infanticide. Diénaba Sadio, épouse d’un émigré établi en Espagne est accusée d’infanticide volontaire.

Dienaba Sadio, dans les liens du mariage, et mère de deux enfants n’a pas pu attendre le retour au bercail de son époux « modou modou » établi en Espagne depuis plusieurs années pour assouvir les besoins de son bas-ventre. Ne pouvant plus se maitriser, elle est finalement tombée sous le charme d’un homme avec qui elle entretenait des rapports sexuels. De cette relation, elle est tombée enceinte. Après son accouchement de crainte que sa belle famille soit au courant de sa grossesse, Dienaba a préféré se séparer de son enfant en le jetant dans une fosse de latrines du voisinage. Le 2 février 2013, les voisins informent les éléments de la police de la présence dans ses latrines d’un corps d’un nouveau né. Un transport sur les lieux, en compagnie des sapeurs pompiers a permis l’extraction du bébé de sexe masculin des latrines situées à une trentaine de mètres de la maison où habite Dienaba.

Après enquéte Dienaba Sadio est arrêtée et inculpée. Yama Manga belle-mère de l’inculpée, a déclaré devant la barre n’avoir pas été au courant de la grossesse de sa bru qui n’a pas l’habitude de l’informer de ses grossesses. En sus, elle souligne que les latrines où a été découvert le nouveau-né appartiennent à leur voisine que les membres de sa famille ne fréquentent pas, parce que qu’ils ont des toilettes chez eux.

Devant le juge, Dienaba Sadio a reconnu les faits qui lui sont reprochés, avant d’indiquer qu’elle est tombée enceinte suite aux relations qu’elle a eues avec un certain Assane Fall, pécheur de passage à Ziguinchor qui serait mort noyé en haute mer.

« Vu ma situation matrimoniale, j’ai pris la décision de me débarrasser de l’enfant dés sa naissance. Parce que je ne voulais pas subir une humiliation. Il était vivant à sa naissance et se débattait quand je le glissais dans la fosse », avoue-t-elle.

Estimant que les faits étayés de preuves sont graves, l’avocat général a requis une peine d’emprisonnement de 5 ans. Une peine suivie par la Cour, selon l’As.



Fatou Binetou WANE
GFM

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Merci d'éviter les injures, les insultes et les attaques personnelles. Soyons courtois et respectueux et posons un dialogue positif, franc et fructueux. Les commentaires injurieux seront automatiquement bloqués. Merci d'éviter les trafics d'identité. Les messages des faiseurs de fraude sont immédiatement supprimés.
Ndarinfo milite en faveur d'un débat citoyen constructif.
Vos cartouches d’encre à moindre coût à Saint-Louis chez Home Services !
Suivez l'actualité en temps réel
Facebook
Twitter
Instagram
YouTube
Rss


Les Infos dans votre boite Mail. Inscrivez-vous !

ACTU PEOPLE

Noyena !

Qui n'ose pas ne pas connaitre l'incontournable, le sympathique, l'élégant, le mécène du sportif...

LERAL.NET